Les analystes de la Bank of America estiment que les actions de valeur devraient devenir les leaders du marché l’an prochain, après avoir longtemps cédé la vedette aux actions de croissance. Voici dans cet article 11 choix titres qui devraient briller en 2021.

Selon la Bank of America, les premiers choix s’articulent autour du tourisme. Walt Disney, Hilton Worldwide et Alaska Air sont les mieux placés dans leurs secteurs durement touchés pour récolter les fruits d’une reprise mondiale au second semestre.

Le fabricant de puces Qorvo, en hausse de 38 % cette année, fait également partie des choix de la Bank of America grâce aux tendances croissantes de la 5G, mais aussi aux perspectives prometteuses une fois que les taux d’intérêt auront augmenté et que les droits de douane imposés par le président Donald Trump auront pris fin.


À l’inverse, l’énergie et les finances sont les secteurs qui ont le plus chuté cette année (respectivement 32 % et 7 % de pertes), mais ce sont pourtant les deux premiers secteurs choisis par la Bank of America pour l’année prochaine. Les analystes estiment qu’ils sont tous deux « incontestablement cycliques et axés sur la valeur », Allstate et Chevron étant en tête de liste pour le potentiel de croissance.

Le géant de la distribution Walmart est la meilleure couverture défensive dans le secteur des biens de consommation de base pour la Bank of America. Selon les analystes, le groupe aurait tout à gagner à se concentrer sur la numérisation, qui a contribué à augmenter la valeur de ses actions pendant la pandémie : + 23 % cette année.

La croissance des investissements en matière environnementale, sociale et de gouvernance devrait par ailleurs continuer à s’accélérer, car les investisseurs examinent plus attentivement la qualité des critères ESG des entreprises. Le producteur de minerai de fer Vale et NextEra Energy présentent tous deux des opportunités clés dans ce domaine.

Dans les deux secteurs restants, le fonds d’investissement immobilier Realty Income, qui a chuté de 15 % cette année, et HCA Healthcare, qui a légèrement surpassé le secteur avec des gains de 12 %, sont des actions « valeur de qualité » bien amorcées pour 2021, note la Bank of America.

Enfin, la banque prévoit d’ici fin 2021 un taux d’augmentation de 6 % pour le S&P 500, affirmant : « La reprise est intacte et le monde va probablement se relancer au second semestre, mais il y a déjà beaucoup d’optimisme dans les prévisions concernant le vaccin et la reprise ». 

Les plus grands risques qui pèsent sur les perspectives de marché de la Bank of America pour l’année prochaine concernent de potentiels problèmes liés à l’exécution des vaccins, au retard des mesures de relance budgétaire et à des mesures de confinement supplémentaires.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Jonathan Ponciano

 

<<< À lire également : Le Capitalisme Actionnarial Est-Il Mort En 2020 ? >>>