Cette année, la Covid a eu raison du fameux défilé de fin d’année devant votre porte. Les contraintes sanitaires interdisent les distributions de calendrier à domicile des pompiers, éboueurs, postiers, etc. En moyenne, les Français, toujours attachés à cette tradition, donnent 5 euros aux éboueurs, 5 à 8 euros au facteur, 5 à 10 aux pompiers. Les gardiens d’immeubles vont-ils profiter de cette manne non distribuée et voir leurs étrennes dopées ?

Pour marquer la fin de l’année et le début de la nouvelle, il est coutume de donner une enveloppe à son gardien ou à son concierge. Surtout, s’il vous a rendu de menus services comme arroser vos fleurs ou réceptionner des colis. D’autant que, depuis 2018, il n’est plus tenu de la faire. Une modification de la convention collective nationale des gardiens, concierges et employés d’immeubles signée le 29 mai 2017 précise qu’un gardien d’immeuble n’est pas tenu de prendre pour le compte des copropriétaires les lettres recommandées, les colis contre signature, les colis de plus de 30 kg ou ceux dont la somme des côtés est égale à plus de 200 cm. Certains gardiens continuent de réceptionner les courriers et colis de taille et poids plus importants. Ils ne sont néanmoins pas tenus de la faire et font cela à titre gracieux.

En l’absence de règles en matière d’étrennes, l’usage est de donner 10 % du montant du loyer mensuel. Le loyer moyen en France étant de 670 euros, l’étrenne moyenne se situerait entre 30 et 70 euros pour les locataires.

Généralement, les étrennes représentent un treizième mois pour le salarié de la copropriété. Cependant, les syndics observent des écarts importants. L’enveloppe de fin d’année par résident est très variable pouvant aller de rien à 1 000 euros en fonction des résidences et par résident. La moyenne se situe entre 50 euros et 200 euros par résidents sachant que cette coutume s’amenuise avec le temps avec la disparition de l’argent liquide et l’arrivée des nouveaux propriétaires ou locataires plus jeunes et peu sensibles à cette coutume.

Peut-on défiscaliser les étrennes ?

Données sous forme d’enveloppe en liquide, les étrennes ne sont pas fiscalisées pour le gardien, ni défiscalisables pour le donateur. Aucun avantage fiscal ne pourra vous être accordé. Seuls les dons effectués aux pompiers ouvrent le droit à une réduction d’impôt équivalente à 66 % de la somme versée. À condition de ne pas oublier de demander un reçu fiscal ! Et même si les pompiers ne passent pas chez vous, rien ne vous empêche de donner en ligne et de recevoir le calendrier par la poste, ou en passant par leurs associations comme l’oeuvre des pupilles. 

<<<A lire également : Un Tiers Des Français Va Moins Dépenser à Noel >>>