OPINION | Depuis le point bas du choc boursier de la crise sanitaire au mois de mars 2020, il y a maintenant plus d’une année, les actifs risqués comme les actions se sont fortement repris et inscrivent pour la plupart de nouveaux records historiques ou pluriannuels. C’est ainsi que Wall Street a dépassé ses niveaux d’avant crise dès la fin de l’été dernier ; quant aux actions européennes, elles ont retrouvé leur niveau d’avant crise ce premier trimestre 2021.

 

La Bourse a une nouvelle fois démontré sa capacité à être en avance sur l’économie réelle, un mouvement très haussier auquel le marché des crypto monnaies a largement participé. Le cours du Bitcoin est même le leader en terme de performance relative au sein des actifs financiers à risque sur cette période, plus de 1500% de performance depuis le point bas d’il y a une année. La capitalisation boursière cryptographique totale atteint désormais les 2000 milliards de $, soit autant que l’action Apple, première capitalisation boursière mondiale.

Le cours du Bitcoin a dépassé ses anciens records de fin 2017, les 20 000$, au mois de décembre dernier. Son prix a ensuite triplé en 8 semaines, avant d’entrer dans une séquence de trading range sous la résistance technique majeure à 60 000$. Si l’on s’en tient à la rentabilité sur le premier trimestre de cette année, le marché a gagné 100%, soit encore la première place du podium de la performance, devant les stars technologiques du Nasdaq.

Graphique de long terme du cours du Bitcoin sur une échelle logarithmique

 

C’est l’accélération du processus d’adoption par les grands noms de la monnaie (PayPal, Visa…), la haute finance américaine (Blackrock…), les trésoriers des grandes entreprises (Tesla a donné le top départ) qui est la source de cette tendance haussière de fond ; une tendance haussière qui fête maintenant ses 11 ans ! Qui se souvient en effet qu’au cœur de l’année 2010, le bitcoin s’échangeait à peine quelques centimes ?

Beaucoup s’interrogent sur la véritable valeur fondamentale du Bitcoin. La réponse n’est pas simple, car l’analyse financière ne propose aucune méthode de valorisation académique du BTC et, d’autre part, c’est un marché décentralisé via la blockchain, il est donc compliqué de rassembler toutes les informations sur l’utilisation du bitcoin dans l’économie.

 

En revanche, la valeur fondamentale du Bitcoin peut être répartie en 4 grandes catégories, 4 grandes cases qui s’additionnent pour donner la valeur actuelle et future :

  • BITCOIN ET SA VALEUR MARCHANDE

L’utilisation par les commerçants en ligne et les commerçants physiques est croissante et cette dynamique a été boostée par l’intégration du BTC au sein des services de paiement des grands noms de la monnaie, comme PayPal, Visa et Mastercard. Aucun organisme central ne compile les données d’utilisation en tant que monnaie virtuelle, mais l’offre et la demande sont très haussières.

 

  • BITCOIN ET SA VALEUR FINANCIERE

Le volume d’échange des traders institutionnels s’envole ces derniers mois sur les contrats à terme bitcoin, alors que le premier gérant de fonds du monde (Blackrock) a rendu le BTC éligible pour certains de ses fonds. L’entreprise Tesla a donné le top départ du début d’un mouvement d’adoption par les trésoriers des grandes entreprises américaines. La Haute Finance admet désormais le bitcoin comme un actif de diversification respectable, c’est ici un tournant majeur.

 

  • BITCOIN ET SON FACTEUR RARETE

A la différence des monnaies classiques frappées par les Banques Centrales, la masse monétaire du bitcoin est limitée à 21 millions d’unités (limite définitive inscrite dans le code source du Bitcoin) et est produite de moins en moins vite. Cette courbe concave de production de bitcoin s’oppose à une demande croissante et en accélération, c’est ici que le facteur rareté apporte sa part de valorisation fondamentale.

 

  • LA VALEUR SPECULATIVE

Il s’agit enfin ici de l’offre et la demande spéculative dans le cadre d’une activité de trading de très court terme. Elle a son importance, elle avait largement porté le marché à la fin de l’année 2017.

 

Valorisation fondamentale du Bitcoin : les 4 grands critères

 

En guise de conclusion de cette courte chronique, je vous propose d’aborder l’analyse technique immédiate du cours de bitcoin euro. Ce dernier vient de corriger de 25% depuis ses récents records historiques, cela rappelle qu’en parallèle d’une très forte rentabilité, le risque de volatilité est aussi très fort. Le marché est entré dans une phase neutre depuis quelques semaines, une phase de pause plutôt saine dans le cadre de la construction de la dynamique haussière de fond. Il est probable que le mois de mai soit une continuation de cette période de temporisation, avant que le Bull Run ne se relance vers de nouveaux records d’ici la fin du mois de septembre prochain. 

Graphique du cours du bitcoin euro –  source TradingView

 

<<< À lire également : Le bitcoin atteint un nouveau record avant la cotation de Coinbase, mais 74% des gestionnaires de fonds pensent que ce n’est qu’une bulle >>>