Elle a fait un tour de piste du Grand Prix de France au volant d’une formule 1. Aseel Al-Hamad, entrepreneure et membre de la fédération saoudienne de sport automobile, a piloté l’E20 2012 Renault Sport Formula One Team en ce 24 juin. Une journée très spéciale puisque les femmes d’Arabie Saoudite obtenaient enfin le droit de conduire sur les routes de leur pays.

« Je suis honorée de pouvoir conduire, grâce à Renault, une Formule 1 en ce jour très spécial pour moi car les femmes de mon pays, l’Arabie Saoudite obtiennent aujourd’hui l’autorisation de conduire. »


C’est tout sourire qu’Aseel Al-Hamad a fait sa sortie de piste, quelques heures seulement avant le début du Grand Prix de France de Formule 1 qui se déroulait ce dimanche 24 juin sur le circuit Paul-Ricard du Castellet (Var).

Ce dimanche 24 juin était une journée historique en Arabie Saoudite : le prince héritier Mohammed ben Salmane a en effet levé l’interdiction de conduire pour les femmes. Interdiction unique au monde. Le décret avait été annoncé en septembre dernier et cette libéralisation s’inscrit dans un plan de modernisation et d’assouplissement des restrictions récemment entamé.  

Les femmes dans les sports auto

Première femme membre de la fédération saoudienne de sport automobile, Aseel Al-Hamad était invitée à piloter l’E20 de Renault Sport Formula One Team, la monoplace de Kimi Räikkönen, vainqueur du Grand Prix d’Abu Dhabi à son volant en 2012 (et 3ème de ce Grand Prix de France). Le 5 juin, elle avait pu effectuer son baptême en F1 lors d’une journée d’entraînement au Castellet avec Renault.

« Par cet événement, je veux également encourager le sport automobile féminin : je veux montrer que nous pouvons conduire, et nous pouvons même performer dans les sports de conduite », nous a-t-elle déclaré quelques minutes après sa décente de voiture.  

Les femmes pilotes restent très peu nombreuses, et totalement absentes en Formule 1. Mais les différents acteurs cherchent des moyens pour pousser les femmes vers les sports auto. Michèle Mouton, présidente de la commission FIA Women in Motorsport indiquait ainsi : « La commission promeut l’ensemble des opportunités offertes dans le champ du sport automobile tout en travaillant à la promotion de l’égalité femmes-hommes dans l’industrie auto et sur les routes. » Le chemin reste long cependant avant de voir une femme remporter le Grand Prix de France.

Aseel sortant de sa F1 @A.C