Eric Léandri, le fondateur du moteur de recherche français Qwant, lance Altrnativ, un réseau d’accès à internet qui permet la protection des données et l’anonymisation des connexions sur internet. Il dévoile, en exclusivité à Forbes, les nouveaux contours de son projet.

On vous connaît comme le fondateur de Qwant, le Google français. Aujourd’hui, vous vous lancez dans un nouveau projet très ambitieux, « devenir un ange gardien du web », cela veut dire quoi ?


Eric Léandri : J’ai créé Altrnativ.com avec pour objectif de proposer des solutions technologiques de pointe pour renforcer la confiance dans le numérique et répondre à plusieurs enjeux de premier plan : respect de la vie privée, protection, contrôle et maîtrise des données, indépendance technologique. Notre ambition est de permettre à chacun de reprendre le contrôle d’internet.

Ces services s’adressent à qui ?

Eric Léandri : Nous offrons une large gamme de services dans différents domaines : navigation sur internet, gestion de crise, internet des objets, Télécoms… Nous proposons aux entreprises, administrations, gestionnaires d’infrastructures, ou aux particuliers soucieux de la maîtrise de leurs données des outils numériques qui s’appuient sur nos infrastructures. Notre offre se décline pour l’instant en deux produits très différents.

Altrnativ.net permet aux entreprises d’assurer la sécurité et l’anonymisation de la navigation tout en réduisant les risques d’intrusion dans les systèmes informatiques. Cette solution s’adresse aux entreprises, administrations mais aussi aux citoyens qui pourront installer ce service très simplement sur leurs navigateurs (Safari, chrome, Firefox, etc.). Grâce à lui et contrairement au processus classique, il n’y aura pas de transmission de données à des serveurs spécifiques, mais à des serveurs aléatoires, mis à disposition par les autres utilisateurs du réseau.

Pour le citoyen, ce que l’on veut, c’est lui donner, par le navigateur, la possibilité d’activer ou de désactiver notre sécurisation. Et si notre nom est une référence à ALT+R ce n’est pas pour rien, car cela suffira à déclencher notre sécurisation. Le « R » c’est le « r » de reboot, ça représente le fait d’avoir envie de se protéger. En installant un plug-in, vous serez sécurisé. C’est notre idée pour le grand public.

Sans rentrer trop dans le détails, cela marche comment ?

Eric Léandri : Techniquement, nous allons fournir un réseau de DNS européen sécurisé. Pour mémoire, le DNS fait la jonction entre un site web et une adresse IP, numéro d’identification attribué de façon permanente ou provisoire à chaque périphérique, tel un ordinateur. Mais certains moteurs, comme Google, utilisent ces DNS pour collecter les données perso des utilisateurs. En chemin, les traceurs et les hackers vont récupérer ces données pour les exploiter.

Notre solution vise aussi à remplacer les VPN, ce réseau informatique censé chiffrer votre trafic Internet et protéger votre identité en ligne. En réalité, la sécurité ne s’applique qu’entre le VPN et Internet. Entre le VPN et vous, le service voit ce que vous faites et qui vous êtes. Lorsqu’il est gratuit, il y a de grandes chances pour qu’il puisse revendre vos données. Nous proposons système qui permet une navigation sur Internet sécurisée et totalement anonyme. Le tout pour moins de 10 € par mois. 

La grande nouveauté, ce que nous utilisons deux brevets du CEA, qui nous permettent en plus du DNS over HTTPS de naviguer via des PC intermédiaires. Cela peut ressembler à un Tor européen, mais un Tor sans la partie cachée, où l’ensemble des nœuds sont distribués avec des ONG et des sociétés qui ne peuvent pas connaître l’ensemble de l’infrastructure, et un Tor qui va vous permettre d’aller sur un Net de façon totalement sécurisée, où l’on aura regardé la page pour savoir si elle ne relaie pas de contenus pédopornographiques, liés à la drogue, au terrorisme ou à la vente d’armes. Le reste est totalement accessible.

Par ailleurs nous développons Altrnativ.Radio à destination des États et des administrations qui souhaitent regagner en indépendance technologique.
Nous commercialisons deux solutions radio. Altrnativ.radio propose un système de réception radio et de supervision du trafic aérien, maritime, et satellitaire qui permet la récolte et l’analyse de données en temps réel qui permet de déployer des systèmes d’alerte des populations en cas de crises.

La première capable de prévenir les populations à risque en cas de crise (technologie cell broadcast). La seconde destinée à la captation et à l’analyse d’ondes radios pour la supervision du trafic aérien et maritime afin d’éviter les risques de collisions ou d’intrusions (sites à risques et protégés).

Vous disposez de quels moyens pour développer ses services ?

Eric Léandri : Une équipe de premier plan m’a rejoint. Altrnativ.com réunit déjà près de 25 collaborateurs répartis entre Sophia-Antipolis, Paris, Vernon et Cracovie.

Nous bénéficions du soutien de notre nouveau partenaire stratégique Sipartech, opérateur majeur d’infrastructures européen et expert de la haute connectivité, et de celui d’autres acteurs technologiques eux aussi leaders dans leur domaine comme NVIDIA.  Par ailleurs, nous avons racheté un petit opérateur télécoms à Mayotte, Maoré Mobile, pour commencer à déployer nos solutions car nous avons besoin d’être opérateur pour cela.