La success story du moteur de recherche français continue. Après France Télévision, c’est au tour de Safran, géant de l’aéronautique et de la défense, de plébisciter Qwant. 

Et si un jour, on en finissait avec la domination des GAFAM ? On en est loin. Mais le succès de Qwant, moteur de recherche français lancé en 2011, peut laisser entrevoir une remise en cause de l’hégémonie des Google et consorts. 


Safran, 3ème acteur aéronautique mondial, a fait le choix d’utiliser Qwant, Avec plus de 91 000 collaborateurs implantés sur les 5 continents, Safran va utiliser Qwant par défaut sur l’ensemble des postes de travail ayant un accès internet, saluant un moteur de recherche “qui respecte la vie privée et ne collecte pas les données personnelles de ses utilisateurs“.

Cette transition progressive a débuté le 28 janvier 2019. L’utilisation de Qwant est désormais recommandée auprès de l’ensemble des collaborateurs du groupe, répartis dans 12 sociétés, collaborateurs qui voient ainsi la confidentialité de leurs recherches mieux préservée, selon Safran.

France Télévisions et l’Assemblée nationale

Qwant permet aux organisations qui l’adoptent de garantir à leurs collaborateurs que les recherches en ligne qu’ils effectuent ne font l’objet d’aucun profilage. Les recherches sont sécurisées, la neutralité des résultats est respectée, et Qwant ne conserve aucun historique des requêtes effectuées. Le moteur de recherche veille par ailleurs à permettre le développement d’un écosystème numérique équilibré, favorable à la création et au partage de la valeur“, ont assuré les deux parties par communiqué, le 29 janvier.

Safran n’est pas la première à avoir opté pour Qwant et sa vision “responsable” du traitement des données de ses utilisateurs. Avant Safran, France Télévisions avait opté pour Qwant comme moteur de recherche par défaut en juillet 2018. 

Depuis octobre 2018, l’Assemblée nationale encourage également tous ses parlementaires et leurs collaborateurs à privilégier le moteur de recherche “made in France”. 

Qwant a été nommée “start-up de l’année” en 2018 par le média spécialisé l’Usine nouvellqui la présente comme une alternative crédible à Google. Mais le chemin est encore long. Qwant a géré plus de 18 milliards de requêtes en 2018. Google en reçoit 3,3 milliards. Par jour.