Pour sa 6ème édition, la plate-forme edd présente un palmarès très masculin des 1 000 personnalités les plus médiatisées dans la presse française en 2018. Une année marquée par la victoire de l’équipe de France à la Coupe du monde de football, qui se traduit par la présence de deux bleus dans le Top 5, Kylian Mbappé et Didier Deschamps. Le sport prend pour la première fois la tête des catégories les plus présentes dans le classement (45%). Juste derrière, la politique (28%) avec une année rythmée par l’affaire Benalla ou la démission de plusieurs ministres. Grandes perdantes de l’exposition médiatique, malgré le mouvement #MeToo impulsé en fin d’année dernière, les femmes qui ne représentent que 15,3% des 1 000 personnalités les plus médiatisées, en recul par rapport à 2017 (16,9%).

La période des rétrospectives est officiellement lancée. La plate-forme edd, éditrice de Pressedd, un service de veille-médias, dévoile sa 6ème édition des 1 000 personnalités les plus médiatisées dans la presse française. Une autre manière d’analyser l’année sur le point de s’achever.


2018 a évidemment été marquée par la victoire de l’équipe de France à la Coupe du monde de football, une victoire qui se traduit par l’apparition de deux bleus dans le Top 5 des personnalités sous le feux des projecteurs : Kylian Mbappé grimpe à la 4ème place (+ 8 par rapport à 2017) et son coach Didier Deschamps le suit à la 5ème place enregistrant une remontée de 15 positions. Au total, le classement comptabilise 11 joueurs internationaux dans le Top 50. Le Mondial de foot est probablement à l’origine de l’omniprésence du sport dans les médias cette année avec une présence de 45% de sportifs dans les 1 000 du classement.

Côté politique, l’année n’a pas été de tout repos avec l’affaire Benalla – l’ancien garde du corps faisant directement son entrée à la 56ème place (la plus forte progression).  L’année a également été marquée par la démission de plusieurs ministres, dont Gérard Collomb qui s’installe à la 7ème place (+16) et Nicolas Hulot qui monte sur la 11ème marche (+8). La politique  représente ainsi 28% des personnalités citées dans les médias. Emmanuel Macron est sans surprise en tête de ce classement et son Premier ministre Edouard Philippe le suit de près à la 3ème. A noter quelques flops avec la baisse significative de Marine Le Pen qui passe de la 3ème marche en 2017 à la 14ème cette année et Jean-Luc Mélenchon qui chute de la 6ème à la 16ème. Et malgré une belle progression de 154 rangs, le nouveau secrétaire du PS, Olivier Faure, ne se hisse qu’à la 64ème position.

Juste derrière Emmanuel Macron, le président américain Donald Trump. La politique internationale est très présente dans le Top 50 avec notamment Valdimir Poutine (10ème), Angela Merkel (12ème), Theresa May embourbée dans le Brexit (18ème), Kim Jong un (21ème), Bachar al-Assad (24ème). Enfin, Matteo Salvini, chef du parti xénophobe italien La Ligue et entré au gouvernement cette année, s’installe directement à la 33ème place, faisant un bond de 1 291 rangs par rapport à 2017. Et entrant à la 121ème place, son frère ennemi du Mouvement 5 étoiles, également au gouvernement, Luigi Di Maio fait une poussée de 1 303 places.  

Où sont les femmes ? 

Avec le mouvement #MeToo impulsé l’année dernière et la volonté de faire de l’égalité entre les femmes et les hommes une grande cause du quinquennat, on pourrait penser que les femmes seraient particulièrement présentes dans la presse cette année. Pas du tout, on enregistre même un recul par rapport à 2017 en passant de 16,9% des 1 000 personnalités à seulement 15,3% cette année.

Les femmes de la culture et des médias restent les plus présentes (45%, – 2 points par rapport à 2017). Mais les plus visibles sont cette année les femmes politiques (26 parmi le top 50 féminin et 35%) avec Angela Merkel (1ère du classement féminin), Marine Le Pen, Theresa May ou encore les ministre Agnès Buzyn, Elisabeth Borne… Les sportives représentent 19% des personnalités médiatisées, tandis que les grandes absentes restent les business women avec 1%. On est donc très loin de la parité dans la presse. 

 

Business

Côté business, les stars américaines sont très présentes. Le patron de Facebook Mark Zuckerberg (1er du classement business) gagne 152 places « grâce » à sa tournée mondiale d’excuses à propos de la collecte abusive de données par sa plate-forme. Elon Musk fait lui aussi une belle remontée de 75 places avec notamment le lancement de sa fusée, mais aussi les accusations du gendarme de la bourse américaine qui l’accuse d’avoir trompé des investisseurs avec ses tweets.

A la 3ème place de ce classement business, Jean-Michel Aulas, suivi par le patron de la SNCF Guillaume Pepy, médiatisé par la grève des cheminots, et Carlos Ghosn, incarcéré au Japon pour soupçons de fraude fiscale. Un classement business très différent de celui de l’année dernière

Méthodologie : Le classement 2018 des 1 000 personnalités les plus médiatisées dans la presse française a été réalisé sur la période allant du 1er janvier au 05 décembre 2018, à partir du service Press’edd. Ce classement a été établi à partir des 1 500 premiers titres de la presse française (presse quotidienne nationale, presse quotidienne régionale, presse magazine – hebdomadaire et mensuelle – presse hebdomadaire régionales presse professionnelle et spécialisée) et de 1 500 sites du web éditorial : sites des titres de PQN, PQR, PHR, presse magazine et pure players, y compris les articles derrière paywall. Les articles paraissant dans plusieurs éditions de publications print régionales ne sont comptabilisés qu’une fois.