Selon une nouvelle étude sur les meilleurs pays pour vivre en famille, à l’initiative du site de voyage Asher & Lyric, les États-Unis sont arrivés à la 34e place sur 35 pays, suivis seulement par le Mexique, où le taux de criminalité est extrêmement élevé. La France est à la 13ème place.

 


En revanche, en tête de liste des meilleurs endroits pour fonder une famille, figurent  des pays tels que l’Islande, la Norvège, la Suède et la Finlande (qui a récemment été nommée le pays le plus heureux du monde pour la troisième année consécutive).

La créatrice du site, Lyric Fergusson, elle-même maman de deux enfants, s’est prononcée à ce sujet et a déclaré : « Cette étude m’a ouvert les yeux, car j’étais devenu tellement insensible aux problèmes sociaux du pays que j’ai dû tout simplement en faire abstraction ».

Lyric et son mari, Asher Fergusson, ont créé l’indice « Raising a Family » (fonder une famille) afin de classer les 35 pays qui font partie de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). 

« Nous avons choisi d’étudier les pays de l’OCDE uniquement en raison des données sociales fiables dont ils disposent et qui sont primordiales pour cette étude ».

Par la suite, les journalistes ont examiné 30 sets de statistiques provenant de sources internationales fiables, qu’ils ont réparti en six catégories identifiées comme étant les conditions favorables à la création d’une famille, notamment la sécurité, le bonheur, le coût de la vie, le niveau de santé, l’éducation et le temps passé en famille.

Selon l’indice « Raising a Family », le meilleur pays du monde est l’Islande, qui est également le pays le plus sûr au monde en plus d’être numéro quatre en termes de niveau de vie. À ce sujet, M. Fergusson a déclaré : « L’Islande a atteint les dix premières places dans toutes les catégories et est en tête du classement en matière de sécurité. De plus, l’Islande est un leader mondial en matière de droits de l’homme, car quelles que soient les origines d’un enfant, la constitution islandaise garantit qu’il sera traité de la même façon qu’un enfant islandais ».

D’autre part, le Mexique est arrivé dernier de la liste et est donc considéré comme le pire pays pour fonder une famille. Ceci est en partie dû au fait que le pays est mal classé dans des catégories telles que la sécurité (le pays le plus dangereux du monde), la santé (le dernier du classement), l’éducation (également dernier du classement) et le bonheur (le cinquième pays le moins heureux du monde).

Les États-Unis n’ont pas fait beaucoup mieux en se plaçant à peine au dessus du Mexique, à la 34e place.

En effet, la sécurité a eu un impact important sur le classement des États-Unis, car d’après les données récoltées, c’était le deuxième pays le plus risqué après le Mexique, comme l’a expliqué l’auteur de l’étude : « Les États-Unis ont 6,12 homicides signalés pour 100 000 habitants, alors que la plupart des pays de notre liste se situent en dessous d’1 cas pour 100 000 habitants ».

De plus, les États-Unis ont obtenu de mauvais résultats dans la catégorie des droits de l’homme, se classant au quatrième rang des pays les plus touchés par les inégalités. Mme Fergusson a expliqué : « Le racisme dont fait preuve notre système n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, il est en effet devenu évident que les personnes de couleur ne se sentent pas en sécurité dans leur propre pays, les États-Unis ».

Un autre facteur qui a contribué au mauvais classement des États-Unis est celui du coût de la vie.

Les États-Unis ont obtenu un F dans la section du coût de la vie, car dans l’enquête globale des coûts de la vie, les États-Unis ont été classés derniers, avec des performances deux fois moins bonnes que celles de la Nouvelle-Zélande, qui a terminé juste devant. En effet, les parents ayant un revenu moyen doivent consacrer 31,79 % de leur revenu aux seuls frais de garde de leurs enfants, contre seulement ‘ à 10 % des revenus d’un ménage scandinave.

Autre révélation de l’étude, « les mamans ont deux fois plus de chances de mourir pendant l’accouchement aux États-Unis qu’au Canada, alors que les frais d’accouchement aux États-Unis sont le triple de ceux aux Canada. Les Américains travaillent de très longues heures, sans aucun congé de maternité, de paternité, de maladie ou de congés payés, qui sont automatiquement accordés par tous les autres pays.

famille
Source : Getty Images

De même, en raison du nombre de citoyens américains atteint de pathologies mentales ainsi que le taux de suicide qui a augmenté de 33 % entre 1999 et 2017, les États-Unis sont mal classés en matière de bonheur. De plus, le pays est mal classé en matière d’éducation (12e pays le plus mauvais) et de santé (8e pays le plus mauvais).

Mme Fergusson a conclu en déclarant : « Les États-Unis sont un pays profondément troublé, mais je garde quand-même l’espoir d’un futur meilleur pour mes enfants ».

Enfin, Vous trouverez ci-dessous la liste des 35 meilleurs et les pires pays pour fonder une famille :

  1. Islande.
  2. Norvège.
  3. Suède.
  4. Finlande.
  5. Luxembourg.
  6. Danemark.
  7. Allemagne.
  8. Autriche.
  9. Belgique.
  10. République tchèque.
  11. Pays-Bas.
  12. Portugal.
  13. France.
  14. Australie.
  15. Slovénie.
  16. Irlande.
  17. Espagne.
  18. Nouvelle-Zélande.
  19. Canada.
  20. Pologne.
  21. Hongrie.
  22. Suisse.
  23. Royaume-Uni.
  24. Italie.
  25. Japon.
  26. Israël.
  27. République slovaque.
  28. Corée.
  29. Grèce.
  30. Roumanie.
  31. Bulgarie.
  32. Turquie.
  33. Chili.
  34. États-Unis.
  35. Mexique.

Article traduit de Forbes US – Auteure : Laura Begley Bloom

<<< À lire également : L&#8217;Administration Trump Songe À Interdire TikTok Aux Etats-Unis >>>