Après avoir brouillé les pistes, Marvel a enfin révélé le titre officiel du troisième volet de la saga Spider-Man réalisée par Jon Watts. Le film s’intitule « Spider-Man : No Way Home ».

 

Il reprend évidemment l’épilogue de Spider-Man : Far from Home. La sortie du film est prévue pour le 17 décembre 2021 « uniquement dans les salles ». Si cela tient la route, ce pourrait être le film le plus rentable de l’année.

Avant même que la pandémie de Covid-19 ne vienne perturber le calendrier des sorties en salle en 2020/2021, la suite de Spider-Man : Far from Home était déjà prévue pour 2021. Le film était initialement prévu pour le 16 juillet 2021, où il aurait été au coude à coude avec les films  du MCU initialement prévus (Shang-Chi et la légende des dix anneaux, Thor : Amour et tonnerre et Doctor Strange in the Multiverse of Madness) et des films du genre de Jurassic World : Le Monde d’après et Avatar 2. Ces deux films, dont la sortie est prévue pour 2022, ainsi que Thor 4, Doctor Strange 2 et The Batman, ont été tournés.

Non seulement Spider-Man : No Way Home est l’une des plus grandes sorties cinématographiques de l’année par défaut, mais elle sort à la fin de l’année, donc il y a de plus grandes chances que la situation sanitaire soit redevenue « normale » d’ici là.

Avec tout le respect que je dois à Godzilla vs Kong, Top Gun : Maverick, Eternals, Black Widow, Les Minions 2 : Il était une fois Gru, Matrix Resurrections, Jungle Cruise, Luca, Raya et le Dernier Dragon ou The Suicide Squad, je pense que Fast and Furious 9, Spider-Man 3 et Mourir peut attendre auraient probablement régné en maître, même dans un environnement cinématographique idéaliste pour 2021.

Fast and Furious 9 se contente probablement de 60 à 80 % des recettes attendues maintenant (ce qui représente encore 750 à 990 millions de dollars) et repousse à nouveau sa date de sortie. Le même scénario risque de se reproduire pour Black Widow et la sortie de Spider-Man 3 n’est prévue que pour fin 2021. Le décor cinématographique quelque peu perturbé, l’avantage revient à Spider-Man : No Way Home .

L’univers cinématographique Marvel et le personnage de Spider-Man sont toujours populaires ; Homecoming (881 millions de dollars en 2017) et Far from Home (1,13 milliard de dollars en 2019) ont été bien appréciés et les brève apparitions (dont Doctor Strange, J.Jonah Jameson, Docteur Octopus et Electro) vont susciter l’intérêt. De plus, la sortie du film se fera dans un environnement cinématographique probablement plus « normal ».  

Malgré la situation actuelle, on peut s’attendre à ce que Spider-Man : No Way Home soit un vrai succès, surtout avec une date de sortie favorable.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Scott Mendelson

<<< À lire également : WarnerMedia sort certains films sur HBO Max pour rattraper son naufrage >>>