ICM Partners a poursuivi son expansion européenne avec l’achat de l’agence sportive Stellar Groupe basée à Londres, la plus grande acquisition de l’histoire de l’agence de talents d’Hollywood en 45 ans.

Stellar Groupe, qui s’est classée quatrième l’année dernière dans le classement annuel de Forbes des agences sportives les plus puissantes au monde, représente plus de 800 athlètes – principalement dans le football mais aussi en athlétisme, cricket, rugby et dans la NFL. Elle gère actuellement des contrats totalisant près de 3 milliards de dollars, selon ICM, dont le PDG, Chris Silbermann, a déclaré : « Le monde devient tellement interconnecté et horizontal qu’il s’agit d’évaluer le talent et l’impact que vous pouvez avoir grâce à votre savoir. Nous pensons pouvoir appliquer une grande partie de l’expertise que nous employons avec les célébrités et les talents aux athlètes, car il y a une alchimie indéniable entre le monde du sport et celui du cinéma ».

ICM est la plus petite des quatre grandes agences de divertissement, qui comprennent également WME, UTA et CAA. L’accord Stellar renforce la concurrence avec la CAA, qui s’est lancée dans le sport il y a 15 ans. De plus, ICM représente déjà les stars Ellen DeGeneres, Beyoncé, Samuel L Jackson, J Cole et Khalid, ainsi que les créateurs de contenu Spike Lee, Shonda Rhimes et Vince Gilligan. Avec le Stellar Groupe, ICM ajoute à son palmarès l’icône mondiale du football Gareth Bale et les étoiles montantes Saúl Ñíguez et Mason Mount.

En effet, selon M. Silbermann, ils constitueront la base d’une entreprise sportive multi-facettes qui portera la marque ICM Stellar Sports et comprendra à terme le basket-ball, le golf et le tennis aux États-Unis (sports actuellement dominés par CAA, Wasserman, Excel et Octagon). ICM représente plusieurs athlètes hors terrain comme le receveur des New England Patriots, Julian Edelman, et le défenseur des New Orleans Saints, Malcolm Jenkins. Cependant, son rachat de Stellar Groupe est son premier grand pas dans la représentation d’athlètes. À ce sujet, M. Silbermann a déclaré : « Nous aimons le sport et nous aimons les athlètes, c’est pourquoi nous voulons développer l’agence. ‘La synergie’ est un mot complètement galvaudé, mais c’est un mot approprié car il y a beaucoup de synergie entre le monde du sport et celui du cinéma. Jonathan et David [Manasseh] ont construit quelque chose d’incroyable, et nous allons le porter à un niveau supérieur ».

En effet, cet achat vient compléter une sorte de tour d’Europe, suite à un partenariat avec l’agence musicale britannique Primary Talent International signé en mars ainsi qu’un investissement important dans la société de divertissement suédoise Albatros le mois dernier.

Dans le même registre, CAA Sports a acquis l’année dernière la Base Soccer Agency, basée à Londres, tandis que Wasserman a ajouté cette année deux agences à sa liste de footballeurs Top Value en Espagne et Key Sports Management au Royaume-Uni. La représentation dans le domaine du football est une bonne affaire, car les commissions peuvent atteindre 10 % sur les contrats, alors qu’elles sont plafonnées dans les ligues sportives américaines (de 3 % dans la NFL à 5 % dans la MLB. La NBA et la NHL sont quant à elles toutes deux à 4 %).

Cette année, la crise sanitaire de Covid-19 a provoqué des licenciements massifs dans les agences de placement, en raison du manque de commissions avec les événements en direct et les tournages interrompus. D’ailleurs, l’ICM a licencié une quarantaine d’employés de soutien en avril et a procédé à une autre série de licenciements de moindre envergure le mois dernier. Mais les licenciements ont été plus importants chez les grands concurrents de l’ICM. Endeavor, la société mère de WME-IMG, a vu sa côte de crédit baisser en avril de B à CCC+, indiquant un « risque substantiel ».

ICM a maintenu son endettement sous contrôle et s’est appuyée sur un investissement de 150 millions de dollars de la société de capital-investissement Crestview Partners en décembre pour qu’un tiers d’ICM puisse consolider ses activités et se lancer dans une série d’acquisitions. M. Silbermann a entamé les négociations avec Barnett et Manasseh il y a environ un an d’un partenariat qui permettrait à ICM de prendre pied dans le sport et aux clients de Stellar Groupe d’avoir accès à une agence de divertissement à temps plein. Tous deux seront les présidents exécutifs d’ICM Stellar Sports et dirigeront les opérations ensemble. Quant à Ted Chervin, partenaire fondateur d’ICM, il supervisera les activités sportives et les 130 employés de Stellar Groupe devraient tous rejoindre ICM.

« Il s’agit d’une entreprise humaine. Nous n’achetons pas un tas de brevets sur les micropuces. Nous devons travailler conjointement et partager une vision pour garantir la réussite de notre entreprise », a déclaré M. Silbermann.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Kurt Badenhausen

<<< À lire également : La DSI Groupe ALTEN Se Dote D’une Vision 360° De Ses Projets Avec Z0 Gravity >>>