Selon un cabinet d’analyse, Microsoft ferait partie des favoris pour le rachat de la société de télécommunications Nokia.

Les prévisions de CCS Insight pour 2021 affirment que Nokia sera racheté par une grande entreprise de la tech américaine l’an prochain. Microsoft et Intel sont cités comme les principaux acheteurs potentiels.

Pour rappel, Microsoft et Nokia ont déjà une histoire commune. En 2013, Microsoft avait payé plus de 7 milliards de dollars pour racheter l’activité de fabrication de téléphones portables de Nokia, dans l’objectif de proposer une nouvelle alternative aux iPhone et à Android, avec les Windows Phone. Cette tentative s’est traduite par un échec cuisant, les actifs achetés à Nokia étant provisionnés en pertes dès 2015, ce qui a entraîné des milliers de pertes d’emplois.

Bien que Nokia ait depuis fait son retour sur le marché des téléphones portables, ce n’est pas la branche qui attire le plus les acheteurs potentiels. En revanche, selon CCS, les géants de la tech sont plutôt attirés par sa branche réseau, le gouvernement américain ayant interdit aux fournisseurs de télécommunications d’utiliser des équipements provenant de fournisseurs chinois tels que Huawei.

La semaine dernière, Nokia a conclu un accord pour devenir le fournisseur d’équipements principal du plus grand prestataire de télécommunications du Royaume-Uni : BT. Selon Kester Mann, directeur de la consommation et de la connectivité de CCS Insight, ela n’a pas manqué d’attirer l’attention de l’autre côté de l’Atlantique : « Nous pensons que Nokia pourrait être légèrement vulnérable dans le cas d’une acquisition ».

Il poursuit : « Microsoft s’intéresse véritablement au secteur des télécoms. Nous avons déjà assisté à deux acquisitions cette année [Metaswitch et Affirmed Networks] qui visent à acquérir une certaine expertise dans le domaine de la 5G et des télécoms, et à établir des contacts au sein du secteur. Nous pensons que Nokia pourrait être une cible potentielle pour une entreprise comme Microsoft ».

Le retour de bâton contre les fournisseurs chinois rendrait également une acquisition plus attrayante pour Microsoft et d’autres entreprises américaines. Kester Mann explique : « Il est clair que les États-Unis sont à la recherche d’alternatives à Huawei, il y a eu beaucoup d’inquiétudes à ce sujet. Nokia pourrait potentiellement être cette alternative ».

Si Microsoft montrait son intérêt pour Nokia, l’entreprise serait confrontée à la concurrence de son ancien allié Intel, qui se concentre aussi fortement sur la 5 G. Kester Mann conclut : « Intel est une entreprise à surveiller dans le secteur des télécommunications au cours des prochaines années ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Barry Collins

 

<<< À lire également : Microsoft Débarque Dans Le Secteur Du Cloud Mobile >>>