Les sociétés à l’origine du vaccin Pfizer sont presque prêtes à demander l’autorisation d’utiliser le vaccin chez les enfants dès l’âge de cinq ans et devraient faire cette demande dans les prochaines semaines, ont déclaré les fondateurs du fabricant de vaccins BioNTech dans une interview publiée vendredi.

 

Principaux faits

  • Les fondateurs de BioNTech, qui ont travaillé avec Pfizer pour développer le vaccin, ont déclaré à l’hebdomadaire allemand Der Spiegel que la société allait déposer les résultats de son essai du vaccin chez les enfants âgés de cinq à onze ans et demander l’approbation du vaccin au niveau mondial « dans les prochaines semaines ».
  • « Les choses se présentent bien, tout se déroule comme prévu », a déclaré le directeur général de BioNTech, Ugur Sahin, précisant que les données brutes sont actuellement préparées pour le dépôt réglementaire.
  • Özlem Tureci, médecin en chef de BioNTech, a déclaré que les sociétés travaillent à la production de plus petites doses de vaccin en vue de leur approbation par les autorités.
  • La société a également prévu de demander l’approbation du vaccin pour les enfants âgés de six mois à deux ans dans le courant de l’année.

 

Le contexte

La recrudescence des cas de coronavirus et des hospitalisations chez les enfants a rendu plus urgente l’approbation du vaccin chez les plus jeunes. Bien que les maladies graves et les décès dus au virus soient encore extrêmement rares, le nombre d’enfants hospitalisés pour le Covid-19 est plus élevé qu’à tout autre moment de la pandémie. Les données du ministère de la Santé et des Services sociaux montrent que plus de 2 500 enfants sont actuellement admis à l’hôpital avec un Covid-19 suspecté ou confirmé. Cette situation, associée à une recrudescence du virus respiratoire syncytial (VRS), a submergé les établissements pédiatriques.

 

Chiffre important

251 781. C’est le nombre d’enfants testés positifs au Covid-19 la semaine dernière. Les enfants représentent une part de plus en plus importante (environ 27%) du total des nouveaux cas aux États-Unis.

 

Ce qu’il faut surveiller

Moderna cherche également à rendre son vaccin disponible pour les enfants de moins de 12 ans. La société a annoncé jeudi qu’elle avait déjà recruté tous les participants à un essai testant son vaccin pour les enfants âgés de 6 à 11 ans.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Jemima McEvoy

 

<<< À lire également : Covid-19 : L’Afrique recevra 25 % de doses de vaccins en moins par rapport à ce qui était prévu, selon l’OMS >>>