Dimanche 29 août, Lionel Messi a fait ses débuts en Ligue 1 sous le maillot parisien. Face à Reims, l’ancien Barcelonais n’a joué qu’une petite demi-heure, mais a tenu tout le stade Auguste-Delaune en haleine. Résumé d’une soirée mémorable pour le championnat de France.

 

Durant 66 minutes, il y avait du suspens et un crépitement dans l’air, celui d’une attente et d’une effervescence sans précédent. Assis côte à côte, à l’étroit, épaule contre épaule, les quelques supporters privilégiés dans l’enceinte du modeste et intime stade Auguste-Delaune voulaient voir un spectacle inédit, qui jusqu’alors semblait impossible : le plus grand joueur de football du monde évoluer sous les couleurs d’une autre équipe que le FC Barcelone. Lionel Messi n’est plus un joueur de la capitale catalane, club qui l’a vu grandir et devenir ce joueur exceptionnel.

À la 66minute de jeu, tout le stade l’a acclamé et a scandé son nom comme un seul homme. Rares sont les joueurs bénéficiant d’un tel auditoire. Les supporters ont obtenu ce qu’ils étaient venus chercher : une apparition de Lionel Messi face à Reims, un moment qui devrait catapulter le football français dans une autre dimension, celle de la Messimania, une frénésie médiatique et une visibilité inédite pour la Ligue 1.

Le monde entier était présent pour vivre les premières minutes du sextuple ballon d’or en Ligue 1 : 52 diffuseurs ont retransmis le match dans 208 pays. Tout le monde connaît le nom de Lionel Messi, même les non férus de football. Son nom et sa célébrité n’ont d’égal que ceux de Pelé et du regretté Diego Maradona.

L’arrivée de la Pulga en France, au PSG, est un évènement planétaire rendu possible par l’acquisition du club de la capitale par Qatar Sport Investments en 2011. C’est un évènement encore plus important que l’arrivée du talentueux Neymar en 2017, pour un montant extravagant de 222 millions d’euros : un record pour un transfert !

Voir une telle star évoluer dans le championnat français constitue une avancée phénoménale pour la Ligue 1. Pourtant, si l’on regarde plus en détail, le football français et le PSG ne sont pas forcément en plein essor. Les clubs français sont en difficulté. La pandémie de covid-19 et l’effondrement du contrat de droits TV avec Mediapro ont laissé les clubs en grande difficulté financière. En 2018, Mediapro et la Ligue de football professionnel (LFP) avaient conclu un accord record sur les droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2, les clubs français ont donc budgétisé ces revenus de diffusion pour la saison 2020-2021. Cependant, à mesure que la nouvelle campagne avançait, des signes inquiétants montraient que Mediapro ne remplissait pas ses obligations contractuelles. Un différend entre Canal+ et beIN Sports s’en est suivi, et Amazon a ensuite obtenu les droits de diffusion de la Ligue 1 et de la Ligue 2.

Cette situation a laissé le football français à court d’argent, obligeant la LFP à contracter un prêt bancaire de 120 millions d’euros pour couvrir les aides versées aux clubs. Cette somme s’ajoute aux 224 millions d’euros que la Ligue avait déjà empruntés à l’État français au printemps 2020 pour aider les clubs à faire face aux conséquences économiques de la pandémie.

Le champion en titre de Ligue 1 est le parfait exemple de cette situation difficile et instable pour le football français. Alors que le club se classait en tête du championnat la saison dernière, Gérard Lopez a dû quitter son poste après que les principaux investisseurs du club, JP Morgan Chase et Elliott Management, deux fonds d’investissements dirigés par le milliardaire Paul Singer, ont refusé que les dettes soient reconditionnées. Lille n’est que le sommet de l’iceberg.

Soutenu par son propriétaire qatari et par une série de sponsors qataris, tels que la compagnie aérienne nationale (Qatar Airways) et le puissant réseau de diffusion beIN Sport, le PSG n’a pas grand-chose à craindre. Toutefois, un championnat aussi déséquilibré peut se révéler à la fois malsain et embarrassant. Certes, Lille a détrôné le PSG la saison dernière, mais cela ne se reproduira pas. Les Parisiens vont reprendre leur domination sur le football français.

Lionel Messi n’est évidemment pas responsable de ce malaise général, mais un seul joueur peut-il raviver une ligue à court d’argent ? Au mieux, sa présence permettra d’augmenter les ventes de billets et de produits dérivés, tout en créant un réel buzz sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, à 34 ans, et bien qu’il demeure encore un atout dans une équipe, Lionel Messi représente le passé tandis que Kylian Mbappé, qui veut partir au Real Madrid, représente l’avenir. C’est l’étrange scène qui s’est jouée dans la capitale champenoise. Alors que Messi retire son maillot d’entraînement, Mbappé marque son second but après une somptueuse passe décisive d’Achraf Hakimi. Durant tout le match, la vitesse, l’habileté et la présence de Mbappé ont permis aux joueurs du PSG d’avoir de l’espace. Joueur unique en son genre, il a travaillé sans relâche pendant toute la rencontre.

Est-ce une bonne affaire de renoncer à l’avenir ? En d’autres termes, le PSG a-t-il vraiment besoin de Messi ? Le club est arrivé en finale de la Ligue des champions l’année dernière avec Neymar et Mbappé. Cette année, les Parisiens sont arrivés en demie après avoir éliminé le FC Barcelone et le Bayern Munich. S’agissant de la Ligue des champions, l’acquisition d’Achraf Hakimi revêt un intérêt plus important que l’arrivée de Lionel Messi. En effet, l’international marocain va injecter de la qualité à ce poste de latéral droit.

Quoi qu’il en soit, dimanche 29 août, Reims, le PSG et la Ligue 1 se sont réjouis de la présence de Lionel Messi. Il est le nouveau roi du football français, mais à quel prix ?

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Samindra Kunti

<<< À lire également : Lionel Messi signe au PSG et reste le footballeur le plus riche de la planète >>>