L’actrice Kat Graham, propulsée par le succès de la série Vampire Diaries, a fait une apparition remarquée au Festival de Cannes 2021. Non contente de fouler le red carpet, l’actrice a également illuminé de sa présence la cérémonie des World Bloggers Awards, durant laquelle un prix pour son engagement humanitaire lui a été décerné. En exclusivité pour Forbes France, Kat Graham se confie sur ses projets à venir et sur les raisons pour lesquelles l’engagement caritatif tient une place de choix dans son quotidien.

Marie-Caroline Selmer : Vous êtes de retour à Cannes, qui renoue avec le festival du 7e art après l’année blanche de 2020. Quelles sont vos impressions ?

Kat Graham : Cannes est toujours un endroit magique. Ce festival était certainement plus calme que les éditions précédentes, compte tenu du contexte. D’aucuns avait à cœur de prendre des précautions supplémentaires pour garantir la sécurité collective.

Quels sont les projets artistiques sur lesquels vous vous concentrez en cette rentrée? 

K.G : Je démarre le tournage d’un nouveau film en septembre. Il s’agit d’une comédie romantique très amusante réalisée par Mark Steven Johnson. Nous sommes également en pré-production pour « The Tipping Point », qui est un projet que je réalise avec mon conjoint Darren Genet et les studios Time. L’automne s’annonce riche en temps forts avec la sortie de mon prochain album, ainsi que le film « Teenage Mutant Ninja Turtles » sur Netflix !

En dehors de vos activités artistiques, vous êtes également très impliquée auprès des Nations Unies, pouvez-vous nous en dire plus sur votre engagement ?

K.G : La sensibilisation au sort des réfugiés à travers le monde est une cause qui me tient particulièrement à cœur. C’est pourquoi en 2013, j’ai rejoint le HCR – l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés – en tant que « Supporter de haut niveau ». En décembre 2020, j’ai eu l’honneur d’être nommée « Ambassadrice de bonne volonté » par l’organisation. Ces dernières années, j’ai rencontré des réfugiés syriens au camp de Za’atari en Jordanie. J’ai voyagé le long de la frontière entre le Guatemala et le Mexique, où j’ai fait la connaissance de femmes, d’enfants et de familles contraints de fuir leur propre pays pour échapper à la violence extrême des gangs. J’ai également rendu visite à des réfugiés somaliens dans le camp de Melkadida, dans le sud de l’Éthiopie, et je me suis rendue à Nakivale, en Ouganda. Chaque voyage a été pour moi l’occasion de rencontrer des personnes incroyablement déterminées, pleines de ressources, et intelligentes. Tout ce qu’elles voulaient, c’était avoir la chance de voler de leurs propres ailes et de montrer au monde qu’elles avaient la force de survivre et de s’épanouir. 

L’actrice Kat Graham, Ambassadrice de bonne volonté de l’ONU (Crédits : Photographer: Javier Rivero @javicho.rivero Production: Anna la Germaine @anna_lagermaine_private x Fashion Politique @fashionpolitique PR: FP PR&Media @fp.pr; Hair & Make up: Raluca Cojoceanu @ralook_ Editing: Danilo Venturi @ridaniloventu Robe YUFASH @yufashofficial Bag ICONIC JUNGLE @iconicjungle_official Shoes Aquazzura)

D’autres causes vous sont chères, comme celle de la lutte contre les discriminations

K.G : Si la cause des réfugiés est la pierre angulaire de mon travail humanitaire, je suis très impliquée dans la protection des droits humains sous toutes leurs formes, en particulier ceux des communautés LGBTQA+. Je suis fière d’être membre du conseil de GLAAD et travaille pour cela avec des fondations telles que la fondation Heartwater pour soutenir les communautés au niveau mondial. J’ai également cofondé Modern Nirvana dont l’objectif est d’être un catalyseur de transformation dans la vie des gens, de les inspirer à prendre le contrôle de leur bien-être spirituel et physique, en partageant à la fois des pratiques anciennes et le biohacking moderne. Nous avons récemment organisé notre deuxième conférence annuelle en l’honneur de Deepak Chopra, avec un discours de Dave Aspery. C’était vraiment inspirant.

Aux WIBA, vous avez reçu un prix spécial, « The Human Rights Advocate » récompensant votre engagement humanitaire. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

K.G : Se mettre au service des autres fait partie de ma mission de vie, c’est un engagement vecteur de sens. Je me sens incroyablement chanceuse d’être dans une position qui me permet de tirer parti de ma renommée pour le faire. Recevoir cette distinction des WIBA à Cannes a été une véritable leçon d’humilité. Pour moi, cela signifie que les gens ne se sont pas contentés de me voir, moi et mon travail avec le HCR, GLAAD et tant d’autres organisations formidables, mais qu’ils ont surtout vu les personnes derrière ces organisations, les visages et les voix de ceux qui sont trop souvent oubliés. Cela me donne l’espoir que d’autres personnes seront sensibilisées et voudront aider à faire la différence.

(Crédits : Photographer: Javier Rivero @javicho.rivero, Production: Anna la Germaine @anna_lagermaine_private x Fashion Politique @fashionpolitique, PR: FP PR&Media @fp.pr; Hair & Make up: Raluca Cojoceanu @ralook_, Editing: Danilo Venturi @ridaniloventu, Dress Avaro Figlio @avarofiglio

Sandals Susana Madrid @susanamadrid_sm, Bracelet AVē jewelry @ave_jewelry_official)

Y a-t-il un modèle qui vous inspire dans votre carrière ?

K.G : Deepak Chopra et Angelina Jolie m’ont définitivement montré les nombreuses façons dont nous pouvons être au service de l’humanité.

Un mantra que vous chérissez ?

K.G : « Que tenteriez-vous de faire si vous saviez que vous ne pouviez pas échouer ? ».