Les consoles de salon ont vu leurs ventes croître de 36% d’après les données recueillies par Safebettingsites

Ce n’est pas une nouveauté, certains secteurs de l’économie ont profité de l’épidémie mondiale de coronavirus. C’est notamment le cas du jeu vidéo, et en particulier des consoles. Selon les données de Safebettingsites, de janvier à juillet 2020, les ventes ont crû de 36% par rapport à 2019 sur la même période, passant de 16 319 770 à 22 284 462 unités. 


En janvier, les chiffres de vente d’une année à l’autre étaient très proches (aux alentours de 2 700 000 consoles). En février, les ventes avaient énormément fléchi avec 1 900 000 ventes, soit un demi-million de moins qu’en 2019. Ils ont explosé à partir du moi mars. 3 880 000 consoles ont été vendues contre à peine 2 940 000 l’année précédente. Le pic a été atteint avec 4 millions de ventes soit près de deux fois plus que l’année précédente au même mois. 

Si le confinement a joué à plein, il est clair que la perspective de voir ses déplacements réduits pendant l’été a également poussé les consommateurs à investir dans une console de salon, alors que cette période est loin d’être faste pour l’industrie vidéoludique. 

Safebettingsites a également comparé les ventes unitaires de la Xbox One et de la PlayStation 4 en 2020. Les deux consoles sont des acteurs dominants dans le secteur des consoles de jeux. La PS4, console de Sony, reste devant celle de Microsoft, avec des ventes unitaires de 6 424 801 contre 2 204 848 pour la Xbox One.

“Avec la demande croissante de jeux vidéo, de nouveaux défis sont apparus, car la plupart des développeurs et des grandes entreprises ont dû faire face à un obstacle pour répondre aux besoins de production : plusieurs usines ont été fermées, les travailleurs étant obligés de travailler à domicile, retardant la sortie de nouvelles versions et mises à niveau de la console”, observe Justinas Baltrusaitis, consultant chez Safebettingsites.

Lancées toutes deux en 2013, la X Box One et la PS4 n’ont pas connu le même devenir. La console de Sony a rapidement pris les devants sur la console de Microsoft même si cette dernière continue de séduire des millions de gamers. D’après les données de Statista, il s’est écoulé à la date de juin 2020 plus de 110 millions d’exemplaires de la PS4, en faisant la deuxième console la plus vendue de tous les temps, devant la première Playstation et derrière la PS2 et ses 150 millions d’unités vendues. La Xbox One, avec 47 millions d’exemplaires est loin derrière. Elle a même été supplantée par l’excellent pari de Nintendo : la Switch. Cette console portable qui peut aussi se brancher à un téléviseur s’est vendue à plus de 55 millions d’exemplaires.

Sony a de son côté déjà présenté les lignes futuristes de la Playstation 5, et Microsoft sa Xbox Series X. “Le développement et les promesses du cloud gaming pourraient toutefois initier la fin de l’ère des consoles de jeux vidéo et certains experts pensent que les futures PlayStation 5 et Xbox Series X pourraient être les dernières consoles “physiques” à être lancées sur le marché, explique Tristan Gaudiat, data journaliste chez Statista. Quoiqu’il en soit, Sony semble avoir déjà pris les devants pour une éventuelle suite : afin de s’éviter des mauvaises surprises, l’entreprise a déjà déposé les marques de PlayStation 6 à 10 auprès de l’Office japonais des brevets fin 2019.”