Dans un article paru mardi dans The Guardian, l’ancien candidat démocrate à la présidence, Bernie Sanders, a renouvelé son appel en faveur d’une taxe sur les ultra-riches pour financer l’assurance maladie, alors que le coronavirus continue d’élargir l’écart entre les richesses et de faire payer un tribut « obscène » aux citoyens les plus pauvres d’Amérique.

Faits essentiels
Le sénateur Sanders a cité l’analyse de Americans for Tax Fairness, un groupe de pression progressiste, montrant qu’un impôt de 60% sur les gains de richesse de 467 milliardaires aux États-Unis permettrait de récolter plus de 420 milliards de dollars.


Cela suffit, selon Bernie Sanders, pour payer les frais de santé de chaque Américain pendant une année entière.
La semaine dernière, il a présenté la loi « Make Billionaires Pay Act » en même temps que les sénateurs Ed Markey (D-Mass.) et Kirsten Gillibrand (D-N.Y.).

Le projet de loi mettrait en œuvre cette taxe rétroactivement du 18 mars au 5 août, et utiliserait les fonds collectés pour couvrir les frais de santé nécessaires des personnes non assurées et sous-assurées pendant un an dans le cadre du programme Medicare.

Selon cette proposition, le milliardaire Jeff Bezos, fondateur d’Amazon (avec une fortune de 189 milliards de dollars actuellement, selon Forbes), paierait 42,8 milliards de dollars, Elon Musk (68 milliards de dollars) 27,5 milliards de dollars et Mark Zuckerberg (97 milliards de dollars) 22,8 milliards de dollars, selon Bernie Sanders.

« À une époque où la douleur et la souffrance économiques sont énormes, nous devons faire un choix », a écrit M. Sanders. « Nous pouvons continuer à permettre aux très riches de devenir beaucoup plus riches alors que la plupart des autres s’appauvrissent. Ou bien nous pouvons taxer les gains qu’une poignée de milliardaires ont réalisés pendant la pandémie pour améliorer la santé et le bien-être de dizaines de millions d’Américains ».

Le chiffre à retenir
731,8 milliards de dollars. C’est le montant de la richesse des 476 milliardaires américains depuis que la Réserve fédérale a commencé à prendre des mesures pour soutenir le marché boursier en mars, explique M. Sanders. C’était exact lorsque le marché boursier a touché le fond, et lorsqu’il s’est redressé, la valeur nette des milliardaires a augmenté également.

Le contexte
La pandémie de Covid-19 n’a pas touché tous les Américains de la même manière. Ceux qui se situent au bas de l’échelle des revenus – qui ont tendance à travailler dans les industries les plus touchées par le virus, dans les magasins de détail et les restaurants, par exemple – ont été plus susceptibles de perdre leur emploi que ceux qui gagnent plus et peuvent travailler à domicile. Les ménages à faibles revenus sont également plus susceptibles de prendre du retard en matière de dettes d’études, selon Mme Brookings. Selon les Centers for Disease Control and Prevention (centres pour le contrôle et la prévention des maladies), la pauvreté et l’inégalité d’accès aux soins de santé ont également fait que certains groupes raciaux, comme les Noirs américains, ont été plus durement touchés par le virus que d’autres.

<< Article traduit de Forbes US – Auteur (e) : Sarah Hansen >>

<<< A lire également :  Joe Biden Trace Sa Route Vers La Maison-Blanche >>>