Alors que la forte baisse des nouvelles infections à coronavirus aux États-Unis ce mois-ci est un signe optimiste qu’il espère voir se poursuivre, l’ancien commissaire de la Food and Drug Administration, le Dr Scott Gottlieb, a déclaré que les États-Unis pourraient ne jamais atteindre l’immunité collective contre le virus.

 

Principaux faits

  • « Je ne pense pas vraiment que nous atteindrons un jour une immunité collective », a déclaré dimanche le Dr Scott Gottlieb à Margaret Brennan dans l’émission Face The Nation sur CBS, lorsqu’on l’a interrogé sur la vaccination des enfants, sans toutefois préciser pourquoi. « Ce ne sera pas comme la rougeole ou la variole, qui disparaissent en quelque sorte. Le Covid va continuer à circuler à un faible niveau ».
  • Bien que les estimations varient quant au nombre d’Américains devant recevoir un vaccin ou ayant été infectés auparavant pour que le pays atteigne l’immunité collective, le Dr Anthony Fauci, le plus grand expert en maladies infectieuses du pays, a déclaré en décembre qu’il pourrait atteindre 90% de la population.
  • D’autres études ont montré que l’immunité collective aux États-Unis pourrait être atteinte dès le mois de mai si les vaccinations continuent à se développer.
  • Le Dr Scott Gottlieb s’est dit « optimiste » quant à l’avenir immédiat, affirmant que l’augmentation des taux de vaccination et le fait qu’un tiers de la population américaine a déjà été infecté par le coronavirus offrent probablement une protection suffisante pour continuer à diminuer le nombre de nouvelles infections, même si la population n’atteint pas une immunité totale contre le virus.
  • Jeudi, la moyenne mobile sur sept jours des nouvelles infections par le coronavirus a chuté de 43% en deux semaines seulement, un chiffre stupéfiant.
  • « Cela a eu un effet tragique sur les États-Unis, mais je pense que nous devons être optimistes », a déclaré le Dr Scott Gottlieb.

 

Le contexte

Certains experts prédisent que si les États-Unis n’obtiennent jamais une immunité collective, le Covid-19 pourrait devenir un virus saisonnier, car la réinfection par les coronavirus est très courante. Le nombre de nouvelles infections quotidiennes par des coronavirus et de patients atteints de coronavirus dans les hôpitaux a commencé à chuter ce mois-ci après que le pays a enregistré une augmentation des cas qui a atteint un pic en janvier, un phénomène que certains experts ont attribué aux personnes qui ont voyagé et qui rencontré des groupes en dehors de leur foyer pour Thanksgiving, Noël et le Nouvel An. Selon l’université Johns Hopkins, plus de 28 millions de personnes aux États-Unis ont été testées positives au coronavirus, ce qui représente environ un quart des cas confirmés dans le monde.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Carlie Porterfield

 

<<< À lire également : Les retraites, victimes du Covid-19 aux États-Unis >>>