Sabrez le champagne ! Le géant français du luxe LVMH a annoncé avoir racheté 50 % des parts de Armand de Brignac, la marque de champagne du célèbre rappeur Jay-Z. Plus connue sous le nom de « L’as de pique » (Ace of Spades, par rapport à son logo), la marque de champagne a fait preuve d’un grand dynamisme avant la pandémie en vendant plus de 500 000 bouteilles en 2019.

 

Grâce à ce nouveau partenariat, la maison Moët Hennessy pourra distribuer mondialement le champagne Armand de Brignac. Le géant du luxe français LVMH détient déjà plusieurs maisons de vins et spiritueux, dont Dom Pérignon, Veuve Clicquot, Krug et Château d’Yquem. Le partenariat entre Jay-Z et LVHM intervient alors que le groupe français a récemment annoncé suspendre les activités de Fenty, la marque de prêt-à-porter de luxe de Rihanna.

Jay-Z a racheté la marque Armand de Brignac en 2014. Avant cela, le compagnon de Beyoncé était un adepte de la cuvée Cristal de la maison Louis Roederer. Mais en 2006, à la suite de propos tenus par son dirigeant, le rappeur a décidé de boycotter la marque. Jean-Jacques Cattier et son fils Alexandre, 12e et 13e génération de vignerons, sont les artisans derrière les cuvées prestiges d’Armand de Brignac.

 

Les différentes cuvées du champagne Armand de Brignac. | Source : Armand de Brignac

 

Selon le New York Times, les deux parties avaient déjà discuté d’un partenariat en 2019. Toutefois, l’accord semble avoir été entériné, au moins en partie, grâce à l’amitié liant la superstar du rap et le fils du fondateur de LVMH, Alexandre Arnault. « On s’envoie régulièrement des photos. C’est très naturel, très détente. Je le considère comme une personne intègre. Il tient toujours parole et est très ponctuel. Ce sont quelques-unes des qualités que nous avons en commun », a déclaré Jay-Z au New York Times.

S’il peut sembler contre-intuitif de miser sur le champagne en période de pandémie, le partenariat entre LVMH et Jay-Z témoigne d’un optimisme quant à l’avenir des boissons de luxe et aux comportements des consommateurs après la pandémie.

Pourquoi investir dans le champagne ? Avant la pandémie, les ventes de champagne étaient constamment en hausse. En 2019, le champagne s’est classé en tête des ventes de boissons aux États-Unis, pour la septième année consécutive. Par ailleurs, plus de 297 millions de bouteilles de champagne ont été exportées dans le monde cette même année, dont plus de 25 millions outre-Atlantique. Les États-Unis sont également le premier client de la France en matière de champagne avec 752,6 millions de dollars de dépenses en importations de champagne en 2019, soit une augmentation de 15,3 % par rapport à l’année précédente.

La pandémie a malheureusement freiné ces ventes, les esprits n’étant plus à la fête. L’industrie du champagne, qui a démarré l’année sur les chapeaux de roue, a vu ses ventes diminuer fortement, jusqu’à enregistrer 70 % de pertes selon les dernières informations disponibles. Cette diminution s’explique par les fermetures forcées des bars et restaurants ainsi que par la mise en place de la distanciation sociale.

Toutefois, il est bon de se souvenir des images du 7 novembre dernier, après la victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine. De nombreuses personnes se sont réjouies d’une telle victoire et se sont affichées sur les réseaux sociaux ou à la télévision en train d’ouvrir une bouteille de champagne. À Washington, des cavistes ont déclaré à Newsweek qu’ils avaient vendu plus de bouteilles de champagne ce jour-là que pendant les deux derniers réveillons du Nouvel An. La ville d’Atlanta « a connu une ruée folle vers le champagne », a rapporté The Tennessean. « Des gens faisaient la queue dans des files d’attente, parfois longues, et attendaient patiemment devant les vitrines des magasins pour commander une bouteille de champagne. Le sentiment de joie qui a envahi Atlanta était palpable. »

Selon le New York Post, le champagne « a coulé à flots » dans la Grosse Pomme ce jour-là pour fêter la victoire de Joe Biden sur le président Trump. Les magasins de vins et de spiritueux de la ville ont déclaré au journal qu’ils étaient submergés par le nombre de ventes, certains rapportant même être en rupture de stock de champagnes premier prix. Le Boston Globe s’est également fait l’écho de cette nouvelle : « Les gens ont célébré la victoire dans les rues, dans le centre-ville de Providence, en applaudissant, en jouant de la musique et en dansant. Les cavistes ont vendu du champagne comme si c’était la veille du Nouvel An ».

Le champagne a donc de beaux jours devant lui avec les célébrations pour la fin de la pandémie.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Elva Ramirez

<<< À lire également : Le meilleur champagne du monde est… >>>