Lors du Battery Day de Tesla, Elon Musk a annoncé la fin de l’industrie automobile traditionnelle basée sur les combustibles fossiles.

Avec une simple diapositive et quelques phrases, Elon Musk, le PDG de Tesla, a donné le coup de grâce en révélant où mènent toutes les améliorations mineures apportées lors de la présentation. En chiffres, il s’agissait d’une réduction de 56 % des coûts des batteries. Mais il a ensuite expliqué que cela permettrait d’obtenir une Tesla d’une valeur de 25 000 $ « entièrement autonome ». De plus, contrairement à ses habitudes, Elon Musk n’a pas fait de déclarations plus audacieuses sur les avantages de ce véhicule. Nous devrons donc nous contenter de lire entre les lignes.


Malheureusement, Elon Musk a annulé la version Standard Range de la Tesla Model Y, déclarant qu’une autonomie de moins de 400 km était trop faible, car désormais la norme était une autonomie de 500 km. Il est donc logique de penser que la nouvelle Tesla de 25 000 dollars disposera d’une autonomie d’au moins 500 km à la norme EPA, ce qui se traduit par bien plus que 500 km avec le test WLTP. Vous pouvez également être certain que cette voiture sera rapide car il n’existe pas de Tesla lente, donc elle fera certainement du 0 à 100 km/h en moins de 6 secondes. Il y a déjà eu des rumeurs selon lesquelles Tesla envisagerait un petit véhicule à hayon / compacte, dont le design a été dévoilé en janvier, et ce sera probablement le format de la nouvelle voiture, selon le prix annoncé.

Le prix de 25 000 dollars ne semble pas si impressionnant au départ, car on peut acheter une Toyota Corolla à moteur thermique aux États-Unis pour moins de 20 000 dollars. Mais ce n’est pas le marché auquel la nouvelle Tesla sera destinée. La Tesla modèle 3 commence à un peu moins de 40 000 dollars aux États-Unis, et était clairement destinée au marché des voitures de luxe de taille moyenne, incarné par la BMW série 3, dont les ventes ont été anéanties aux États-Unis. La nouvelle voiture à 25 000 dollars sera quant à elle en concurrence avec une autre icône européenne, la très populaire VW Golf, qui représente la qualité à un prix abordable. En effet, vous pouvez vous procurer une de ces voitures pour un peu plus de 23 000 dollars.

Bien entendu, cette Tesla, que l’on peut appeler la « Model 2 » reste théorique, mais M. Musk parlait des nouvelles améliorations apportées à la batterie qui permettraient à une Tesla d’atteindre ce niveau de prix dans 1,5 à 3 ans. Ainsi, dans environ trois ans, vous pourriez bien avoir le choix entre une voiture allemande à énergie fossile bien construite, ou un VE avec une autonomie de plus de 500 km et des performances beaucoup plus rapides – qui sera alors beaucoup, beaucoup moins cher, car même aux États-Unis, les kilomètres électriques sont considérablement moins chers que ceux à carburant fossile. De même, au Royaume-Uni, où les prix de l’essence et du diesel sont astronomiques, la différence de coût de fonctionnement sera énorme.

Les véhicules Tesla ont tendance à être au même prix au Royaume-Uni en livres sterling qu’en dollars. En effet, la Model 3, qui est à 40 000 dollars aux États-Unis, est à peu près à 40 000 livres sterling au Royaume-Uni. Ainsi, une Tesla Model 2 de 25 000 dollars se situerait probablement aux alentours de 25 000 livres sterling, dans la même fourchette que la VW Golf 8, qui démarre à un peu plus de 23 000 livres sterling au Royaume-Uni. La VW ID.3, entièrement électrique, qui vient de sortir en Europe (mais qui n’est pas encore lancée aux États-Unis), sera tout de suite hors jeu en raison de son prix élevé.

Que choisiriez-vous pour 25 000 dollars, une Tesla Model 2 électrique ou une VW Golf thermique ? L’argument selon lequel « je ne peux pas acheter le VE parce qu’il est trop cher » ne tiendra plus, car ils seront au même prix. Vous pourriez toujours dire « 500 km ne suffisent pas pour me faire aller de New York à Los Angeles ou de Londres à Edimbourg en une seule fois », mais qui fait vraiment cela ? Dans trois ans, la recharge sera aussi beaucoup plus omniprésente. Lorsque vous pourrez acheter un VE avec une autonomie de plus de 500 km, plus rapide et doté d’une meilleure technologie qu’une VW Golf à moteur thermique, tout en étant beaucoup moins cher à faire fonctionner, seul un préjugé anti-électrique sans fondement vous arrêtera. Il n’y aura plus aucune raison réelle d’acheter une voiture qui fonctionne avec du carburant dérivé du pétrole et du gaz.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : James Morris

<<< À lire également : Tesla : De Nouvelles Batteries, Mais Pas Pour Tout De Suite >>>