Le géant asiatique des services de VTC et de livraisons de repas, Grab Holdings, a déclaré avoir conclu un accord de partenariat avec un SPAC (Special Purpose Acquisition Company, une société sans activité opérationnelle dont les titres sont émis en Bourse pour une durée limitée dans le but de réaliser une ou plusieurs acquisitions dans un secteur particulier, NDLR). Cette opération valorisera la société originaire de Singapour à 39,6 milliards de dollars (33,1 milliards d’euros), en vue d’une introduction en Bourse.

 

L’accord entre Grab Holdings et le fonds d’investissement Altimeter Growth Corp. comprend une augmentation du capital de la société singapourienne de 4 milliards de dollars. Selon Grab, cette transaction est une opération sans précédent pour un SPAC, ces coquilles vides qui séduisent de plus en plus les marchés financiers. La société Altimeter Growth Corp., soutenue par l’entreprise de la Silicon Valley, Altimeter Capital Management, a fait son entrée au Nasdaq en septembre 2020. Dans les mois qui viennent, l’introduction boursière de l’entité issue de cette fusion SPAC sera négociée sous le symbole « GRAB ».

Altimeter Capital Management a engagé 750 millions de dollars dans cette opération, qui constitue la plus grande vente d’actions jamais réalisée aux États-Unis par une entreprise d’Asie du Sud-Est. Parmi les autres investisseurs figurent BlackRock, Fidelity International, T. Rowe Price et le fonds souverain singapourien Temasek.

« L’investissement d’Altimeter démontre que nous partageons les mêmes valeurs. Par ailleurs, notre accord comprend un blocage pendant trois ans des parts destinées au sponsor [en contrepartie du sponsoring d’un SPAC avant son introduction en Bourse, le sponsor reçoit 25 % des parts du fondateur du SPAC, NDLR] et un apport sans précédent de parts à notre fonds de dotation GradForFood », a déclaré Anthony Tan, PDG de Grab.

La création du fonds de dotation GrabForFood a été annoncée la semaine dernière. Ce fonds dispose d’un montant initial de 275 millions de dollars pour financer des programmes sociaux et environnementaux à long terme, grâce aux contributions d’Anthony Tan, d’Hooi Ling Tan (cofondatrice de Grab) et de Ming Maa (président de Grab).

Fondée en 2012, l’application Grab propose les services de VTC, de livraison de repas ou encore de paiements numériques. L’entreprise basée à Singapour est désormais présente dans 428 villes et huit pays (Cambodge, Indonésie, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande et Vietnam).

Selon Reuters, le chiffre d’affaires net de Grab a bondi d’environ 70 % l’année dernière pour retrouver un niveau largement supérieur à celui d’avant la pandémie.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Robert Olsen

 

<<< À lire également : Lilium entre en bourse dans le cadre d’une fusion SPAC de 3,3 milliards de dollars >>>