EXCLUSIF | Forbes innove avec un classement inédit : le top 20 des entrepreneurs français. Un palmarès étonnant obtenu grâce à l’enquête de notre partenaire, Insightquest, qui s’est appuyé sur un panel représentatif des Français Kantar Profiles.  

 

Nos compatriotes aiment leurs entrepreneurs. C’est ce que montre notre enquête exclusive Forbes/Insightquest/Kantar Profiles, qui classe pour la première fois les 20 entrepreneurs préférés des Français. Les chiffres sont éloquents : 60 % des sondés en ont une bonne image, dix fois moins soit 6 %, une mauvaise. Un résultat très différent de celui que nous avions obtenu dans les mêmes conditions sur les dirigeants d’entreprise, il y a neuf mois, puisque le rapport positif/négatif était alors de 44/17.

Un différentiel qui s’explique par les caractéristiques même de la fonction d’entrepreneur. « Les Français  leurs reconnaissent la légitimité de terrain » analyse Marc Papanicola, président fondateur d’Insightquest, partenaire de notre enquête. « Les entrepreneurs incarnent la version positive du capitalisme, celle qui prend des risques. Qu’ils soient fondateurs ou simplement propriétaires de leurs boîtes, ces patrons-là s’engagent. Ce n’est pas toujours le cas des autres dirigeants, perçus comme plus distants. »

Quand on entre dans les comparatifs des deux tops 20, on constate aussi qu’il y a beaucoup plus de femmes dans celui des entrepreneurs que dans celui des patrons, tous types confondus. Les femmes qui prennent des risques ont la cote dans l’opinion ! Pour le reste, on retrouve certaines personnalités incontournables du patronat français telles qu’Alain Afflelou, numéro 1 du classement, François-Henri Pinault, le fondateur du groupe Kering, Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France et même, pendant quelques heures, du monde, ou encore l’hyperactif patron de Free, Xavier Niel. Que des personnalités médiatiques ayant un taux de notoriété très au-dessus des 50 %.

Autre tendance lourde, le poids de l’industrie du luxe avec, outre les inséparables Pinault et Arnault, le pâtissier Pierre Hermé, étonnant 4°, la joaillière Valérie Messika, une femme Forbes par excellence, ou encore la styliste Vanessa Seward. Un tir groupé qui tend à montrer que le haut de gamme continue de faire rêver les gens et que ses ambassadeurs tirent un bénéfice personnel. Idem pour l’innovation et la tech avec de belles places de prestige pour Xavier Niel, Michaël Goldman, fils de Jean-Jacques, et surtout fondateur de My Major Compagny, Pierre Kosciusko-Morizet surnommé PKM en référence à sa célèbre sœur Nathalie (NKM), Marc Simoncini, serial entrepreneur dont le nom reste associé à Meetic, et la jeune Marjolaine Grondin, CEO de Jam, le chatbot leader en France. Enfin, notons que deux grands patrons à l’image controversée, très présents dans l’industrie des médias, intègrent ce top 20, le Breton Vincent Bolloré (6°) qui vient de prendre le contrôle d’Europe 1, et le Franco-Israélien Patrick Drahi (16°), cofondateur de SFR et propriétaire de BFMTV. Leur réussite spectaculaire leur assure une position de choix malgré les polémiques dont ils ont parfois été les cibles.

L’approche pour ce sondage: Pour réaliser ce classement, nous avons rassemblé une liste de 40 entrepreneurs français, correspondant aux critères suivants :

  •  des personnalités françaises;
  • ayant créé une ou plusieurs marques, sociétés ou groupes clés à la croissance rapide ou au rayonnement international. Ces personnalités ont pu s’illustrer dans plusieurs initiatives économiques. Aussi, ces personnalités ont été testées uniquement en citant leur nom, sans mentionner l’entreprise ou le groupe créé. Ce classement va donc réellement s’atteler à déterminer les personnalités entrepreneuses préférées des Français.

 

1. Alain Afflelou

classement
Alain Afflelou sighting at Roland Garros Tennis (WireImage)

Les classements se suivent et se ressemblent pour le célèbre opticien qui ne quitte pas nos podiums,  quels que soient les critères choisis. Les Français apprécient sa proximité, son exposition médiatique, notamment dans ses spots de pub diablement efficaces où il mouille la chemise, et le fait qu’il soit « du métier ». Rappelons qu’en effet Alain Afflelou a démarré dans ce milieu très concurrentiel comme simple opticien. Son ouverture à d’autres secteurs tels que l’audition, couronnée de succès, lui vaut aussi l’admiration des personnes interrogées.

 

2. François-Henri Pinault

classement
Francois-Henri Pinault ( Source: Getty Images)

Le fondateur du groupe de luxe Kering (Gucci, etc.) se hisse sur la deuxième marche du podium, donc bien plus haut que dans notre précédent classement sur les patrons préférés. Pour une raison quasi mécanique : « Nous n’avons pas testé ici son père qui n’est plus opérationnel dans le groupe », rappelle Marc Papanicola qui a piloté l’étude. Le public ne s’est donc pas partagé entre père et fils. Par ailleurs, son activité de propriétaire du club de foot de Rennes, qui se distingue dans le championnat de France, et sa qualité d’époux de l’actrice Salma Hayek à la ville lui assurent une notoriété et une « peoplisation » profitables à sa popularité.

 

3. Bernard Arnault

classement
Bernard Arnault (Photo Getty Images)

L’itinéraire d’un homme pas si gâté que cela, qui a pris le contrôle de LVMH deux ans après sa création pour en faire un leader mondial du luxe et le plus grand champion français, explique assurément sa 3° position dans notre top 20. Par ailleurs, l’homme qui est à la tête de la première ou deuxième fortune du monde selon les moments se distingue par une action philanthropique importante. Les Français en ont réellement pris connaissance lors de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris à la reconstruction de laquelle Bernard Arnault contribue.

 

4. Pierre Herméclassement

Le célèbre pâtissier à la renommée internationale est probablement la grande surprise de ce palmarès. Arriver devant les Niel, Bolloré et consorts, il ne s’y attendait pas, selon nos informations. « Pierre Hermé incarne la gourmandise, décrypte Marc Papanicola, ce qui le rend éminemment sympathique. Et comme Afflelou, c’est un homme de l’art, une dimension que les Français apprécient. »

 

5. Xavier Niel

classement

Son côté Steve Jobs, lorsqu’il fait lui-même la promotion de ses nouveautés, impressionne. Patron de forte notoriété, présent dans de multiples secteurs de la tech, influent dans la sphère médiatico-politique, Xavier Niel a l’image d’un manager soucieux de la santé économique du pays et de l’avenir de la jeunesse. Plus qu’il n’en faut pour parvenir à la 5° place. 

 

6. Vincent Bolloré

D’une certaine manière, cette 6° place pour ce grand capitaine d’industrie n’est pas au niveau de sa puissance de feu. Rappelons que son groupe est présent dans de multiples secteurs tels que les médias (Canal Plus), la communication (Havas), le transport (Bolloré Logistics), les batteries électriques (Blue salutions), etc. Mais la manière autoritaire dont il semble piloter ses affaires, notamment dans les médias, fait souvent l’objet d’articles très critiques dans la presse.

 

7. Jean Nouvel


La présence du célèbre architecte dans le top 10 peut paraître incongrue a priori. Mais quand on y regarde de plus près, on se rend compte que Jean Nouvel se distingue systématiquement dans ce type de classement. C’est à sa renommée internationale qu’il doit sa popularité et à ses multiples distinctions telles que le prestigieux prix Pritzker glané en 2008.

 

8. Isabel Marant

classement

La créatrice de prêt-à-porter est la première femme de notre classement. Elle fonde sa propre marque en 1994 avant de céder sa société au fonds Montefiore Investment en 2016. Mais elle est toujours aux commandes et continue de faire progresser l’entreprise. C’est une passionnée qui sait disséminer ses messages, note le patron d’Insightquest qui trouve logique a cette place dans le top 10.

 

9. Michaël Goldmann

classementLe jeune entrepreneur et producteur de musique est le fils du chanteur nommé, année après année, Français préféré des Français par le JDD. Nul doute que cette filiation a pesé sur le résultat de Michaël. Mais celui-ci n’est pas qu’un « fils de ». C’est un patron innovant dont la plateforme de financement participatif Tipeee lancée en 2013 est devenue incontournable.

 

10. Pierre Kosciusko-Morizet

Après le fils de, le frère de… Le fondateur de PriceMinister en 2000, s’il a vendu son bébé à Rakuten en 2010, continue d’être un entrepreneur et un business angel qui n’hésite pas à prendre des risques. Il est le dernier du top 10, très loin derrière le 1er, Alain Afflelou et son indice 2053, contre 206 à PKM. (Le 20e du top a un indice de 100.)

 

11. Jeanne Damas

classement
La position flatteuse de la belle influenceuse ne peut être dissociée de son passé de mannequin et de comédienne. Mais l’entrepreneuse Jeanne Damas a su grandir en lançant sa maison de mode, Rouje, puis en propulsant sa marque sur la scène internationale.

 

12. Marc Simoncini
classement

Le fondateur de Meetic est un habitué des palmarès de patrons et de business angels. « Avec Xavier Niel et Jacques-Antoine Granjon [fondateur de Vente privée], il est l’un des piliers de l’entrepreneuriat numérique français, rappelle Marc Papanicola. Il aurait sans doute été mieux classé s’il était aussi actif qu’à l’époque où il a fondé Meetic. » Il a toutefois beaucoup communiqué lorsqu’il a investi dans le vélo électrique.

 

13. Valérie Messika

classement
Fille d’un diamantaire important, elle aurait pu se contenter d’un statut d’héritière. Mais tout au contraire, Valérie Messika a fait preuve d’une authentique fibre entrepreneuriale en lançant sa maison de joaillerie en 2005, qu’elle a popularisée en s’appuyant sur des stars internationales comme Beyoncé ou Selena Gomez qui ont porté ses bijoux.

 

14. Aurelie Bidermann

classement
Encore une femme et encore une bijoutière ! Après des études d’histoire de l’art et un premier parcours professionnel aux États-Unis, Aurélie présente ses créations dès 2004 qui irrigueront les milieux de la mode grâce à des partenariats avec des marques installées comme Bonpoint ou Balmain.

 

15. Marjolaine Grondin

classement
Voici enfin une femme qui se distingue dans le numérique, très jeune puisqu’elle fut élue « 30 under 30 » par Forbes et « Innovators under 35 » par le MIT. Le média conversationnel sous messenger qu’elle a créé, Jam, lui a valu d’être la première Française invitée à la keynote annuelle de Facebook en 2018.

 

16. Patrick Drahi

classement
Le fondateur de SFR aux quatre nationalités est assez mal classé pour un dirigeant de ce niveau. Très discret médiatiquement, « Patrick Drahi incarne une marque froide comme le montrent les enquêtes que nous avons pu consulter sur SFR, révèle Marc Papanicola, par rapport à ses concurrents Orange et Bouygues. » En clair, Patrick Drahi suscite peu d’empathie chez les Français (indice 112…).

 

17. Julia Bijaoui

classement

Le fait que cette sémillante trentenaire se situe quasiment au même niveau que Patrick Drahi en dit long sur l’impopularité de son puissant devancier, mais aussi sur la percée de Frichti, le site de livraison de repas qu’elle a créé avec Quentin Vacher en 2015. Un business de proximité par définition puisque ses ambassadeurs frappent à la porte des gens !

 

18. Vanessa Seward

classement

La styliste qui a longtemps œuvré dans l’ombre de grands créateurs comme Karl Lagerfeld, Tom Ford ou Loris Azzaro, a tombé le masque en 2014, l’année où elle a lancé sa propre marque avec le soutien d’APC. Ses boutiques très prisées par les clientes adeptes du style « bohème chic » font la promotion d’une mode seventies qui rappelle les années heureuses…

 

19. Sandra Rey

classement

La fondatrice et PDG de Glowee a réussi à positionner son entreprise parmi les plus écoresponsables du secteur. Cette société de bioluminescence crée, avec des acteurs publics ou privés, un système de lumière 100 % écolo grâce aux capacités de bactéries modifiées. Une orientation qui plaît à une partie non négligeable des Français, de plus en plus sensibles aux questions environnementales.

 

19. ex aequo : Jean-David Blanc

classement

Le fondateur d’AlloCiné fut un entrepreneur précoce puisqu’il en a eu l’idée à 22 ans. Business angel effréné qui a mis ses œufs dans plusieurs paniers réputés comme Meetic, Square Stootie, etc., Jean-David Blanc est considéré comme l’un des pionniers de l’industrie digitale en France. 

 

 

 

À lire également <<< Classement Forbes des milliardaires 2021 : la Russie entre le « Club des 100 »>>