La ville de Chicago fait confiance à Elon Musk pour construire un moyen de transport souterrain à grande vitesse afin de convoyer les passagers rapidement entre le centre-ville et l’aéroport international O’Hare. Il s’agit d’un coup de maître de la part de la société inexpérimentée et qui en dit long sur la confiance qu’inspire son fondateur milliardaire qui n’a en réalité jamais construit un tel système de transport par le passé.

Ce projet comprend le forage d’un tunnel depuis le Loop de Chicago (quartier des affaires) jusqu’à l’aéroport. Dans ce tunnel se déplaceront des véhicules autonomes électriques, construits par Tesla à partir de la plateforme du crossover Model X, et qui pourront transporter jusqu’à seize passagers à la fois, et à une vitesse pouvant atteindre les 240 km/h. The Boring Company doit couvrir le coût de la construction et pourra rentabiliser son investissement grâce à la vente des tickets : 25 $ pour un trajet de douze minutes. Le coût total et le délai de construction n’ont pas encore été déterminés, bien que selon Elon Musk, cela « pourrait durer au moins trois ans ».

Cette nouvelle ligne, surnommée la X, « c’est la voie rapide vers le Chicago du futur », a déclaré Rahm Emanuel, le maire de la ville lors d’une conférence de presse. « Elle repose sur notre patrimoine d’innovation et d’invention ».

La proposition de l’entreprise d’Elon Musk a été préférée à quatre autres, y compris à celle d’un consortium regroupant la société de génie civil Mott MacDonald et JLC Infrastructure, un fonds d’investissement soutenu par l’ancienne étoile du basket Earvin « Magic » Johnson, selon Bloomberg. The Boring Company a également reçu le soutien du conseil municipal de Los Angeles pour la construction d’un tunnel test d’une distance d’environ 4,5 kilomètres (2,7 miles), à l’est de la ville. Elon Musk a proposé de construire une ligne de métro à grande vitesse similaire entre le centre-ville de Los Angeles et LAX, son aéroport.

« Ce qui est bien à Chicago, c’est que les décideurs sont peu nombreux », expliquait le PDG milliardaire durant la conférence de presse, notant au passage qu’il s’agirait « de l’une des premières versions d’utilité publique du Loop de The Boring Company. Nous pensons commencer les forages avant la fin de l’année, peut-être même dans trois ou quatre mois ».

En temps normal, une entreprise qui n’a jamais réalisé de train et qui ne tire des revenus que de la vente de lance-flammes fantaisistes ou de casquettes promotionnelles, n’aurait jamais pu être sélectionnée pour ce projet si elle n’était pas dirigée par Elon Musk. Avec son rêve de voiture propre et de génération d’énergie solaire à grande échelle avec Tesla, et ses trains sous-vide Hyperloop, qui mieux qu’Elon Musk peut révolutionner le transport de masse ?

Mais ces ambitions ne sont pas encore réalisées. Elon Musk a dû rassurer à nouveau les investisseurs, leur affirmant que Tesla était bien sur la bonne voie pour enfin atteindre son objectif de construire 5 000 Model 3 par semaine avant la fin du mois. Il a ensuite annoncé la suppression de 4 000 emplois dans son entreprise. Cette dernière n’est toujours pas rentable, bien qu’il se soit engagé à engranger ses premiers bénéfices au cours de la seconde partie de l’année.

SpaceX, de son côté, a connu plusieurs réussites cette année. L’entreprise a dû se remettre de l’explosion d’une rampe de lancement, mais a malgré tout procédé à un nombre record de décollages. L’objectif Mars reste cependant très ambitieux.

Elon Musk a déjà investi 100 millions de dollars de sa fortune personnelle pour mettre en marche The Boring Company, mais cette dernière aura besoin d’autres fonds pour continuer à se développer. Lors de la conférence de presse, le PDG a fait remarquer qu’il pensait pouvoir lever des fonds sans difficultés.

« Il y a toujours des doutes. Il en faut pas penser que les choses vont se faire sans encombre. J’ai déjà réussi à faire quelques choses par le passé qui n’étaient pas évidentes. Ce n’est pas facile ce que nous faisons. J’espère que vous nous soutiendrez. Si nous réussissons, ce sera formidable pour la ville, si nous échouons, je suppose que moi et d’autres personnes allons perdre beaucoup d’argent ».