Les États-Unis ont passé la barre symbolique des 500 000 décès liés à la covid-19, selon l’outil de suivi mis à au point par la Johns Hopkins University. Un chiffre tristement élevé qui montre à quel point l’épidémie sévit outre-Atlantique. Toutefois, l’intensification de la campagne de vaccination et la baisse du nombre de nouveaux cas incitent de nombreux experts à un optimisme prudent pour l’avenir.

 

La pandémie de covid-19 a déjà causé près de 2,5 millions de décès dans le monde, dont plus d’un cinquième aux États-Unis, de loin la part la plus importante bien que le pays représente moins de 5 % de la population mondiale. Le nombre de décès outre-Atlantique équivaut au nombre d’habitants de Sacramento ou d’Atlanta, deux villes d’environ 500 000 habitants. Par ailleurs, selon les données du département des Anciens combattants des États-Unis, ce nombre correspond à peu près au total des soldats américains morts au combat durant la guerre de Sécession (du côté de l’Union), la Première et la Seconde Guerre mondiale.

Cependant, les experts suggèrent que le nombre officiel de décès dus à la covid-19 est probablement bien inférieur au nombre de personnes effectivement mortes du virus, en raison du manque de tests. Selon les prévisions des Centers for Disease Control and Prevention (CDC, Centres pour le contrôle et la prévention des maladies), les États-Unis devraient enregistrer entre 30 000 et 59 000 décès supplémentaires liés à la covid-19 d’ici le 13 mars.

« Nous avons fait pire que presque tous les autres pays alors que nous sommes un pays riche et très développé », a déclaré le Dr Anthony Fauci, le conseiller du président Joe Biden pour la gestion de l’épidémie dans l’émission Good Morning America sur ABC.

Le nombre de décès aux États-Unis a commencé à diminuer cette semaine après être resté élevé pendant plusieurs mois en pleine vague hivernale. La campagne de vaccination s’est également intensifiée dans tout le pays avec plus de 63 millions d’Américains ayant déjà reçu au moins une dose du vaccin (selon les CDC), soit près d’un Américain sur cinq (ce chiffre ne tient pas compte de la double dose nécessaire pour atteindre l’immunité collective).

Dans la soirée, le président Joe Biden, la Première dame Jill Biden, la vice-présidente Kamala Harris et son mari Doug Emhoff ont rendu hommage aux personnes disparues de la covid-19.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Carlie Porterfield

<<< À lire également : AstraZeneca : le vaccin approuvé par le Royaume-Uni, l’UE et l’OMS, mais toujours pas par les États-Unis >>>