Nous n’avons jamais été autant assis. Une position qui entraîne de nombreux problèmes de santé et le télétravail improvisé n’est pas là pour arranger les choses. Cette semaine, j’explore les solutions que nous avons tous à notre disposition pour mieux télétravailler. 

Un problème de santé publique ! 

Alors que le mal du dos touche plus de 7 français sur 10 et que la majorité des employés travaillent assis huit heures par jour, on observe un décalage croissant entre la mobilité de l’information et l’immobilité physique des salariés. Si dans les entreprises, les sièges font l’objet d’efforts particuliers, le mobilier ajustable sur le lieu de travail et l’équipement général des télétravailleurs à la maison reste encore largement à développer en France. Pourtant de nombreuses études démontrent que la position assise tue plus que la cigarette en augmentant par exemple les risques de mourir d’une maladie cardiovasculaire. Le législateur et les entreprises doivent prendre conscience de ce phénomène et trouver les moyens de protéger les salariés, aujourd’hui encore plus contraints par les risques pandémiques. 

L’illusion du confort et de la productivité 

Depuis les bancs de l’école, on nous apprend à travailler assis. Pourtant, concentration ne rime pas avec immobilité bien au contraire. En effet, en plus de diminuer les risques induits par la sédentarité et les mauvaises postures, des études récentes montrent l’impact positif de la position debout et du mouvement sur nos facultés intellectuelles. L’exercice augmente le flux sanguin dans tout le corps et le cerveau est ainsi mieux irrigué. Quand on marche, la vigilance est accrue, d’ailleurs certains managers prennent l’habitude d’organiser des réunions en marchant. À son domicile plus qu’ailleurs, il est nécessaire de se lever régulièrement. En pratique, il est recommandé de se lever, au moins une fois par heure, certaines applications permettent même de recevoir des alertes. Pour ma part j’ai découvert les bienfaits de la posture debout pour la gestion de mes rendez-vous téléphoniques (je suis plus concentré et plus disponible).

L’équipement des télé-travailleurs ? 

Il convient d’accorder la transformation de nos modes de travail à notre réalité biologique. Alors qu’au Danemark, près de huit bureaux sur dix seraient réglables en hauteur, combien le sont en France ? Avoir accès à une table ajustable en hauteur pour travailler debout pourrait-il devenir un droit ? C’est en tout cas l’interprétation qu’on pourrait faire d’une décision de la Cour européenne d’avril 2013 : « Les parties s’accordent sur le fait que son poste de travail est ordinaire et comporte, notamment, une table de travail ajustable en hauteur ». En l’espèce, la Cour constatait que la directive s’opposait à une disposition nationale selon laquelle un employeur pouvait mettre fin au contrat de travail d’un travailleur handicapé alors que ses absences étaient la conséquence de l’omission, par l’employeur, de l’adoption de mesures d’aménagement appropriées et raisonnables, afin de permettre à la personne handicapée de travailler. A ce stade, on peut retenir qu’il n’est pas possible d’exiger un poste de travail assis-debout, mais il est possible d’exiger de pouvoir changer de position de travail, et de travailler sur un poste adapté. 

5 résolutions à retenir quand on télé-travaillle : 

  • On veille à s’équiper d’un mobilier de bureau adapté dans l’entreprise comme à son domicile (il est possible de se renseigner auprès des RH pour prendre en charge une partie de l’équipement à domicile) 
  • Veiller à garder une bonne posture quand on est assis car plus on travaille longtemps plus on a tendance à s’affaisser
  • Quand on ne peut pas travailler debout, penser à faire des pauses régulières pour s’hydrater par exemple en allant au frigo (car non, il n’est pas toujours pertinent d’avoir tout à portée de bras) 
  • Commencer sa journée par quelques exercices qui vont renforcer notre posture tout au long de la journée 
  • Et enfin on profite de la pause déjeuner pour marcher une demie heure (à défaut de pouvoir se rendre au restaurant d’entreprise). 

Travailler, manger, vivre posté devant un écran, ce n’est séduisant pour personne. Mais la bonne nouvelle c’est qu’en bougeant, en effectuant régulièrement des mouvements précis, tout peut changer !

 

<<< À lire également : L’Avenir Du Travail Modifié En Profondeur Par Le Numérique >>>