L’ESSENTIEL DE L’ÉCONOMIERetrouvez chaque jour des informations sélectionnées d’un monde en pleine transformation

 

LE CHIFFRE69 milliards d’euros | C’est le chiffre d’affaires  réalisé par EDF en 2020 (-3,4 %). L’électricien français a vu son bénéfice net plonger de -87,4 % à 700 millions d’euros alors qu’il s’élevait à 5,2 milliards en 2019. “L’année 2020 a été marquée par la crise sanitaire que nous avons traversée. Personne n’a manqué d’électricité ni pendant le confinement ni cet hiver”, a rappelé Jean-Bernard Levy, le PDG du groupe. Selon EDF, l’impact Covid-19 aurait pesé pour plus de 2 milliards sur l’exercice 2020. Dans une interview aux Echos, Jean-Bernard Levy sonne aussi la charge contre Bruxelles alors que des négociations sont en cours sur la réforme sur l’avenir de l’énergéticien : « EDF risque d’être relégué en deuxième division », tonne-t-il. La bataille d’influence ne fait que commencer.


IL A DITMARTIN BOUYGUES  : ” Dans un contexte difficile de crise sanitaire, le Groupe s’est montré agile, responsable et résilient. Les modèles d’affaires de nos activités qui sont positionnées sur des besoins essentiels (se loger, se déplacer, communiquer, s’informer, se divertir) ne sont pas remis en cause.” Dans le détail, le Groupe Bouygues annonce un chiffre d’affaires à 34,7 milliards d’euros, en baisse limitée de 9% par rapport à 2019 (-8% à périmètre et change constants). Le résultat opérationnel courant s’établit à 1,222 milliards d’euros en 2020, en retrait de 454 millions d’euros par rapport à 2019 et la marge opérationnelle courante atteint 3,5% sur l’année.

Pour la construction, le groupe Bouygues indique le maintien des carnet de commandes à un “niveau record de 33,1 milliards d’euros à fin décembre 2020”. Les résultats de TF1 ont été marqués par la baisse des revenus publicitaires, à 2,1 milliards d’euros (-11%).


L’INFOATOS DEÇOIT | Le groupe informatique français a réalisé un chiffre d’affaires de 11,23 milliards d’euros en 2020 pour un résultat net de 550 millions d’euros (+33%). Si Atos tient son rang auprès des secteurs de “Services publics” et de “Défense”, il a été beaucoup moins performant dans le secteur “Industries” et  “Ressources et Services”. Elie Girard, Directeur Général, a déclaré : “Au cours du dernier trimestre de 2020, malgré la COVID-19, le Groupe a de nouveau affiché un très fort dynamisme commercial, permettant d’enregistrer un niveau record de prise de commandes. Je tiens à remercier les 105.000 salariés qui ont pris soin de nos clients avec tant d’attention tout au long de l’année, atteignant l’ensemble de nos objectifs annuels fixés dès le mois d’avril. Plus particulièrement, le chiffre d’affaires s’est amélioré au cours du deuxième semestre, nous avons mis en oeuvre un programme structurel sur les coûts, et la génération de trésorerie est restée forte”. L’action d’Atos a toutefois perdu plus de 5% une fois les résultats publiés.


<<< À lire également : Air France dans l’enfer du Covid-19 | Capgemini résilient | Carrefour positive >>>