L’Observatoire de Francéclat vient de publier les chiffres clés de l’année 2020, consolidant les résultats de l’ensemble des acteurs de la filière. Quel a été l’impact de la crise sur les ventes ? Quelles sont les perspectives dressées par le Comité professionnel ?

Une filière sous le choc mais résiliente

Si le bilan est moins bon que celui de 2019, force est de constater que la filière se montre particulièrement résiliente. Hervé Buffet, le Délégué Général de Francéclat insiste sur « l’agilité indéniable d’une partie de l’industrie, tirée à l’exportation par le dynamisme du marché chinois » et le fort rebond des « ventes sur le marché français à chaque sortie de confinement malgré l’absence des touristes internationaux ».


Évolution de la production de la filière HBJO – Chiffres clés 2020 – Francéclat

Après quatre années de progression, 2020 marque donc un coup d’arrêt à cette belle dynamique. Si le chiffre d’affaires est en recul de 5% (soit 2,8 milliards d’euros HT de CA), les résultats varient selon les secteurs et les entreprises. La production horlogère accuse une baisse de 22% à 271 millions d’euros, lorsque la bijouterie est en baisse de seulement 2%. Là encore, les disparités sont importantes, comme le souligne Hervé Buffet : « certaines entreprises ont vu leur activité plonger de -40 à -50%, quand l’activité de certains fabricants donneurs d’ordre, dont quelques maisons de la Place Vendôme, a été porteuse, notamment à l’export, entrainant ainsi dans leur sillage des ateliers. »

Sans surprise, l’impact de 2020 s’est fait sentir sur les échanges commerciaux qui sont en forte régression. Avec la chute du tourisme international et l’annulation de nombreux évènements, les exportations et réexportations accusent une baisse de 37% (soit 6,4 milliards d’euros HT). A noter que dans le même temps, les importations ont aussi baissé de 41%, ce qui permet au secteur d’afficher une balance commerciale excédentaire en 2020, comme c’est le cas depuis 2018.


Evolution des exportations et importations de la filière HBJO – Chiffres clés 2020 – Francéclat

Un marché soutenu par un rebond d’activité à chaque sortie de confinement

A regarder de plus près, la baisse de 14% des ventes en France de montres et de bijoux ne doit pas masquer les très bons résultats enregistrés par la filière pour le mois de décembre 2020, avec une augmentation des ventes de 12% par rapport à celle de décembre 2019. Des résultats que le Délégué Général explique « d’une part grâce au rebond d’activité enregistré après chaque confinement en France, et d’autre part par l’attrait des consommateurs, en cette période d’incertitudes, pour les valeurs refuges qu’incarnent les produits de luxe comme les bijoux et les montres. »

Côté distributeurs, avec une baisse de chiffre d’affaires de 47% au global, tous ont été impactés par les fermetures décrétées lors des deux confinements, avec un effet amplifié pour ceux vendant majoritairement à une clientèle étrangère. Au final, « les boutiques situées dans des zones moins touristique s’en sortent mieux avec une baisse limitée à 7%. »

Forte percée de la vente à distance

Seuls les acteurs positionnés sur la vente à distance font exception à ce constat, puisque ce segment a été stimulé par les phases de confinement. Une aubaine pour ce circuit de distribution qui a terminé 2020 avec un bon de 27% de croissance, lui permettant ainsi de gagner trois ans de croissance d’un coup !