Ils ont crée des îlots de sérénité. Pratique dans le monde très bruyant des open spaces. Rencontre avec Robin de Thiersant et  Yohann Paulin, les fondateurs de Work With Island.


 

Quel est le principe de Work With Island ?

Robin de Thiersant : Work With Island conçoit des capsules insonorisées. Notre mission est d’apporter plus de sérénité à l’environnement de travail, que ce soit pour les collaborateurs ou pour les gestionnaires.

Pour les utilisateurs d’une part, c’est une pièce supplémentaire pour passer ses appels ou visioconférences, effectuer des réunions ou encore s’offrir un moment de concentration. Pour les gestionnaires d’espaces d’autre part, cela représente plus de flexibilité dans leurs aménagements avec la possibilité de reconfigurer leurs espaces à l’infini : Island est facilement démontable et remontable pour la déplacer ou l’emporter au gré de l’évolution des besoins. Notre innovation repose sur la conception en kit et en autonomie de nos produits : ils s’installent en moins d’une heure et ne nécessitent qu’une simple prise pour fonctionner. Nos solutions permettent d’éviter les constructions en dur, les raccords au réseaux complexes et la gestion d’un suivi de chantier. 

 

Nous sommes fiers de fabriquer ce produit en France et plus précisément en Vendée à partir de composants sourcés en circuit court : le bois provient des Landes, notre isolant acoustique, Le Metisse®, est fabriqué à partir de vêtements recyclés par Le Relais dans le Nord de la France.

 

Comment est née Work with Island ?

Robin de Thiersant : Work With Island est née de l’observation du manque d’espace pour faire des visioconférences ou des réunions en petits groupes dans nos entreprises précédentes avec un ami, Yohann Paulin, il y a plus de 3 ans maintenant. Lorsque nous avons regardé les solutions existantes, nous avons été surpris par la complexité des offres : installations fastidieuses, pas de prix publics affichés et tarifs inaccessibles pour 99% des entreprises. Nous avons souhaité apporter à ce marché de la transparence tant dans notre produit que dans notre service.

Nous sommes entièrement transparents sur le produit grâce à une fabrication 100% française. De plus, cela passe par la réplication de l’excellente qualité de service BtoC dans notre secteur BtoB : possibilité d’acheter sur internet, prix transparent, livraisons et retours gratuits, 100 jours d’essais, 2 ans de garantie, etc… Notre objectif est très simple : proposer le meilleur rapport qualité prix avec une expérience client irréprochable afin de faire de ce produit une commodité.

   

 

Avec le retour à terme dans les bureaux, en quoi est-ce une solution ?

Yohann Paulin : Notre produit répond directement aux besoins émergeant avec le retour au bureau. La sensibilité au bruit a été exacerbée par la période prolongée de télétravail. Or nous avons la conviction que le bureau restera le noyau fédérateur au cœur d’une organisation hybride. Offrir aux collaborateurs des endroits pour s’isoler, se concentrer et se ressourcer, à proximité immédiate des espaces partagés, est une nécessité.

Nous pensons que les entreprises doivent se pencher sur la question du bureau comme sur une offre proposée, et considérer les employés comme des clients. C’est un peu « brut » comme vision, mais cela permet de poser les choses à plats : si les employés ne veulent pas (re)venir au bureau, c’est que le produit proposé n’est pas le bon. Comment faire pour rendre le produit « bureau » plus attractif ? Quand on interroge les salariés sur le sujet, le problème n°1 de l’open space est le manque d’espace pour se concentrer ou pour passer un appel : qui n’a jamais vu une salle de réunion de 20m2 monopolisée par une personne ou même passer un appel depuis les WC ? On ne peut pas laisser cette problématique sans réponse.

De plus, la pandémie, qui n’est pas encore terminée, rebat les cartes de l’organisation des espaces de travail et accroit l’incertitude autour de leurs aménagements. Face à cette incertitude, nous sommes convaincus que la flexibilité de nos solutions est un élément de réponse évident au besoin de modularité des espaces. Ces derniers doivent pouvoir s’adapter rapidement à un contexte qui peut changer du jour au lendemain.

 

Quels sont vos objectifs à court terme ? Est-ce une production “Made in France” ?

Robin de Thiersant : A court terme, notre objectif est de démocratiser ce produit. Toutes les entreprises connaissent le problème de manque d’espace pour faire des visioconférences, passer un appel sans déranger ses collègues ou faire des réunions en petits groupes. Pourtant, encore peu d’entreprises connaissent notre solution, ou bien pensent qu’elle est réservée aux grands groupes en raison des tarifs historiquement en vigueur. C’est pourquoi nous voulons rendre ce produit accessible.  

Concernant le « Made in France », nous sommes fiers de fabriquer ce produit en France et plus précisément en Vendée à partir de composants sourcés en circuit court : le bois provient des Landes, notre isolant acoustique, Le Metisse®, est fabriqué à partir de vêtements recyclés par Le Relais dans le Nord de la France.

Quels sont vos objectifs de développement à l’international ?

Yohann Paulin : L’enjeux de notre développement international est double : premièrement être en mesure d’accompagner nos clients existants français dans leurs aménagements en dehors du territoire national, comme nous l’avons déjà fait avec nos clients (qu’ils soient des startups comme Papernest ou des entreprises de plus grande taille comme Cartier), et ensuite continuer à élargir notre base de clients étrangers. Dès l’année prochaine, nous avons l’ambition d’opérer directement plusieurs pays européens grâce au recrutement d’équipes locales.

 

<<< À lire également : Equipement Audio : Nouvel Enjeu Du Bien-Etre Au (Télé)travail >>>