Ces derniers temps, les notions de transparence et de vie privée sont omniprésentes dans le secteur des nouvelles technologies. Lorsqu’un nouveau produit menace la vie privée des consommateurs, la réponse des défenseurs des droits ne se fait pas attendre et elle est souvent virulente. La société Microsoft  avec Windows 10 en a fait les frais à de nombreuses occasions.

 

Par exemple, lors de la sortie de Windows 10, les plaintes se sont multipliées. Certaines avançaient que Windows 10 comprenait un enregistreur de frappe qui permettait à Microsoft de voir tout ce que tapait l’utilisateur. D’autres se plaignaient de la quantité d’informations que Windows 10 renvoyait au server Microsoft ainsi que du manque de transparence de l’entreprise en matière de gestion des données.

 

À sa décharge, Microsoft à modifier Windows 10 à plusieurs reprises afin de répondre à ces protestations. Une page dédiée à la confidentialité des données a été ajoutée à l’application de paramétrage. Elle permet de gérer les paramétrages de votre ordinateur et des services connectés via le cloud de Microsoft. De son côté, la page de retours et diagnostic vous permet de contrôler les données qui sont envoyées à Microsoft lors du plantage d’un programme ou lorsque Windows détecte un problème de sécurité.

 

Microsoft fournit même une commande simple vous permettant d’ajuster le flux de données envoyé vers son serveur. Il n’existe pas de moyen de stopper complètement ce flux, mais il peut être réduit au strict minimum. De surcroît, Microsoft a conçu une application vous permettant de voir exactement quelles informations il récupère.

 

Il s’agit de Windows Diagnostic Data Viewer et comme on pouvait s’y attendre, c’est plutôt ennuyeux. Elle présente des noms de code et des valeurs numériques, mais vous ne verrez pas beaucoup de données personnelles, par exemple, vous ne pourrez pas voir le texte d’un courriel tel quel comme certains l’avaient laissé croire.

 

C’est un outils très technique et seuls les administrateurs système, les développeurs et l’équipe de développement de Windows 10 chez Microsoft sauront s’en servir. Pour les utilisateurs lambda, comme vous et moi, Windows Diagnostic Data Viewer ne sert qu’à s’assurer que le géant de l’informatique n’exagère pas, du moins, lorsqu’elle sera disponible pour le grand public. Pour le moment, seul des utilisateurs faisant partie des Windows Insiders peuvent la tester.