À la suite de l’accident mortel impliquant un véhicule autonome Uber et survenu en Arizona la semaine dernière, les technologies de la conduite autonome sont passées une fois de plus à la loupe. Selon le PDG de Nvidia, Jensen Huang, qui s’est exprimé sur ce sujet lors de la convention générale de l’entreprise cette semaine, cette tragédie permettra d’augmenter les investissements dans le secteur du développement des véhicules autonomes : « ce qui s’est passé est dramatique. Mais cela nous rappelle pourquoi nous développons ce genre de véhicules, nous le faisons pour sauver des vies. Je pense qu’à la suite de ce qu’il s’est passé la semaine dernière, on assistera à une croissance des investissement pour le développement des véhicules autonomes ».

Selon l’homme d’affaires, Nvidia ne s’attend pas à gagner d’argent avec à ses travaux sur les véhicules autonomes pour encore au moins deux ans. Les efforts de l’entreprise dans ce secteur sont des dépenses de recherche développement et elles sont considérables. Les entreprises « qui pensaient pouvoir s’en sortir sans supercalculateurs ou sans simulateurs, seulement avec d’énormes quantités de données et des ingénieurs devant s’assurer que ce système soit aussi sûr que possible » vont se rendre compte que ce n’est pas le cas.


Le SUV Uber impliqué dans l’accident d’Arizona était doté de certaines technologies de Nvidia. L’entreprise a alors précisé qu’elle ne fournit que des systèmes de GPU et qu’Uber utilise ses propres capteurs et sa propre technologie de conduite autonome et non la plateforme de Nvidia.

L’accident impliquant Uber n’est qu’un des nombreux accidents qui se sont produits le 18 mars dernier. Il devrait au moins servir à améliorer les futurs systèmes de conduite autonome selon Jensen Huang : « Le meilleur moyen de faire comprendre aux gens que le travail que nous menons est essentiel, c’est de ne pas le discréditer, mais de démontrer qu’il est primordial. Nous savons tous que rien qu’aux États-Unis, presque mille milliards de dollars de pertes humaines et matérielles sont  dues aux accidents de la route chaque année. C’est l’une des meilleures applications de cette technologie, si ce n’est la meilleure, car elle permettra d’améliorer notre vie au quotidien ».