Tremble, TikTok. Plus de 9 utilisateurs sur 10 de l’application la plus populaire du moment ayant également utilisé les Reels d’Instagram estiment qu’ils sont très similaires. 61 % d’entre eux ont même annoncé qu’ils passeraient plus de temps sur Instagram après avoir testé la nouvelle fonctionnalité vidéo.

Tommy Walters, directeur de la recherche de la société Whistle, spécialisée dans le contenu sur les réseaux sociaux, explique : « Ce chiffre s’explique par le fait que les utilisateurs de TikTok qui ont testé les Reels d’Instagram ne considèrent pas TikTok comme une application fondamentalement spéciale ».


Ces derniers temps, les médias parlent beaucoup de la situation actuelle de TikTok aux États-Unis. Le gouvernement américain a en effet donné à l’application jusqu’au 20 septembre avant d’interdire toute transaction entre un citoyen (ou une entreprise américaine) et TikTok. L’entreprise a engagé des poursuites judiciaires contre le gouvernement de Donald Trump, mais en attendant, la polémique ne semble pas avoir affecté la popularité de TikTok, puisqu’elle est toujours la troisième application la plus téléchargée outre-Atlantique selon les données d’Appfigures. 

Mais la situation a toutefois pour conséquence de profiter à d’autres applications concurrentes. C’est notamment le cas d’Instagram ou de Snapchat.

Selon un sondage, 34 % des utilisateurs de TikTok annoncent qu’ils passeront plus de temps sur Snapchat (actuellement la neuvième application la plus téléchargée aux États-Unis). En revanche, seuls 10 % d’entre eux disent qu’ils passeront plus de temps sur Triller, un concurrent de TikTok.

Il est à noter que les utilisateurs (jeunes, voire très jeunes) ne sont pas préoccupés par les questions de sécurité qui entourent l’application et l’exploitation de leurs données personnelles, alors que c’est justement à cause de ça que le gouvernement Trump exige la vente de TikTok à une entreprise américaine. Bien au contraire, ils sont même contrariés par cette décision.

Tommy Walters poursuit : «  75 % des utilisateurs de TikTok se disent inquiets à l’idée qu’une entreprise américaine obtienne leurs données personnelles, tandis que seuls 67 % d’entre eux sont très ou assez inquiets si c’est une entreprise chinoise qui récupère leurs données personnelles ». Whistle ajoute que les utilisateurs de TikTok ne sont souvent pas satisfaits des applications concurrentes qui imitent son fonctionnement : « 63 % sont d’accord pour dire que les grands réseaux sociaux comme Facebook, qui possède Instagram, ne devraient pas être autorisés à imiter des réseaux sociaux plus récents, comme TikTok ».

La taille de l’échantillon étudié n’est pas énorme (686 jeunes de 18 à 34 ans), mais Whistle affirme que cela suffit pour être représentatif au niveau national.

Au final, les résultats de l’étude sèment le doute. Le rachat de TikTok par une entreprise américaine permettra-t-il de maintenir le taux de croissance impressionnant de l’application ? D’autres réseaux sociaux vont-ils récupérer des parts de marché au passage ?

On constate par ailleurs que sur le marché, une mauvaise publicité est toujours plus efficace qu’une absence de publicité : bien que TikTok fasse la une des journaux pour toutes les mauvaises raisons, son nombre d’utilisateurs est toujours en hausse.

Tommy Walters conclut : « Depuis que les médias ont évoqué une éventuelle interdiction de TikTok aux États-Unis, 44 % des utilisateurs quotidiens ou hebdomadaires de l’application passent en moyenne plus de temps sur la plateforme, et seuls 10 % déclarent y passer moins de temps qu’avant ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : John Koetsier

 

<<< À lire également : Comment La Chine Pourrait Compromettre La Vente De TikTok Aux États-Unis >>>