Après avoir bouleversé le monde de l’art contemporain, avec de simples JPEG de 24 pixels de côté adjugés plus de 10 millions de dollars chez Christies (les fameux “Cryptopunks”), voici que les NFT (ou Non Fungible Token: Token non fongibles), genre particulier de crypto-monnaies, s’apprêtent à révolutionner le monde du gaming, avec le modèle “Play to Win”…


 

Le short gaming : un phénomène viral qui ne date pas d’hier 

Quand on parle du secteur du short gaming, un petit retour en arrière de 2 décennies s’impose. À l’époque, les ordinateurs disposent d’une puissance limitée, et les concepteurs de jeux doivent faire avec. Il faut faire ludique, simple à comprendre, simple à jouer. C’est dans ce contexte que sortent Pong, Tetris, casse-brique, Pac-Man, Doodle jump.

20 ans plus tard, la puissance n’est plus un problème, on joue sur tous les appareils possibles (console, PC, mobile), et la mode est au “revival”. Les “gamers” apprécient autant les blockbusters ultra-sophistiqués que les “short-games” désormais revisités à la sauce NFT.

 

 

La mécanique de jeu est identique (avancer le plus loin possible, ou le plus haut possible, ou tenir le plus longtemps possible), mais pour participer, il faut acheter sa “partie” en passant par des NFT, et s’y ajoute désormais la possibilité de remporter un prix en crypto-monnaies si l’on termine en haut du classement général.

 

Comment les NFT réinventent le concept ?

Les NFT viennent aujourd’hui créer un nouvel engouement dans le secteur du “shortgaming” avec l’arrivée du modèle de “Play to win”. Ce nouveau modèle implique tout simplement que votre NFT se transforme en une clé pour participer à un jeu dont les règles sont celles d’un jeu de shortgame classique mais dont la finalité n’est pas uniquement d’atteindre le meilleur score mais également de remporter la cagnotte promise au vainqueur.

Aujourd’hui, le secteur des NFT se développe beaucoup autour des principes de jeux-concours, l’achat d’un actif numérique donne accès à de nombreux avantages dont la possibilité de remporter des lots exceptionnels. Avec le short gaming on retrouve cette logique agrémenté d’un aspect ludique supplémentaire qui permet de créer une véritable expérience et utilité pour votre NFT. Jeu + Crypto-monnaies + Compétition avec dotation : c’est la formule gagnante qui va propulser les NFT au sommet, avec déjà plus de 90 milliards de valeur en transactions depuis le début de l’année…

 

 

Solajump, le premier jeu NFT “Play to win” basé sur Solana (SOL) !

Développé par la jeune et talentueuse équipe des studios Kokeshi Academy, Solajump est le premier Short-game basé sur Solana, la crypto qui a vu son cours a été multiplié par… 129 depuis le début de l’année.

Réussite visuelle, ultra-ludique, le jeu reprend le principe de Doodle-Jump :  l’objectif pour le joueur est de sauter toujours plus haut en rebondissant sur des plateformes positionnées aléatoirement dans l’interface de jeu 2D. Plus on avance dans le jeu, plus les plateformes de rebond se font rares, augmentant le risque de “manquer” un saut et perdre la partie.

Pour participer, il faut acquérir courant Décembre un des 10 000 Solajumper, NFTs au prix unitaire de 1 SOL (soit environ 196$ au cours actuel). Un prix justifié par la récompense potentielle : les joueurs ayant réalisé les meilleurs scores remporteront des récompenses à 5 chiffres (avec par exemple plus de 30 000$ pour le grand vainqueur).

Le modèle de redistribution des récompenses le “Prize pool” est composé de 40% du montant du Mint. Donc 20% seront distribués lors du premier Tournoi Genesis ( 2000 $SOL) et les autres 20 % seront alloués pour l’ensemble des tournois mensuels organisés tout au long de l’année.

 

Détenir la fameuse cartouche de jeu NFT ouvre le droit à de nombreux avantages comme les 10 chances d’accéder à la première place pour chaque tournoi.

Les tournois mensuels prendront place début 2022, et dès Février apparaîtra le “Jump Coin” qui permettra aux joueurs de placer des paris dans les tournois privés et au sein du mode Pvp, lancé au mois de mars et qui permettra de gagner des NFT, des jumpcoins et bien d’autres lots en battant le score de son adversaire direct.

Mais Kokeshi Academy ne s’arrête pas là : un incubateur de jeux de type “arcade” basés sur Solana, et capitalisant sur le succès de Solajump, verra le jour dans la seconde partie de l’année, qui accompagnera les développeurs et concepteurs capables d’amener un concept de Short-Game innovant validé par l’Académie.

Mais pour l’heure, qu’attendez-vous pour tenter votre chance avec votre Solajumper ?! N’hésitez pas à suivre les dernières actualités sur leur Twitter ou Discord.

 

<<< À lire également :Technologie : les 5 plus grandes tendances qui vont faire 2022>>>