Vous souvenez-vous de l’époque où les dispositifs de sécurité d’une voiture se résumaient à l’ABS, à quelques airbags, aux ceintures de sécurité trois points et à un système de contrôle de la traction. Aujourd’hui, la plupart des acheteurs ne veulent pas se laisser tenter par une nouvelle voiture, à moins qu’elle ne propose les dernières technologie en matière de sécurité.

Et à juste de titre, car les résultats d’une étude menée pas l’institut d’assurance américain pour la sécurité des autoroutes (IIHS), ont montré que les technologies de sécurité ont permis de considérablement diminuer les blessés et les risques de blessures sur la route. Selon l’étude réalisée par l’IIHS en 2015, on a compté 7 700 morts en moins en 2012, aux États-Unis, qu’il y en aurait eu si les véhicules étaient les mêmes qu’en 1985.

Quelles sont les cinq caractéristiques principales dont les conducteurs ne peuvent plus se passer ? Après la mention de ces caractéristiques, nous présenterons deux technologies encore inconnues dont nous ne pourront plus nous passer dans quelques années.

Le régulateur de vitesses adaptatif (AAC)

Aujourd’hui disponible sur la majorité des voitures neuves, ce système utilise des capteurs et un radar, normalement intégrés à la calandre, afin de se fier à la voiture qui précède et de maintenir une distance de sécurité en mettant automatiquement les gaz lorsqu’il faut accélérer et en freinant lorsque le trafic ralentit. Le régulateur adaptatif est surtout utilisé par les conducteurs lors de longs trajets sur autoroute ou en présence d’une circulation assez dense. Si le système détecte une collision potentielle, il freinera fortement et bloquera les ceintures de sécurité.

Le système de freinage d’urgence autonome (AEB)

Cette fonctionnalité est de plus en plus recherchée par les acheteurs de voitures neuves. En fait, l’an dernier, un ami m’a demandé de lui recommandé une voiture équipée d’un système AEB, après qu’il ait embouti sa berline allemande vieille de 17 ans en s’étant assoupi au volant. Si une voiture disposant d’un système AEB repère une collision potentielle, et que le conducteur ne réagit pas à temps, la voiture commencera à freiner d’elle-même. Les données de l’IIHS montrent que les collisions par l’arrière ont diminué de 50 % pour les véhicules disposant de l’AEB. Répondant à une étude de l’IIHS, un propriétaire d’une Infiniti Q50 explique : « Le système réagit beaucoup plus rapidement que moi dans des situations d’urgence. Les freins sont déjà en action avant que mon pied ne touche la pédale ». Cependant, certains conducteurs se plaignent de l’hypersensibilité du système d’autres constructeurs.

L’assistance au maintien de la trajectoire et l’avertisseur de sortie de voie

Il s’agit de deux systèmes distincts, mais nous les présentons ici sous le même titre car ils permettent tous les deux au conducteur de ne pas s’écarter de la file dans laquelle il est engagé. L’avertisseur de sortie de voie produira un son ou fera vibrer le fauteuil ou le volant pour vous informer que vous avez chevauché la ligne blanche ou quitté votre file. Le système de maintien de la trajectoire, quant à lui, vous ramènera automatiquement dans votre file si vous déviez de votre trajectoire. Si les lignes sont effacées ou que le système a du mal à les détecter, il peut être désactivé.

Le détecteur d’angles morts

Lorsque l’on apprend à conduire, le moniteur nous dit souvent de regarder au dessus de notre épaule ou de jetez un coup d’œil dans les rétroviseurs très régulièrement afin de voir ce qui se trouve derrière nous ou dans nos angles morts. Comme son nom l’indique, le détecteur d’angles morts remarque ce que vous auriez pu manquer et vous averti lorsqu’un véhicule se rapproche de l’arrière du votre en allumant une petite lumière orange ou jaune dans votre rétroviseur latéral.

Caméra de recul

Les caméras de recul ont deux buts, permettre au conducteur de bien voir ce qui se trouve derrière le véhicule lorsque la marche arrière est enclenchée, et prévenir tout accident avec des enfants ou des animaux. Ces caméras sont généralement équipées d’objectifs larges pour fournir une vue à 180°. 

Les nouvelles technologies de sécurité

Les technologies précédemment citées sont déjà présentes sur bon nombre de véhicules. Mais voici trois technologies qui apparaîtront sur les voitures de série dans les prochaines années. 

L’assistant de sortie du véhicule

Le tout nouveau SUV Santa Fe de Hyundai est doté d’un assistant de sortie du véhicule. Ce dernier empêche temporairement les enfants d’ouvrir les portes arrières d’un véhicule pour en sortir si un autre véhicule, ou un vélo, s’approche par l’arrière. Il s’agit en fait d’une extension du détecteur d’angles morts qui a le potentiel de devenir l’une des fonctionnalités les plus appréciées des parents de jeunes enfants.

Le logiciel de reconnaissance faciale

Les logiciels de reconnaissance faciale commencent à faire leur apparition sur des véhicules abordables comme le Forester de Subaru, qui a été présenté au salon de l’automobile de New York cette année. Il mesure continuellement le niveau d’attention du conducteur et le prévient s’il constate une baisse d’attention inquiétante. Les autres constructeurs automobiles devraient également adopter cette technologie dans les années à venir, avant qu’elle ne fasse partie des équipements de série, comme l’ABS par exemple. Pour le moment, ces avertissements sont sonores, mais à l’avenir, nous pouvons nous attendre à l’incorporation de méthodes davantage proactives comme une vibration dans une partie du siège, par exemple.

En plus des fonctionnalités de vision de nuit qui peuvent prévenir le conducteur  de la présence de cyclistes ou de piétons dans des lieux mal éclairés, des feux de routes intelligents pourraient passer automatiquement en feux de croisement lorsque nécessaire. Toutes les fonctionnalités présentées dans cet article feront partie de la panoplie dont tous les conducteurs voudront disposer dans leur véhicule d’ici cinq ans.