Samsung a déposé un brevet pour une tablette pliable en plusieurs endroits. Le géant coréen continue donc son bonhomme de chemin vers la commercialisation d’appareils pliables.

Repéré par Patently Mobile, ce brevet apporte la preuve que Samsung continue d’expérimenter différents types d’écrans pour ses futures appareils mobiles. Le schéma de l’écran de la tablette qui figure sur le brevet semble pouvoir se plier en deux endroits, ce qui pourrait apporter de nouvelles fonctionnalités à l’appareil.

Le brevet explique que les différentes configurations offrent différentes fonctionnalités. Par exemple, en ouvrant un volet, on pourrait le transformer en clavier, alors que l’autre volet pourrait servir de barre de notifications au dessus de l’écran principal. Ou, alors, les deux parties extérieures peuvent servir à protéger l’écran principal lorsqu’elles sont repliées.

Ce brevet mentionne également brièvement la facilité avec laquelle il est possible de passer des appels avec cette tablette grâce à une troisième configuration. La possibilité de pouvoir se servir d’une tablette comme d’un téléphone n’est pas nouvelle, mais elle est rarement utilisée. Surtout parce que les tablettes sont souvent trop encombrantes pour les tenir à l’oreille. Et c’est la qu’intervient la tablette pliable. Les téléphones peuvent se transformer en tablettes et les tablettes en téléphone. Et comme le prouve Samsung avec son brevet, les appareils pliables ne doivent pas nécessairement pouvoir se plier en un seul endroit. Pourvoir plier la tablette de différentes manières ouvre le champ des possibles.

C’est justement de cette tablette expérimentale dont Samsung a besoin pour concurrencer Apple et ses iPads, en réanimant au passage un marché en déclin. Mais bien sûr, il ne s’agit que d’un brevet, il n’y a donc aucune garantie que ce produit soit un jour commercialisé. Les entreprises déposent souvent des brevets pour ensuite les oublier.

Mais étant donné les différentes déclarations de Samsung concernant ses travaux sur la technologie OLED pliable, et sa démonstration du fonctionnement d’une tablette similaire en 2013, il est fort probable qu’une version de cette tablette soit un jour commercialisée.

Il ne reste plus qu’à savoir si Samsung dispose de la technologie nécessaire pour produire ce genre d’appareils. Plusieurs rapport se contredisent concernant l’avancée de Samsung avec cette technologie. L’entreprise coréenne pourraient faire face à des retards soit parce qu’il n’est pas encore tout à fait possible de fabriquer des écrans pliables stables, ou alors, elle ajuste encore l’interface et l’expérience utilisateur de son Galaxy X.

Peu importe la raison, les fabricants de smartphones souhaitent tous être le premier à commercialiser la prochaine génération de smartphones. À ce jeu là, Samsung ne sera peut-être pas le premier, mais il pourrait bien être le meilleur.