En général, les smartphones neufs coûtent très cher, en particulier ceux qui se trouvent tout en haut de la pyramide électronique. Les derniers appareils Apple et Android approchent et dépassent la barre des 1 000 euros. Et avec l’arrivée de la 5G, les appareils conçus pour utiliser cette nouvelle technologie sont encore plus chers.

 

Cependant, il est aujourd’hui facile de trouver des téléphones relativement abordables dotés de la 5G. Au début de l’année, Samsung a rafraîchi sa gamme de téléphones Galaxy A, des appareils à prix moyen ou carrément bon marché, mais qui restent très performants. J’ai testé le Galaxy A52 et le A32, et selon les besoins, chaque appareil est satisfaisant. Ne vous y trompez pas, cependant, il y a des sacrifices à faire. La question est de savoir quelles sont vos critères prioritaires.

Il y a certains points en commun entre l’A52 et l’A32. Ils ont tous deux un écran de 6,5 pouces, bien que celui de l’A52 soit de meilleure qualité. Ils sont tous les deux dotés de la 5G – je les ai testés sur le réseau de T-Mobile – mais aucun ne prend en charge les connexions ultrarapides à ondes millimétriques qui offrent des téléchargements époustouflants. Les deux appareils sont noirs – à prendre ou à laisser – et acceptent tous deux les cartes mémoire microSD pour ajouter jusqu’à 1 téraoctet de stockage. Tous deux sont équipés d’Android 11.

 

Le Galaxy A52 5G à 449 €

L’écran de 6,5 pouces de ce téléphone est un Super AMOLED de 1 080 x 2 400 pixels avec un taux de rafraîchissement de 120 Hz. C’est un excellent écran, et si l’on considère que vous deviez payer près de 1 000 euros l’année dernière pour le S20 avec cet écran, c’est une excellente affaire.

Le téléphone tient bien en main et, bien qu’il soit principalement composé de plastique, il semble solide, avec un certain poids. Le capteur d’empreintes digitales se trouve sous l’écran et fonctionne très bien, déverrouillant rapidement et de manière fiable. J’ai eu moins de chance avec la reconnaissance faciale, mais je suis gâté avec le Face ID de mon iPhone 12 Pro Max.

Le A52 5G utilise un processeur Qualcomm Snapdragon 750G avec 6 Go de RAM et 128 Go de stockage intégré, mais qui est extensible comme mentionné précédemment. Il est rapide et réactif, avec des applications qui s’ouvrent rapidement et des écrans qui défilent en douceur. Les jeux de milieu de gamme fonctionnent bien.

Le téléphone a une caméra selfie frontale de 32 mégapixels, et il y a quatre caméras à l’arrière : Une caméra principale de 64 Mpx avec stabilisation optique de l’image ; une caméra ultra-large de 12 Mpx ; une caméra macro de 5 Mpx ; et une caméra de profondeur de 5 Mpx pour faciliter les prises de vue en mode portrait. La vidéo peut être prise dans une résolution allant jusqu’à 4K.

Les images n’ont pas l’habituel aspect hyper-saturé que l’on attend des téléphones phares Galaxy de Samsung, avec des tons plus naturels. Les photos en basse lumière n’ont pas le détail et la profondeur que j’obtiens avec mon iPhone, mais elles ont fait un assez bon travail avec la lumière disponible.

Le mode Portrait a parfois rendu flous les objets au premier plan, et le fait de zoomer pour capturer des objets éloignés a parfois entraîné un étrange flou des éléments au premier plan. Mais le système d’appareil photo comprend un grand nombre de fonctions sophistiquées que l’on trouve dans les Galaxy haut de gamme, comme la prise unique, qui vous permet de capturer à la fois des photos et des vidéos en une seule prise.

La connectivité 5G du A52 correspond à celle de mon iPhone 12 Pro Max, qui est également sur le réseau T-Mobile. Avec 2-3 barres, j’ai pu obtenir des vitesses de téléchargement supérieures à 200 Mbps, et dans certaines zones où les cinq barres s’allumaient, j’ai obtenu des vitesses proches de 300 Mbps. Cependant, il ne prend pas en charge le Wi-Fi 6.

L’autonomie de la batterie est bonne, et j’ai généralement obtenu une journée et demie de charge pour une utilisation modérée. Il prend en charge la recharge rapide de 25 watts, mais ne peut pas effectuer de recharge sans fil, car son dos est en plastique.

 

Le Galaxy A32 5G à 299 €

Lorsque Samsung a lancé sa gamme de série A en avril, le A32 était alors le smartphone 5G le moins cher que vous pouviez acheter. Aujourd’hui, il existe au moins un téléphone 5G moins cher : le Motorola one 5G ace. Néanmoins, si vous voulez spécifiquement un appareil Samsung, le A32 est votre option 5G la moins chère.

Le Galaxy A32 5G est doté d’un écran LCD HD+ de 6,5 pouces avec une résolution de 720 x 1 600 pixels et une fréquence de rafraîchissement de 90 Hz. Il n’est ni aussi lumineux ni aussi net que celui du A52, mais le défilement est fluide.

Le capteur d’empreintes digitales de l’A32 est intégré au bouton de verrouillage sur le bord droit du téléphone. Il n’était pas tout à fait aussi réactif que le capteur sous l’écran du A52, se plaignant parfois que je ne couvrais pas tout le bouton avec mon pouce quand je le faisais. Mais j’ai bien aimé la commodité du capteur de bouton plus que la version sur le téléphone plus cher – placer mon pouce sur le bouton semblait plus naturel. J’adorerais voir cette version sur d’autres téléphones, avec une sensibilité améliorée.

Le A32 5G est propulsé par un processeur MediaTek 720 avec 4 Go de RAM et 64 Go de stockage, mais comme le A52, il est extensible à 1 To. J’ai été satisfait de la vitesse des applications populaires – Facebook, Twitter, TikTok et l’application Office de Microsoft, qui est incluse dans le téléphone, étaient très rapides. Mais certains jeux de milieu de gamme que j’ai essayés n’étaient pas aussi fluides que sur le A52.

Le A32 a un système à quatre caméras au dos similaire à celui du A52, mais il n’y a pas de bosse pour la caméra – les lentilles de la caméra ont des bords surélevés. (L’A32 est sensiblement plus épais et plus lourd que l’A52, ce qui explique probablement l’absence de bosse). Les caméras arrière comprennent une caméra principale de 48 Mpx, une caméra ultra-large de 8 Mpx, une caméra macro de 5 Mpx et une caméra de profondeur de 2 Mpx. Elle filme également des vidéos jusqu’à une résolution de 4K. Il y a également une caméra selfie frontale de 13 MP.

Comme sur le A52, les couleurs sont plus atténuées que sur les téléphones phares de Samsung. Le maculage hors-focus que j’ai mentionné dans certaines photos zoomées était pire sur cet appareil. Les images de portrait étaient de qualité décente, et les images en basse lumière étaient loin d’être aussi bien éclairées. Je ne recommanderais pas ce modèle pour autre chose que la photographie occasionnelle sur smartphone.

La connectivité 5G est aussi bonne que sur mon iPhone ou le A52. Comme le A52, il ne prend pas en charge le Wi-Fi 6.

L’A32 a une plus grande batterie, et l’autonomie est très bonne. Mais il ne prend en charge que la charge de 15 watts, et pas la charge sans fil.

J’étais enthousiasmé par la possibilité que l’A32 soit un téléphone 5G décent, et pour les utilisateurs peu exigeants qui préfèrent les appareils Android, il serait probablement suffisant à un excellent prix. Mais le coût plus élevé de l’A52 vous permet d’obtenir un bien meilleur écran, un système de caméra plus puissant et plus de puissance pour les jeux.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Dwight Silverman

<<< À lire également : The Wall for business ou comment Samsung peut sublimer votre contenu >>>