Ces dernières années, aucune technologie d’affichage n’a autant fait tourner les têtes que les écrans Crystal LED de Sony. 

Avec ses dimensions colossales et ses images d’une luminosité et d’une vivacité à couper le souffle, mais aussi d’une grande richesse de contraste, le Crystal LED fait office de précurseur que tout fan d’audiovisuel qui se respecte chercherait à se procurer.

Alors que le rêve de pouvoir avoir un Crystal LED à la maison est encore loin, Sony vient de dévoiler deux nouveaux modèles offrant de grandes avancées. Leur technologie d’affichage spectaculaire est plus pratique, plus abordable et, surtout, plus flexible en termes de types d’utilisations.


Conçus spécifiquement pour répondre à un large éventail de besoins des entreprises et de l’industrie créative, les nouveaux modèles Crystal LED de série B et C sont toujours basés sur des conceptions modulaires, c’est-à-dire que leurs écrans sont fabriqués à l’aide de modules plus petits. Ils introduisent en revanche de nouvelles caractéristiques de traitement et de conception vidéo, qui les rendent plus faciles à utiliser que les écrans Crystal LED précédents.

Pour commencer, la technologie MicroLED au cœur des nouveaux modèles Crystal LED sera pilotée par un nouveau processeur X1 For Crystal LED. Ce dernier reprend le précieux  savoir-faire en matière d’image intégré dans les processeurs X1 conçus pour les téléviseurs Bravia et l’adapte aux Crystal LED. 

Le processeur sera également accompagné d’un nouveau système de pilote, les deux permettant d’offrir une meilleure mise à l’échelle et une plus grande netteté, une meilleure lecture des mouvements grâce au célèbre traitement Motionflow de Sony (jusqu’à 120 images par seconde), et un Super Bit Mapping 22 bits, pour offrir des dégradés de couleurs exceptionnellement purs et nets. 

Côté installation, les nouveaux Crystal LED série B et C sont mieux que leurs prédécesseurs, offrant un accès frontal pour l’installation et la maintenance. Ainsi, il n’est plus nécessaire de laisser de la place à l’arrière de l’écran pour que les ingénieurs puissent accéder aux modules par-derrière.

Les nouveaux écrans ont également été conçus afin de ne plus nécessiter d’outils uniques ou de compétences particulières pour les installer. Ceci, ajouté au fait qu’il est plus facile d’expédier un très grand écran sous la forme d’une série de modules légers plutôt que l’article fini, élargit le réseau de distribution potentiel pour la nouvelle technologie d’écran de Sony.

Enfin, Sony estime que l’installation des écrans Crystal LED de série B et C ne prendra qu’environ un tiers du temps de l’installation des modèles précédents. Cela signifie qu’un écran de 220 pouces pourra être installé en moins d’une journée par deux personnes seulement.

Les différences entre les deux nouvelles gammes d’écrans Crystal LED se situent principalement au niveau du pixel pitch et du contraste (ou de la luminosité). Ainsi, les écrans haut de gamme de la série C offriront un rapport de contraste supérieur à un million pour un, avec une luminosité maximale de 800cd/m² et un pixel pitch de 1,2 mm. L’écran de série B, en revanche, augmentera la luminosité jusqu’à 1 800 cd/m², mais réduira le contraste à un niveau que Sony qualifie simplement de « bon » sur sa fiche technique. Le pixel pitch de la série B, quant à lui, passe à 1,5 mm.

Le modèle de série B sera également doté d’un écran à faible réflexion qui, en plus de l’accent mis sur la luminosité, pourrait faire de lui une option envisagée par les studios de cinéma et de télévision pour créer des arrière-plans de tournages virtuels.

Enfin, les deux modèles présentent pour la première fois des conceptions sans ventilateur, ce qui leur permet d’être silencieux et moins énergivores que leurs prédécesseurs. 

Pour vous donner une idée des options disponibles avec les nouveaux systèmes modulaires Crystal LED, avec l’option de la série C, vous pourriez obtenir un écran Full HD à 16 modules de 110 pouces, un écran 4K de 220 pouces comprenant 64 modules, ou une configuration de 400 pouces 8K x 2K comprenant 128 unités.

Avec l’écran de série B, en revanche, vous auriez un écran de 137 pouces pour une résolution full HD, comprenant 25 modules, ou un écran de 275 pouces pour un 4K natif, comprenant 100 modules. 

La nouvelle série Crystal LED de Sony devrait commencer à être livrée cet été. Le prix n’a pas encore été formellement annoncé, bien qu’il se murmure que les deux nouveaux modèles devraient être plus abordables que les précédents. Toutefois, étant donnée la taille des écrans concernés et le fait que Sony les commercialise encore presque exclusivement comme produits d’entreprise, de commerce ou de cinéma, il est probable que leur prix reste encore trop élevé pour un simple usage domestique.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : John Archer

 

<<< À lire également : The Wall for luxury living : un écran d’exception signé Samsung >>>