L’heure est enfin venue pour la MIT Technology Review de publier la liste des des plus grandes révolutions technologiques. Cette liste fait hommage aux nouveautés technologiques qui sont susceptibles d’avoir un impact à l’échelle mondiale pour l’année à venir. Décryptage des dix innovations technologiques les plus surprenantes de l’année 2020. 

  1. Satellite Mega-Constellations: Le Satellite révolutionnaire 

Le pari audacieux à l’origine du satellite Mega-Constellation est de couvrir la planète entière en réseau internet haut débit. Avec cette nouvelle technologie, il serait possible de bannir les spots wifi et les réseaux mobiles à tout jamais. Ces satellites pourraient permettre un accès facile et global au réseau pour la quasi-totalité de la planète tout en libérant de l’espace pour multiplier le nombre de satellites en orbite. Ceci dit, il est bon de noter que sans une réglementation internationale concernant les leaders de l’industrie comme SpaceX, OneWeb, Amazon, et Telesat operate, cette révolution dans les systèmes technologiques pourrait vite mener au chaos. 


2. Tiny AI : Intelligence artificielle miniature

Il est maintenant possible pour les intelligences artificielles de fonctionner dans des appareils aussi petits que nos téléphones et autres appareils sans avoir besoin de relier l’algorithme au Cloud. Pour créer Tiny AI les chercheurs sont parvenus à réduire la taille de l’intelligence artificielle existante sans perdre les capacités ni la vitesse de l’algorithme au travers d’une technique appelée knowledge distillation. L’avantage d’avoir un algorithme d’intelligence artificielle intégré à nos téléphones serait de ne pas avoir de délais de transfert car cela éviterait la communication par le cloud sans oublier les problèmes de fuites des données évités. Une industrie naissante dont les leaders sont Google, IBM, Apple et Amazon.

3. Molécules d’intelligence artificielle : Révolutionner la santé

Lorsque l’intelligence humaine et la machine collaborent, elles trouvent des molécules qui peuvent avoir un impact positif sur la santé. Dernièrement, elle a notamment été utilisée pour identifier un nouveau type d’antibiotique. C’est la première fois que l’intelligence artificielle permet d’identifier un type d’antibiotique compétent à partir de rien. Généralement, développer un nouveau médicament coûte très cher car il est très difficile d’identifier les molécules. Avec l’aide de l’IA, des millions de molécules peuvent être évaluées rapidement et de manière efficace.

4. Sycamore : Un pas de plus vers la suprématie quantique

Nous sommes bien plus proches d’atteindre la suprématie quantique que nous le pensions. Alors qu’un ordinateur quantique surpasse encore un ordinateur classique, Google affirme déjà avoir dépassé ce tournant avec son processeur quantique Sycamore. Le bijou technologique serait capable de sélectionner un set de chiffres distribué aléatoirement en l’espace de trois minutes et vingt secondes (il faudrait 10 000 ans à un ordinateur classique pour accomplir la même tâche). Néanmoins, aussi impressionnante que semble cette innovation, quelques années, voire décennies, nous séparent d’un ordinateur quantique capable de résoudre des problèmes de grande envergure scientifique.

5. Climate Change Attribution : de nouvelles informations météorologiques

Alors que la technologie numérique se transcende de jour en jour, les scientifiques parviennent désormais à déceler le rôle du réchauffement climatique dans les catastrophes naturelles. Ces nouvelles données pourront nous aider à nous préparer pour d’éventuels épisodes météorologiques graves à l’avenir et déceler les catastrophes naturelles causées par le réchauffement climatique. Climate change attribution informe des derniers litiges climatiques les plus graves susceptibles de causer des dommages matériels et humains.

6. Médicament anti-âge, ou la Fontaine de Jouvence en pilule

Si la fameuse fontaine de Jouvence ne relève que d’un mythe, les pilules anti-âge, quant à elles, deviennent réalité. Le traitement de bon nombre de maladies graves comme le cancer, la démence, et les maladies cardiaques pourraient être accélérés en ralentissant le processus de vieillissement. Ces médicaments révolutionnaires qui ciblent le processus de vieillissement naturel des cellules ont déjà été testés sur les humains et semblent plus que prometteurs.

7. Delft University of Technology: l’Internet impiratable

Comme chacun le sait, internet n’est plus sûr. C’est dans ce soucis que des organisations ont eu pour projet de créer le premier système internet quantique impiratable. Parmi elles, la Delft University of Technology devrait parvenir à créer son propre système internet quantique en 2020. Basé sur l’enchevêtrement de réseau, ce système assure la sécurité de ses utilisateurs, comptant sur la quasi-impossibilité de corrompre deux réseaux qui se superposent. 

8. Monnaie numérique : plus loin que le Bitcoin

L’utilisation de la monnaie matérielle ne cesse de baisser à mesure que les monnaies numériques se popularisent, la forme numérique facilitant les transferts. Elle permet d’effectuer des transactions avec de nouveaux intermédiaires ou même de s’en passer. Dans le cas spécifique des cryptomonnaies, qui utilisent la technologie blockchain, l’apport est décentralisé et peut avoir plusieurs sources. En plus de bénéficier d’une liberté sans égal, la monnaie numérique peut s’éparpiller sur tout le réseau financier.

9. Traitement médical personnalisé : les médicaments sur mesure

Des traitements créés spécialement pour des maladies rares ou génétiques, c’est désormais possible. Créer des médicaments correspondant aux besoins d’un seul patient revient à permettre à certains traitements d’être complétés. Les médicaments sur mesure peuvent rendre espoir à beaucoup de personne souffrant de maladies incurables.

10. Us Census : La Privatisation différentielle

La privatisation différentielle sera maintenant utilisée dans le US Census 2020, l’application de recensement à grande échelle. Elle permet aux organisations de collecter des informations sur les utilisateurs et consommateurs sans que leurs identités ne soient révélées. Le but de cette application est de pouvoir collecter le plus d’informations possible sans mettre en danger les individus. La privatisation différentielle ne permet pas aux managers de données et aux scientifiques d’avoir accès à ces données personnelles. Tandis que la protection des données personnelles se situe aujourd’hui au cœur des débats, la privatisation différentielle vient de trouver une façon de la résoudre. 

<<< A Lire Egalement  La Nouvelle Fonctionnalité D’Alexa Et Autres Nouvelles Tendances Technologiques>>>