Que l’on soit en Asie, en Europe ou encore en Amérique du Nord, le Covid-19 a bousculé et va continuer à bousculer notre vie quotidienne. Alors que le monde est confiné, nos codes, eux, se redéfinissent. Et la Chine en est le parfait exemple. En tant que premier territoire à avoir été affecté, sa population a démontré un changement de dynamique qui se reproduit maintenant dans la plupart des pays occidentaux. L’un de ces effets est l’explosion du secteur du média numérique. Selon Omdia, le trafic internet mondial a déjà augmenté de 70% dans les régions confinées du globe. 

Le numérique, l’outil de divertissement face à la crise 


Qu’il soit lié au streaming, au gaming, aux réseaux sociaux ou encore aux outils de connectivité, le numérique est devenu une part entière de notre quotidien. Et cette période de confinement mondial “dope” la manière dont la population le consomme. 

Viral Access, plateforme de marketing social basée en Chine, a récemment mené une enquête auprès de plus de 5000 utilisateurs des réseaux sociaux chinois. 93% des sondés affirment passer plus de trois heures par jour à naviguer sur les réseaux sociaux et 60% ont déjà effectué des achats en ligne ou en ont l’intention. A ce titre, Kantar, cabinet d’étude international, a enregistré une hausse de 58% de l’utilisation des deux applications de messagerie préférées des chinois : WeChat et Weibo.

De son côté, iResearch a démontré que 52,4% des utilisateurs chinois ont regardé des vidéos en ligne de manière plus fréquente pendant l’épidémie, tandis que 23,5% ont consommé plus de contenu payant. Les formats courts sur les plateformes Douyin et Kuaishou ont d’ailleurs connu une croissance exponentielle du nombre d’utilisateurs actifs où ces derniers ont passé en moyenne 105 minutes par jour. De plus, les recherches sur les 800 principaux comptes d’influenceurs sur les deux plates-formes ont démontré une augmentation de 12 millions d’abonnés au cours de la première semaine de confinement, c’est-à-dire dès la dernière semaine de janvier.

Selon la même étude, 41,7% des consommateurs interrogés ont joué quotidiennement à plus de jeux en ligne, et 19,2% d’entre eux ont d’ailleurs  dépensé plus d’argent sur ces applications. A titre d’exemple, “Honor of Kings”, un jeu de Tencent, a atteint des pics allant de 120 à 150 millions d’utilisateurs actifs journaliers, totalisant ainsi plus de 280 millions de dollars de revenus le soir du Nouvel An chinois, soit une augmentation de 54% par rapport à la même période 12 mois plus tôt.

L’Occident sur la même lancée

Whatsapp, Facebook et Instagram ont tous connu une progression de plus de 40% chez les moins de 35 ans. Et WhatsApp se voit être le grand gagnant. Selon Kantar, l’application a enregistré une hausse de 40% de son utilisation avec à l’heure actuelle plus de 2 milliards d’utilisateurs, juste derrière Facebook. L’Espagne a, quant à elle, connu une augmentation de 76% du temps passé sur cette application.

Depuis le début de la crise, le SVOD tire également son épingle du jeu. Tandis que certaines plateformes ont repoussé leur lancement à l’international, Netflix a vu une augmentation significative des téléchargements de son application depuis le début du confinement. Avec désormais 167 millions d’utilisateurs au niveau mondial, les téléchargements ont augmenté de 66% en Italie, de 35% en Espagne et de 9% aux Etats-Unis. Cependant, son action a baissé d’environ 7% depuis la fin janvier, toute proportion gardée puisque le NASDAQ a également baissé d’environ 20% sur la même période.  Reste désormais à savoir comment cette guerre du contenu va se dérouler sur le marché français, sachant que Disney+ a été lancé en France le 7 avril dernier. 

De leur côté, les jeux vidéo explosent. Verizon a constaté une forte augmentation (75%) pour les jeux en ligne aux heures de pointe en Amérique du Nord. Et d’autres plateformes, à l’image de Roblox, affirment leur concept en atteignant plus de 120 millions d’utilisateurs actifs mensuels. 

En dehors du spectre consumer, les outils de collaboration et de télétravail croissent fortement. Jusqu’à présent, le gagnant le plus notable est certainement Zoom Video Communications. Sa valorisation boursière est en hausse de près de 60% depuis fin janvier. Microsoft gagne également du terrain avec son application “Teams” qui a augmenté de 37% atteignant ainsi 44 millions d’utilisateurs quotidiens. 

L’horizon n’est pas si sombre pour les acteurs de la tech. Même si de nombreux secteurs économiques vivent une période tumultueuse, certaines entreprises du numérique s’en trouvent renforcées. A l’image de Zoom, Microsoft ou encore Slack, Facebook et Apple, de nombreux outils favorisant la communication, le divertissement et le rapprochement communautaire observent un sursaut de leur utilisation. Cette période démontre la capacité pour les acteurs de la tech, anciens comme nouveaux, de continuer à innover et à s’adapter pour servir au mieux les besoins et tendances des consommateurs. 

<<< À lire également : Le Confinement, Révélateur De La Fracture Numérique >>>