Le FBI a ouvert une enquête au sujet du piratage de Twitter ce mercredi, qui a fait apparaître une arnaque Bitcoin sur le profil de célébrités comme Joe Biden, Elon Musk ou encore Kim Kardashian. La plateforme avait alors pris la décision sans précédent de bloquer les comptes concernés et de limiter tous les comptes certifiés.

Ce jeudi, le FBI a annoncé enquêter sur « l’incident impliquant plusieurs comptes Twitter appartenant à des individus médiatisés » qui « semblent avoir été piratés afin de mener à bien une opération frauduleuse sur des cryptomonnaies ». 

Au total, au moins 120 000 $ auraient été perdus par les utilisateurs de Twitter depuis mercredi.


L’arnaque consistait à publier des messages sur le compte de personnalités demandant aux abonnés d’envoyer rapidement 1 000 $ en Bitcoin à une adresse fournie, en promettant 2 000 $ en retour afin de « rendre service à la communauté en raison du Covid-19 ».

 

 

Twitter a annoncé que ses systèmes ont été piratés via « une attaque coordonnée par des personnes qui ont réussi à cibler certains des employés de Twitter ayant accès aux systèmes et outils internes ».

Andrew Cuomo, gouverneur de l’État de New York, a demandé au Department of Financial Services de mener une enquête approfondie, annonçant sur Twitter que la cybersécurité est « critique à l’approche des élections présidentielles imminentes ».

Le piratage de mercredi pourrait être la pire attaque jamais subie par le réseau social. En plus de profils individuels, des comptes de marques comme Uber et CashApp ont également été piratés. Ce n’est pourtant pas une première pour Twitter : l’an dernier, le compte du PDG de la plateforme, Jack Dorsey, avait été piraté pour y partager des messages racistes et antisémites. Un autre incident similaire était survenu en 2017, lorsqu’un employé avait fermé le compte de Donald Trump pendant 11 minutes.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Nicholas Reimann

 

<<< À lire également : Un Milliard D’Appareils Android Menacés De Piratage >>>