Aster, l’application qui optimise les réunions, virtuelles ou non, est retenue par Microsoft dans son programme de partenariat Project Cortex orienté IA. Belle consécration pour ce jeune éditeur de logiciels français originaire de Lyon. 

 

Les fondateurs d’Entr’up rebaptisée Aster. Au centre, Vincent Mendes avec Thomas Dickelé et Jean-Baptiste Esbelin.

Microsoft annonce l’intégration de l’application Aster dans son écosystème de partenariat Project Cortex. Ce programme, institué par le géant américain du logiciel en 2019 et orienté IA (Intelligence artificielle), propose aux entreprises utilisatrices d’Office 365 (donc sur le Cloud Azure de Microsoft), de convertir tout leur contenu – y compris la messagerie Outlook et la visioconférence Teams – en bases de connaissances, facilement exploitables sous formes de fiches thématiques.
A noter, en parallèle, que depuis le 1er décembre, Aster est accessible depuis le ‘store’ de Microsoft Teams.
 

Les développeurs de l’application Aster sont en train d’intégrer les nouvelles interfaces de programmation d’applications (API Microsoft Graph) pour élaborer des services de métadonnées gérées par Cortex et ainsi enrichir dynamiquement les bases de connaissances des entreprises. Cette capacité de balisage et de classification des contenus avec auto-apprentissage (‘machine learning’) est assimilable à de l’intelligence artificielle. 

Optimiser les réunions

L’application Aster a été finalisée en 2018 par la startup Entrup, originaire de Lyon, rebaptisée tout simplement Aster il y a quelques mois. C’est une solution de compte-rendu intelligent de réunions, intégrée à Office 365 (Outlook et Teams) – sorte de’smart assistant’ qui rend les réunions plus efficaces et peut en réduire considérablement la durée.

La solution s’intègre aux agendas électroniques. L’organisateur de la réunion peut attribuer des missions aux participants : mise à jour de données, listes de propositions, suggestions pratiques, etc. Le compte rendu des réunions est pré-rempli avec les diverses informations fournies,échangées et débattues. Il peut être agrégé avec celui de la réunion précédente. Les points non traités ou non décidés sont automatiquement reportés à une réunion suivante, spécifique ou non.

Comment Aster automatise les comptes-rendus-pré-remplis

Selon les dirigeants d’Aster, le temps moyen passé chaque semaine en réunion par un manager ou par des équipes en projet s’élève à 23 heures. Or 33% des informations échangées seraient perdues ou jamais suivies dans le temps

L’application est disponible sur le Cloud, accessible avec un simple navigateur Internet en mode SaaS (software as a service). Lors des réunions, les participants « invités » ont accès gratuitement à l’application, mais sans avoir la possibilité de modifier. 

Avec Cortex, Aster va pouvoir consolider automatiquement et présenter clairement aux équipes en réunion toutes les connaissances internes en les rangeant par sujets spécifiques, comme des fiches thématiques, accessibles à tous dans l’entreprise. Ces données consolidées peuvent accélérer les prises de décision en réunion et aider à débattre de questions épineuses grâce à la disponibilité d’informations utiles.

 « C’est un cas d’application concret d’intelligence artificielle au service de l’efficacité et du bien-être des équipes en télétravail ou non. Notre vision de l’IA est d’aider à la prise de décision et non de s’y substituer », explique Vincent Mendes, CEO co-fondateur d’Aster aux côtés de Thomas Dickelé et Jean-Baptiste Esbelin.

Parmi ses clients, Aster compte de belles références comme Engie, Michelin, Société Générale, le Groupe Roche ou encore la SNCF.

En début d’année 2020, la start-up a levé 1,2 million d’euros avec la contribution des fonds d’investissement Kreaxi et Crédit Agricole Création, cela en complément de son actionnaire historique GMZ & Son’s (Guillaume Mulliez). Elle a également été sélectionnée par le programme de financement européen Innowwide pour développer ses activités hors de France (Espagne, Italie, Benelux…). Pour l’exercice en cours, elle visait un chiffre d’affaires de 1,5 M€.