Pendant le mois de novembre, chacun a pu faire son choix entre les tant attendues Xbox Series X et PS5. Mais pour certains, outre la technicité et la rentabilité de la console Microsoft, cette dernière est une déception face à celle de Sony. 

La Xbox Series X est la première console majeure qui ne semble pas présenter de grosses innovations depuis le dernier modèle. Certes, les temps de chargement sont plus courts, le framerate (ou images par seconde) est superbe, et l’éclairage dynamique est d’un nouveau. Mais la nouvelle console de Microsoft apporte-t-elle vraiment quelque chose plus qui puisse justifier son achat ? En fait, elle donne simplement l’impression d’une Xbox One X améliorée.

En raison du système d’exploitation de Microsoft, de l’absence de jeux optimisés, et de performances techniques similaires au modèle précédent, la Xbox Series X n’a rien de particulièrement étonnant en 2020, si ce n’est son design monolithique. Elle n’a rien de plus excitant qu’une mise à jour inévitable pour les joueurs qui ont investi dans l’écosystème des jeux Microsoft.

 

Xbox
La Xbox Series S (à gauche) and la Xbox Series X (à droite) | Crédit photo : Getty Images

 

Cela ne devrait pas être une surprise. C’est même sans doute aussi le cas pour de nombreux propriétaires de PlayStation5, qui ont le même ressenti à l’égard de leur nouvelle console. Pourtant, jusqu’à présent, les premiers jours de jeu sur une nouvelle console sont toujours les plus mémorables. Quatre générations de jeux révolutionnaires se sont succédé avant celle-ci, et chacune d’entre elles a été véritablement incroyable.

Sonic the Hedgehog était fluide, coloré, réactif et plus performant que tous les autres jeux en 2 D. Crash Bandicoot sur la PS1 était un premier pas vers la 3D réaliste. C’est sans oublier Medal of Honor : En première ligne avec ses pluies de balles et de peur lors du débarquement sur Omaha Beach. Motorstorm sur PS3 avait les graphismes les plus réalistes que jamais vus dans un jeu de course, et même Resogun a prouvé à quel point la PS4 était incroyable et esthétique.

Ces moments d’exaltation inoubliables n’ont jamais été égalés ni même approchés, par la Xbox Series X, car elle ne propose aucune innovation. Depuis cette année, le concept de générations de consoles est caduc. Les grandes sorties de Sony et Microsoft ne sont pas véritablement une neuvième génération de consoles, mais simplement des consoles actuelles. 

 

Xbox
La PlayStation 5 | Crédit photo : Getty Images

 

Les graines du changement ont été plantées avec la Xbox One X et la PS4 Pro, lorsque le secteur du jeu vidéo s’est orienté vers des améliorations progressives alignées sur les nouvelles normes de télévision. Mais la Xbox Series X (et peut-être la PS5) a créé un nouveau précédent : en raison de ces améliorations plus fines apportées à une génération existante, les avancées marquantes sont partielles.

Aucun nouveau jeu sur Xbox Series X ne nous a véritablement étonnés, même Call of Duty : Black Ops Cold War et Watch Dogs: Legion. N’exagérons rien, ils sont extrêmement fluides et rapides, mais leur look et la manière de les jouer sont-ils différents ? La réponse est non. Call of Duty : Modern Warfare, sorti l’an dernier, offrait plus de visuels révolutionnaires sur Xbox Series X. Or, malgré tous ses aspects positifs, Watch Dogs : Legion est bloqué à 30 images par seconde.

Maintenant que le voile est levé, d’autres griefs concernant la console se font jour, notamment avec d’autres améliorations très médiatisées. D’abord, la fonctionnalité Quick Resume, qui permet de mettre jusqu’à trois jeux en pause, est plus un obstacle qu’une amélioration. Quand elle fonctionne, elle est fantastique, mais son efficacité n’est pas régulière. Les plus grandes victimes de cette instabilité sont les jeux qui dépendent d’une connexion Internet constante, car Quick Resume les déconnecte presque toujours des serveurs, pour ne jamais se reconnecter. 

Et puis il y a la nouvelle manette de Xbox, qui offre de meilleures fonctionnalités grâce à son bouton Share, au D-Pad très efficace (mais incroyablement bruyant) et au chargement en USB C. Mais les caches au-dessus des piles ont été inutilement ajustés vers l’intérieur, un changement de design qui rend tous les anciens kits play-and-charge inutilisables. La toute nouvelle batterie rechargeable pour Xbox est toutefois disponible pour une vingtaine d’euros.

Si ces déceptions reflètent sans aucun doute le ressenti de nombreux propriétaires de Xbox Series X et de PS5, il semble soudain que l’avenir de la console Microsoft aille dans la direction opposée de celle de Sony. En effet, si la multinationale japonaise a déjà fait part de quelques-uns de ses projets à venir, Microsoft n’a rien annoncé, se concentrant sur son accord EA Play Game Pass et son acquisition de Bethesda.

Si les exclusivités de la console Xbox Series X sont loin d’être suffisantes pour justifier son achat, Microsoft ne semble pas non plus vouloir investir plus pour définitivement devancer son concurrent.

Halo Infinite est sans cesse retardé, et même à sa sortie, il s’agira du dernier jeu standalone de la série depuis une décennie. D’autres jeux comme Fable, State of Decay 3 et Forza sont prévus, mais sans dates de sortie fixes. La plupart des autres exclusivités, comme Psychonauts 2 et S.T.A.L.K.E.R. 2, sortiront simplement plus tôt sur Xbox Series X : le stratagème marketing le plus ridicule qui soit, peu importe qui le met en place.

En attendant, Sony sortira des jeux comme Horizon II : Forbidden West, God of War 2 et Gran Turismo 7 en 2021 : des jeux qui font fureur et qui sont trois autres raisons de se tourner vers la PS5.

Les fans de longue date de Microsoft, qui se retrouvent avec des dizaines de jeux plus beaux et plus agréables à jouer que jamais, des périphériques sans fin et des années de Game Pass au compteur, sont nombreux à penser que l’achat de la Xbox Series X, qui représente tout de même un demi-millier d’euros, n’était pas inévitable, et encore moins nécessaire.

Peut-être en attendons-nous trop de la technologie moderne qui, dans l’ensemble, fait des choses dont nous n’aurions même pas pu rêver il y a dix ans de cela. Mais sans véritable étincelle et sans grand espoir, la dernière Xbox n’a rien d’excitant, et se révèle même décevante.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Matt Gardner

 

<<< À lire également : La PS5 A-T-Elle Vraiment Des Problèmes De Compatibilité 4K ? >>>