Depuis 2015, l’industrie de la musique a largement renouée avec la croissance grâce notamment au streaming et pourtant, une grande majorité d’artistes peinent encore à vivre pleinement de leur art et ce constat est partagé par tous les acteurs de la profession.

Le 2 Octobre 2015, les principaux acteurs de la filière musicale et l’ancienne ministre de la culture, Fleur Pellerin, ont signé un protocole d’accord qui avait pour objectif le développement équitable de la musique en ligne. Un accord jugé historique qui visait notamment à assurer une juste rémunération aux artistes.
Quatre ans après la signature de cet accord, peu de choses ont changées si ce n’est qu’une grande société Française vient d’annoncer un changement de stratégie concernant la rémunération des artistes basé sur un modèle plus équitable dit user centric, merci Deezer!


Le fait est que l’industrie de la musique est en pleine mutation et que les artistes ont de plus en plus tendance à se développer en indépendant. Grâce aux réseaux sociaux, à Youtube, Amazon Music et au numérique en général, les artistes indépendants représentent la plus forte croissance de la filière avec une augmentation de 35% en 2018 et avec tous les artistes de la scène urbaine et la popularité du Hip Hop, le phénomène n’est pas près de s’arrêter!

L’augmentation des artistes indépendants favorise donc la création mais crée un environnement ultra compétitif. Seuls les plus formés seront capable de faire la différence et pourront espérer signer en maison de disque ou faire une carrière solo. Les artistes qui ne maitrisent pas toutes les stratégies nécessaire au bon développement d’une entreprise devront se contenter de pratiquer leur art pour le plaisir et seront contraint de se reconvertir.

Pourquoi les artistes ne vivent t-ils pas pleinement de leur musique ?

En réalité, il y a plusieurs raisons à cela et on ne peut pas remettre tous les torts sur les professionnels de l’industrie. Oui, le modèle économique est loin d’être parfait et doit changé, mais la plupart des artistes indépendants sont autodidactes et manquent cruellement de formation en terme de music business et à l’entrepreneuriat en général.

Disrupter le modèle économique n’est donc pas suffisant, les artistes doivent impérativement être formés au marketing, aux stratégies d’entreprises, à la gestion et au  développement afin d’accélérer leur croissance jusqu’à atteindre le niveau qui leur permettra de devenir bankable auprès des labels et des maisons de disques ou tout simplement vivre pleinement de leur musique s’ils souhaitent rester sur la voie de l’indépendance.

L’industrie de la musique n’existerait pas sans artiste et les artistes n’existeraient pas sans leurs fans.

Un artiste qui veut lancer sa carrière professionnelle ne devrait avoir qu’un seul objectif, se constituer une fan base et la faire croître! L’acquisition de fans devrait être l’obsession de tous les artistes car c’est la seule et unique chose qui déterminera si un artiste est amateur ou professionnel et si sa carrière sera un succès ou un échec.

« Un client est à une entreprise ce qu’un fan est à un artiste et une entreprise sans client est une entreprise en faillite, il en va de même avec les artistes. »

Les labels et les maisons de disques cherchent des professionnels de la musique, des artistes entrepreneurs, ou musicpreneurs, capable de développer chaque projet musical comme une startup. Les coûts d’investissements d’un label pour l’acquisition d’un artiste sont importants et les éléments déterminants pour la signature d’un contrat seront le talent, le background de l’artiste et sa capacité à créer, développer et fidéliser sa fan base.

En bref, un label investit sur un artiste et attend bien évidemment un retour sur investissement, il choisira donc l’artiste qui aura le plus de capacité.

Il est impossible de dissocier artistes, fans et professionnels de l’industrie de la musique. En revanche, grâce aux nouvelles technologies dont la blockchain, nous pouvons redonner du sens à l’économie de manière transparente en réduisant considérablement le nombre d’intermédiaires sur un marché ou en redistribuant plus équitablement les ressources aux différents acteurs de industrie dont les artistes qui sont notre principale préoccupation.

C’est précisément ce que la technologie et le modèle économique d’Artys va proposer aux acteurs directs ou indirects de l’industrie de la musique qu’ils soient chanteurs, danseurs, musiciens, influenceurs, des marques ou encore des labels ou des maisons de disques.

<<< A lire également : Musique Country : Les Artistes Les Mieux Payés En 2019 >>>

Umatch, Label as a Service (LaaS)

Artys développe une plateforme numérique dite « Label as a Service » qui est la version music tech d’une SaaS (Software as a Service). Umatch est un écosystème à part entière pour les professionnels de la filière musicale et l’industrie du divertissement qui comprend des services comme le networking, la gestion des droits d’auteurs et le financement participatif mais aussi la formation des artistes au music business, au marketing et à l’entrepreneuriat en général.

Umatch va permettre aux professionnels et aux artistes de rencontrer et d’entrer en collaboration avec d’autres professionnels et artistes du monde entier mais aussi de trouver des influenceurs, des tourneurs ou encore des mannequins pour réaliser un clip d’un simple clic et ce dans le monde entier.

Les labels et les artistes indépendants pourront enregistrer et gérer leurs droits d’auteurs automatiquement et simplement sur la blockchain. Notre blockchain va permettre de tokéniser les droits d’auteurs de manière à les matérialiser afin de pouvoir en échanger une partie contre des services avec des professionnels par exemple ou contre un financement participatif sur le modèle du crowdfunding en royalties.

Collaboration artistique nationale ou internationale, rédaction de contrat, promotion, booking et formation au music business… Umatch est un véritable accélérateur de carrière. Afin de pouvoir proposer une offre complète aux artistes et créer une économie circulaire, Artys développe une nouvelle plateforme de streaming qui va permettre aux artistes, danseurs y compris, de percevoir une rémunération mensuelle tout en permettant à leurs fans d’écouter potentiellement de la musique gratuitement et de financer leurs artistes préférés!