L’avortement a légèrement augmenté aux États-Unis en 2019 pour la deuxième année consécutive, selon les données publiées mercredi par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), signalant une nouvelle tendance potentielle alors que les avortements diminuaient pendant la majeure partie de la dernière décennie.


 

Faits marquants

  • Selon le l’Abortion Surveillance Report, le nombre d’avortements légaux a augmenté de 2% en 2019, 18% de toutes les grossesses se terminant par un avortement – cependant, les données sont incomplètes car la Californie, le Maryland et le New Hampshire n’ont pas soumis d’informations.
  • L’avortement a atteint un niveau historiquement bas en 2017, lorsqu’il a diminué de 20 % par rapport à 2010.
  • Le rapport entre le nombre d’avortements et le nombre de naissances vivantes a augmenté de 3 %, alors que les taux de natalité dans le pays continuent de baisser, diminuant de 1 % de 2018 à 2019.
  • Parmi les bénéficiaires d’avortements, 29,3 % étaient âgés de 25 à 29 ans, 27,6 % étaient âgés de 20 à 24 ans, 3,7 % avaient 40 ans ou plus et 0,2 % avaient 15 ans ou moins.
  • La ville de New York a pratiqué le plus d’avortements (27,2 pour 1 000 femmes âgées de 15 à 44 ans) parmi les États déclarants et le Wyoming en a pratiqué le moins (0,3 avortement pour 1 000 femmes âgées de 15 à 44 ans).
  • Les femmes noires non hispaniques ont bénéficié de 38,4% des avortements, ce qui est bien supérieur à la part de 13,4% de la population américaine composée de Noirs, tandis que les femmes blanches non hispaniques ont bénéficié de 33,4% et les femmes hispaniques de 21%.
  • Les femmes blanches avaient le taux d’avortement le plus bas (6,6 avortements pour 1 000 femmes) et les femmes noires le plus élevé (23,8 avortements pour 1 000 femmes).

 

Nombre important

79.3%. C’est le nombre d’avortements pratiqués pendant ou avant la neuvième semaine de grossesse dans les États ayant communiqué des données. L’interdiction de l’avortement au Texas empêche les patientes enceintes de plus de six semaines environ de subir l’intervention, avant que de nombreuses personnes ne réalisent qu’elles sont enceintes.

 

Contexte clé

Au début du mois, la Cour suprême a entendu les arguments concernant la loi texane sur l’avortement. L’Ohio a introduit une législation similaire au début du mois, et une douzaine d’autres États dirigés par des républicains pourraient suivre cet exemple.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Marisa Dellatto

<<< À lire également : Le Texas demande à la Cour suprême de « reconsidérer » Roe V. Wade si elle se saisit de l&#8217;affaire de la loi sur l&#8217;avortement >>>