Depuis quelque temps déjà, vous pensez peut-être à quitter votre emploi. Après tout, il existe actuellement une véritable course aux talents de la part des employeurs, et les options sont multiples. De nouvelles possibilités s’offrent à vous, que ce soit au sein de votre entreprise ou ailleurs.

 

Selon une étude récente de Microsoft, 40 % des employés envisagent de quitter leur poste actuel. Par ailleurs, les entreprises sont à la recherche de talents : selon un sondage réalisé par le cabinet de conseil McKinsey & Company, 43 % des entreprises prévoient d’augmenter leurs effectifs au cours des six prochains mois. En outre, les employés veulent bénéficier de nouvelles méthodes de travail. Ainsi, selon une autre étude réalisée par McKinsey & Company, 29 % des employés se disent prêts à changer d’emploi si leur employeur leur demande de travailler sur site en permanence. Concernant les employeurs, ils semblent sensibles à ces nouvelles demandes. Une étude de Steelcase a révélé que 72 % des employeurs prévoient d’offrir des options de travail hybride à leurs employés. Dans l’ensemble, le travail de demain sera plus flexible sur tous les aspects.

Et si l’herbe était plus verte ailleurs ?

Compte tenu des nombreuses options qui s’offrent à vous en termes d’emploi et les nouvelles exigences en matière de flexibilité du travail, devez-vous quitter votre employeur actuel ? Il est courant de penser que l’herbe est plus verte ailleurs. Cependant, la promesse d’un horizon nouveau, plus frais et différent peut s’avérer trompeuse. Au moment de choisir de rester ou de partir, voici quelques éléments à prendre en compte.

Sens et avenir

Un travail qui a du sens. Si vous envisagez de quitter votre emploi actuel, demandez-vous si vous vous sentez utile dans votre travail ou dans votre entreprise. L’objectif n’a pas besoin d’être forcément de première importance. On ne vous demande pas de résoudre le problème de la paix ou de la faim dans le monde, mais plutôt de savoir si vous avez l’impression que votre entreprise apporte une valeur ajoutée à ses clients ou si votre travail est important dans la chaîne de valeur. Vous travaillez peut-être dans un bureau d’aide financière universitaire, et dans ce cas vous aidez les étudiants à apprendre et à atteindre leurs objectifs. Tout travail a une valeur et aucune vocation n’est supérieure à une autre. L’essentiel est de savoir si vous avez le sentiment que vos actions ont un sens et que vous apportez une valeur ajoutée à votre entreprise ou à la communauté.

L’avenir de l’entreprise. Au-delà de votre propre travail, demandez-vous également si vous pensez que l’entreprise dans son ensemble va dans la bonne direction. Évaluez si votre entreprise est consciente du marché, si elle est à l’écoute des clients, si elle est innovante, si elle est flexible et si elle contribue à la communauté au sens large. Ne changez pas d’emploi si vous pouvez avoir un avenir brillant et un effet positif au sein de votre entreprise.

Apprentissage et évolution

L’apprentissage et le développement. Parmi les critères essentiels à prendre en compte, il faut également se demander si votre entreprise offre des possibilités d’apprendre et de faire évoluer votre carrière. Favorisez des employeurs qui vous laissent une certaine liberté et une certaine autonomie pour tracer votre chemin, tout en vous apportant un réel soutien tel que des programmes d’apprentissage, un mentorat, un retour d’information régulier et une transparence sur les postes à pourvoir au sein de l’entreprise.

L’évolution de votre carrière. Demandez-vous également si votre emploi est susceptible d’évoluer. Les principaux facteurs de burnout sont le sentiment d’être bloqué et le manque de perspectives d’évolution. Même si vous n’adorez pas votre emploi actuel, demandez-vous si vous arrivez à imaginer votre prochain rôle au sein de l’entreprise. S’il existe des postes que vous considérez comme la suite logique de votre évolution au sein de l’entreprise, il y a de fortes chances que ce soit une bonne idée de rester là où vous êtes.

Culture et facteur humain

La culture. Vérifiez si vous êtes en phase avec la culture de votre entreprise et si celle-ci est constructive. D’une entreprise à l’autre, la culture diffère. C’est la raison pour laquelle il est primordial de favoriser une culture d’entreprise en phase avec vos convictions, votre caractère, vos priorités et vos objectifs. L’adéquation n’est jamais parfaite, mais cherchez toujours à être au maximum en phase avec la culture de votre entreprise.

La diversité. Les entreprises les plus dynamiques sont celles qui acceptent les différences de leur personnel, que ce soit en termes de personnalité, de mode de pensée et de point de vue. Déterminez si vous avez le sentiment de pouvoir apporter votre entière personnalité dans votre travail. Observez si le débat, le dialogue et les différences d’opinions sont bien accueillis. Vous aurez davantage d’occasions d’apprendre et d’apporter votre contribution dans des environnements ouverts à la diversité.

Le facteur humain. La première raison pour laquelle une personne reste dans une entreprise est qu’il ou elle a un meilleur ami au travail. Par ailleurs, les employés quittent souvent leur poste à cause de leur chef. Prêtez attention à vos relations. Appréciez-vous vos collègues et pensez-vous pouvoir apprendre d’eux ? Respectez-vous les dirigeants de votre entreprise et pensez-vous qu’ils sont bénéfiques à l’entreprise ? Tous ces critères sont essentiels pour savoir si vous décidez de quitter ou non votre emploi. En outre, ne sous-estimez pas les relations et le capital social que vous avez bâtis. La confiance, le respect mutuel, la crédibilité et le réseau sont autant d’éléments inestimables pour votre bonheur et votre épanouissement ainsi que pour l’évolution de votre carrière.

Flexibilité

Le travail et la vie privée. Un élément clé pour évaluer la valeur de votre travail est également de mesurer la qualité globale de travail et de vie offerte par votre emploi actuel. Demandez-vous si votre entreprise respecte votre vie en dehors du travail et si vous disposez de la flexibilité dont vous avez besoin. Il est normal que les employeurs aient des attentes concernant votre travail ainsi que le moment et le lieu où vous travaillez. Il est rare qu’un employeur vous accorde une liberté totale, alors attendez-vous à certaines limites. Cependant, favorisez toujours un emploi avec assez de flexibilité et d’autonomie.

Décider de passer à autre chose

Si vous décidez finalement de quitter votre emploi actuel, assurez-vous de vous diriger vers une situation formidable plutôt que de simplement vous éloigner d’une situation qui n’était pas idéale. L’année écoulée n’a été simple pour personne et le stress a peut-être créé des difficultés que vous souhaitez fuir. Cependant, gardez à l’esprit qu’il est généralement préférable de changer d’emploi lorsque vous êtes optimistes quant à votre prochaine destination, et pas seulement pour fuir une situation. Par ailleurs, il est toujours plus facile de trouver un nouvel emploi lorsque vous en avez déjà un.

Ainsi, si vous voulez quitter votre poste, ne vous contentez pas de pointer du doigt ce qui ne fonctionne pas dans votre emploi actuel. À la place, dressez la liste de ce que vous voulez changer ou améliorer, en vous focalisant sur les alternatives positives plutôt que sur le présent négatif. Si vous êtes incertains, alors il est possible que vous ayez besoin de consolider votre vision avant de chercher un autre poste. Comme l’écrivait si bien Lewis Caroll, « si vous ne savez pas où vous allez, n’importe quel chemin vous y mènera », vous pourriez ainsi vous retrouvez dans une situation pire que celle dans laquelle vous étiez auparavant. Soyez clair sur votre vision de l’avenir et sur ce que vous attendez de votre nouveau poste, ou bien ayez une excellente offre à portée de main avec laquelle vous pourrez comparer votre poste actuel pour décider de ce qui vous convient le mieux.

En résumé

Dans l’ensemble, si vous avez investi du temps et de l’énergie dans votre entreprise actuelle, vous voudrez sûrement continuer à en tirer parti. Cependant, sentez-vous également capable de jeter un regard critique sur votre situation actuelle et de vous autoriser à tenter une nouvelle expérience. C’est le moment idéal pour vous renouveler et recommencer, que ce soit avec votre employeur actuel ou au sein d’une nouvelle entreprise.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Tracy Bower

<<< À lire également : Cinq signes pour reconnaître un patron toxique >>>