Le Premier ministre italien, Mario Draghi, a indiqué au cours du sommet du G20 que l’Italie prévoyait d’autoriser les touristes à partir de la mi-mai, sans leur imposer de quarantaine à leur arrivée.

 

Le Telegraph a rapporté qu’une source gouvernementale a déclaré que le ministère italien de la santé allait « bientôt annoncer officiellement que la quarantaine de cinq jours serait supprimée pour les visiteurs qui peuvent montrer qu’ils sont négatifs, vaccinés ou immunisés ».

Un fonctionnaire a confirmé que cette mesure s’appliquerait non seulement aux ressortissants de l’UE, mais aussi aux ressortissants de pays tiers, tels que les visiteurs britanniques et américains. Le Premier ministre Mario Draghi a déclaré lors du sommet que « tant que vous pourrez montrer que vous avez été vacciné ou que votre test est négatif ou que vous êtes immunisé, vous serez le bienvenu en Italie ».

Pour prouver que les voyageurs sont immunisés, vaccinés ou testés négatifs, ils devront se munir d’un document spécial. L’UE a choisi d’appeler ce document un « certificat vert numérique », afin que les gens comprennent qu’il n’est pas obligatoire de se faire vacciner pour voyager. L’UE a décidé que le processus permettant aux gens de voyager cet été ne devrait pas être discriminatoire à l’égard des personnes qui n’ont pas été vaccinées et que les personnes peuvent voyager si elles ont un résultat négatif au test.

Chaque pays de l’UE lance sa propre version avant l’entrée en vigueur d’une version européenne, probablement à la mi-juin. La France, par exemple, a commencé à tester sa version sur les vols au départ et à destination de la Corse.

Selon The Guardian, ces nouvelles règles d’entrée s’appliqueraient à tous les pays, à l’exception de ceux figurant sur la liste noire de l’Italie, qui comprend actuellement les arrivées en provenance du Brésil et de l’Inde.

La nouvelle sera accueillie favorablement par les familles et les couples qui ont été séparés pendant la pandémie, ainsi que par les touristes. Le Premier ministre italien a déclaré lors du sommet que « peu de pays sont aussi liés au tourisme que l’Italie. Le monde a envie de voyager ici », ajoutant que « nos montagnes, nos plages, nos villes et nos campagnes rouvrent leurs portes. Et ce processus va s’accélérer dans les semaines et les mois à venir ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Alex Ledsom

<<< À lire également : Passeport vaccinal : atout pour le tourisme ou vecteur de discrimination ? >>>