L’ancien président Bill Clinton a quitté l’hôpital de Californie dimanche, a indiqué le médecin qui supervisait son traitement, après y avoir passé plusieurs jours en raison d’une infection qui s’était propagée à son système sanguin.

 

Principaux faits

  • Bill Clinton a quitté le UC Irvine Medical Center dimanche et rentrera chez lui à New York pour s’y rétablir, a déclaré dans un communiqué le Dr Alpesh N. Amin, président du département de médecine du UC Irvine Medical Center, qui a supervisé l’équipe de médecins traitant Bill Clinton.
  • « La fièvre et le nombre de globules blancs de l’ancien président se sont normalisés », a précisé le Dr Amin, et Bill Clinton terminera un traitement antibiotique à domicile.
  • Lorsqu’il a quitté l’hôpital, Bill Clinton a levé le pouce devant les journalistes qui lui demandaient comment il se sentait.
  • Selon CNN, Bill Clinton a été hospitalisé après avoir contracté une infection urinaire qui s’est propagée à son système sanguin, également appelée septicémie.
  • L’ex-président a été admis pour la première fois à l’hôpital californien mardi dernier après avoir participé à une réunion de la Fondation Clinton dans cet État plus tôt dans la semaine et avoir signalé qu’il ne se sentait pas bien, selon CNN, bien que la nouvelle de son hospitalisation ait été annoncée pour la première fois jeudi.
  • Bill Clinton a été placé dans l’unité de soins intensifs, mais pour des raisons de confidentialité et de sécurité plutôt que parce qu’il avait besoin de ce niveau de soins.

 

Citation importante

« Au nom de tous les membres de l’UC Irvine Medical Center, nous sommes honorés de l’avoir soigné et nous continuerons à suivre ses progrès », a déclaré le Dr Amin dans un communiqué.

 

Le contexte

Bill Clinton, 75 ans, a déjà été hospitalisé en 2004 pour un pontage cardiaque d’urgence et en 2010, lorsqu’on lui a posé des stents dans ses artères après qu’il se fut plaint d’une gêne dans la poitrine. Son hospitalisation de cette semaine n’était pas liée à ses problèmes cardiaques, selon CNN, et n’était également pas du tout liée au Covid-19.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Alison Durkee

 

<<< À lire également : Hillary Clinton co-écrit un thriller politique >>>