Un homme armé d’un arc et de flèches a tué cinq personnes et en a blessé plusieurs autres dans la ville norvégienne de Kongsberg mercredi, selon de multiples rapports citant la police et les médias locaux.


 Principaux faits

  • La police a déclaré aux journalistes que le coupable avait été appréhendé et qu’ils pensaient qu’il avait agi seul.
  • Un porte-parole a déclaré à CNN que la police avait été alertée de la présence du suspect à 18h15, heure locale, et qu’il était « trop tôt pour dire » si les violences étaient liées au terrorisme.
  • La police norvégienne a également annoncé un ordre temporaire autorisant les agents à porter des armes à feu.
  • Les autorités ont déclaré que les attaques ont eu lieu dans « une vaste zone » de Kongsberg – située à environ une heure de route #police de la capitale Oslo – et qu’il y avait plusieurs scènes de crime.
  • Le chef de la police, Oeying Aas, a déclaré que l’assaillant n’avait pas encore été interrogé et que son mobile restait flou, selon l’Associated Press.
  • Le ministère de la Justice et de la Sécurité publique du pays a indiqué sur Twitter que la ministre Monica Mæland suivait la situation de près.

 

Le contexte

Au cours de l’été, la Norvège a commémoré le 10ème anniversaire de l’attaque la plus meurtrière du pays depuis la Seconde Guerre mondiale. Le 22 juillet 2011, Anders Behring Breivik, un extrémiste de droite, a assassiné huit personnes avec une bombe à Oslo avant de se rendre dans un camp de jeunes du Parti travailliste sur l’île voisine d’Utøya, où il a tué 69 personnes lors d’une fusillade. Anders Behring Breivik a été condamné à la peine maximale de 21 ans de prison. La même peine a été prononcée à l’encontre d’un autre agresseur d’extrême droite, Philip Manshaus, pour avoir tué sa demi-sœur et ouvert le feu dans une mosquée d’Oslo en 2019.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Téa Kvetenadze

 

<<< À lire également : Des dizaines de prisonniers sont morts dans la pire émeute d’une prison en Équateur >>>