Les scientifiques américains David Julius et Ardem Patapoutian ont reçu le prix Nobel de médecine 2021 pour leur « découverte des récepteurs de la température et du toucher », une percée qui, selon l’Assemblée Nobel, a permis d’identifier les « chaînons manquants critiques » dans la compréhension par la science médicale de l’interaction entre nos sens et l’environnement.


 

Principaux faits

  • Dans son communiqué de presse, l’Assemblée Nobel a déclaré que les découvertes de David Julius et Ardem Patapoutian ont suscité d’autres recherches qui ont permis d’améliorer rapidement « notre compréhension de la manière dont notre système nerveux perçoit la chaleur, le froid et les stimuli mécaniques ».
  • David Julius a utilisé la capsaïcine, le composé chimique des piments qui donne une sensation de brûlure, pour identifier un capteur dans les terminaisons nerveuses de la peau qui réagit à la chaleur.
  • Ardem Patapoutian a découvert des capteurs distincts sensibles à la pression dans les cellules qui réagissent à la stimulation mécanique de la peau et des organes internes.
  • Le Nobel de médecine est le premier des six prix qui seront annoncés ce mois-ci et qui récompensent des réalisations exceptionnelles dans les domaines de la physique, de la chimie, de la littérature, de la paix et de l’économie.

 

Fait surprenant

Les lauréats des prix Nobel 2021 recevront une médaille d’or et 10 millions de couronnes suédoises (1,14 million de dollars). L’argent du prix provient d’une dotation laissée par le créateur du prix, l’inventeur suédois Alfred Nobel, décédé en 1895.

 

Le contexte

L’année dernière, le prix a été décerné aux chercheurs américains Harvey J. Alter et Charles M. Rice et au scientifique britannique Michael Houghton pour la découverte du virus de l’hépatite C. En 1944, Joseph Erlanger et Herbert Gasser ont reçu le prix Nobel de médecine pour avoir découvert différents types de fibres nerveuses sensorielles qui réagissent à des stimuli distincts, comme par exemple les réponses à un toucher douloureux et non douloureux. L’Assemblée Nobel a noté qu’avant les découvertes de David Julius et Ardem Patapoutian, on ignorait fondamentalement comment la température et les stimuli mécaniques étaient convertis en impulsions électriques dans le système nerveux.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Siladitya Ray

 

<<< À lire également : Tawakkol Karman, Prix Nobel de la Paix: “Vouloir être libre est plus fort que la mort” >>>