Le Canadien David Card, l’Israélo-américain Joshua D. Angrist et le Néerlandais Guido W. Imbens ont reçu lundi le prix Nobel d’économie 2021 pour leurs travaux sur l’économie du travail et leurs conclusions à partir d’expériences naturelles.


 

Principaux faits

  • Dans son communiqué de presse, le comité Nobel a salué les trois économistes en notant que leurs travaux se sont « étendus à d’autres domaines et ont révolutionné la recherche empirique ». David Card, de l’Université de Californie à Berkeley, a reçu la moitié du prix, l’autre moitié étant partagée entre Joshua Angrist du Massachusetts Institute of Technology et Guido Imbens de l’Université de Stanford.
  • David Card a reçu cet honneur pour son travail d’analyse des effets du salaire minimum, de l’immigration et de l’éducation sur le marché du travail.
  • Joshua Angrist et Guido Imbens ont reçu le prix pour leurs travaux du milieu des années 1990 qui ont démontré comment des conclusions précises sur les causes et les effets peuvent être tirées d’expériences naturelles.
  • Les lauréats des prix Nobel 2021 recevront une médaille d’or et se partageront 10 millions de couronnes suédoises (1,14 million de dollars).

 

Citation importante

« Les études de David Card sur des questions fondamentales pour la société et les contributions méthodologiques de Joshua Angrist et de Guido Imbens ont montré que les expériences naturelles sont une riche source de connaissances », a déclaré Peter Fredriksson, le président du comité Nobel des sciences économiques, après avoir annoncé les lauréats. « Leurs recherches ont considérablement amélioré notre capacité à répondre à des questions causales clés, ce qui a été très bénéfique pour la société ».

 

Fait surprenant

L’une des doctorantes de Joshua Angrist, l’économiste franco-américaine Esther Duflo, a reçu le prix Nobel d’économie en 2019 aux côtés d’Abhijit Banerjee et de Michael Kremer.

 

Le contexte

L’annonce de lundi signifie que les prix Nobel de cette année ne comptent qu’une seule femme lauréate, la journaliste philippine Maria Ressa, qui a remporté le prix de la paix aux côtés du Russe Dmitri Mouratov. L’année dernière, quatre femmes, Louise Glück, Emmanuelle Charpentier, Jennifer A. Doudna et Andrea M. Ghez, avaient remporté le prestigieux prix pour leurs travaux dans le domaine de la littérature, de la chimie et de la physique.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Siladitya Ray

 

<<< À lire également : Le prix Nobel de médecine 2021 est décerné aux scientifiques qui ont découvert les récepteurs de la température et du toucher >>>