Le romancier Abdulrazak Gurnah, né à Zanzibar, a reçu jeudi le prix Nobel de littérature 2021 pour ses écrits sur les effets du colonialisme et le sort des réfugiés, ce qui fait de lui le cinquième Africain à remporter la prestigieuse récompense.

 

Principaux faits

  • Dans son communiqué de presse, le comité Nobel a salué Abdulrazak Gurnah pour son « récit sans compromis et plein de compassion des effets du colonialisme et du sort des réfugiés dans le gouffre entre les cultures et les continents ».
  • Abdulrazak Gurnah est né à Zanzibar – qui fait maintenant partie de la Tanzanie – en 1948, mais il est arrivé en Angleterre en tant que réfugié dans les années 1960.
  • Abdulrazak Gurnah a publié dix romans qui traitent du colonialisme, des réfugiés et de l’expérience des immigrants, dont « Paradise », qui a été sélectionné pour le Prix Booker en 1994.
  • Le prix Nobel de littérature est le quatrième des six prix qui seront annoncés ce mois-ci et qui récompensent des réalisations exceptionnelles dans les domaines de la physique, de la chimie, de la littérature, de la paix et de l’économie.
  • Les lauréats des prix Nobel 2021 recevront une médaille d’or et 10 millions de couronnes suédoises (1,14 million de dollars).

 

Le contexte

Abdulrazak Gurnah est le premier Africain à remporter le prix en près de deux décennies et sa récompense intervient un an après que des questions ont été soulevées sur le manque de diversité parmi les lauréats du prix Nobel de littérature. Le journal suédois Dagens Nyheter a noté l’année dernière que 95 des 117 anciens lauréats du prix Nobel étaient originaires d’Europe ou d’Amérique du Nord, et que seulement 16 lauréats étaient des femmes. Les prix Nobel 2021 n’ont pas eu une seule femme parmi leurs lauréats jusqu’à présent cette année.

Le prix de littérature a été embourbé dans la controverse au cours des dernières années. Les prix de 2018 ont été supprimés après l’émergence d’un scandale d’inconduite sexuelle impliquant le mari de l’une des membres de l’Académie suédoise. La décision du comité de décerner le prix 2019 à l’Autrichien Peter Handke a également suscité la controverse, car ce dernier était un fervent partisan des Serbes pendant les guerres des Balkans de 1990 et a été qualifié d’apologiste des crimes de guerre serbes. Plusieurs pays, dont l’Albanie, la Bosnie et la Turquie, ont boycotté la cérémonie de remise des prix Nobel en signe de protestation, et un membre du comité Nobel a également démissionné. L’année dernière, la poétesse américaine Louise Glück a reçu le prix de littérature, une décision largement populaire après des années d’agitation.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Siladitya Ray

 

<<< À lire également : Le prix Nobel de médecine 2021 est décerné aux scientifiques qui ont découvert les récepteurs de la température et du toucher >>>