CIEL NOCTURNE | Été et observation des étoiles ne font pas toujours bon ménage. En effet, plus vous êtes au nord, plus les journées sont longues et les nuits courtes, ce qui rend l’observation du ciel nocturne plus délicate. Cependant, en août, les nuits commencent à s’assombrir, révélant le spectacle stupéfiant de la Voie lactée dans son arc saisonnier traversant le ciel nocturne. Ajoutez à cela quelques planètes géantes, une Lune bleue et une pluie de météores, tous les ingrédients sont réunis pour un mois d’août astronomiquement intéressant.

 

Voici tout ce que vous devez savoir sur les phénomènes astronomiques observables au mois d’août !

 

  • Saturne en opposition

Quand ? Au crépuscule, lundi 2 août 2021.

Où ? Lever à l’est.

La sixième planète du Système solaire (par ordre d’éloignement au Soleil) entre en « opposition » le soir du 2 août, lorsque la Terre se trouvera entre elle et le Soleil. Se levant au crépuscule à l’est et se couchant à l’aube à l’ouest, Saturne et ses anneaux pourront être observés avec n’importe quel petit télescope. Avec un peu de chance, vous pourrez également apercevoir la plus grande lune de Saturne, Titan. Regardez vers l’est à minuit et vous verrez Saturne se lever dans la constellation du Capricorne.

 

  • La Voie lactée

Quand ? Après la tombée de la nuit durant la première semaine d’août.

Où ? Sud-est.

Au mois d’août, la Voie lactée est visible à minuit depuis les latitudes moyennes du Nord. Cette année, la première semaine d’août (la semaine précédant la nouvelle Lune) est sans doute la meilleure période pour observer notre galaxie depuis l’hémisphère nord.
C’est l’occasion d’observer la partie la plus dense, cette lueur « laiteuse » diffuse composée de milliards d’étoiles, traverser le ciel nocturne. Pour une observation optimale, éloignez-vous le plus possible de la pollution lumineuse et donc des villes.

 

  • Perséides

Quand ? Aux premières heures du jeudi 12 août (et les nuits suivantes).

Où ? Tout le ciel.

La plus belle pluie d’étoiles filantes de l’année se produira le jeudi 12 août, avec une centaine d’étoiles filantes dans un ciel sombre et sans lune. Pour en observer un maximum, mieux vaut se trouver à la campagne. Regardez le ciel nocturne et rangez vos smartphones !
Si vous avez loupé la date fatidique, pas d’inquiétude. Les Perséides dureront tout le mois d’août. La meilleure façon pour observer de nombreuses étoiles filantes dans le ciel nocturne est de faire du camping.

 

  • Croissant de Lune et Vénus

Quand ? Après le coucher du soleil, les mardi et mercredi 10 et 11 août.

Où ? Coucher à l’ouest

Regardez vers l’ouest juste après le coucher du soleil le soir du 10 août et vous verrez un croissant de Lune éclairé à 5 %, à seulement 4° de la brillante planète Vénus. À mesure que la nuit tombe, vous remarquerez probablement que la lumière de la Terre illumine le limbe sombre de la Lune, c’est-à-dire la lumière du Soleil réfléchie par la Terre sur la Lune.
Pour observer ce phénomène astronomique dans le ciel nocturne, vous aurez besoin d’un horizon dégagé. Si vous regardez le ciel mercredi soir, vous verrez un croissant de Lune légèrement plus brillant en haut à gauche de Vénus.

 

  • Jupiter en opposition

Quand ? Au crépuscule le jeudi 19 août.

Où ? Lever à l’est.

La nuit du 19 août sera idéale pour pointer un télescope vers le « roi des planètes » afin d’apercevoir ses rayures brun orange. Avec une paire de jumelles à grossissement de 7x ou de 10x, vous pourrez observer facilement les plus grosses lunes de la géante gazeuse, Ganymède, Europe, Callisto et Io.

Une Lune presque pleine éclairera le ciel nocturne et vous tiendra compagnie.

 

  • Triangle d’été

Quand ? Juillet et août 2021.

Où ? Hémisphère nord, vers minuit.

C’est l’un des principaux phénomènes astronomiques visibles dans le ciel nocturne cet été : l’astérisme du « Triangle d’été » est un évènement inoubliable.
Composé de Deneb dans le Cygne, de la brillante Véga dans la Lyre et d’Altaïr dans l’Aigle, le Triangle d’été est traversé par la Voie lactée. À gauche d’une ligne entre Deneb et Altaïr se trouve la constellation étincelante de Delphinius, le Dauphin, tandis que juste au-dessus d’Altaïr se trouve Sagitta, la Flèche.

 

  • Lune bleue

Quand ? Au crépuscule, le dimanche 22 août.

Où ? Lever à l’est.

Nombreux sont ceux qui pensent qu’une « Lune bleue » est la deuxième pleine lune du même mois. Or, ce n’est pas le cas ! Une Lune bleue est en réalité la troisième des quatre pleines lunes en une seule saison.
Au crépuscule vers le sud-est, vous pourrez observer le spectacle exquis d’une pleine Lune montante, mais elle ne sera pas bleue. En réalité, comme toute pleine Lune montante, elle passera de l’orange au jaune en s’élevant dans le ciel nocturne.

 

Pour plus d’informations, consultez les sites de planétariums en ligne comme Stellarium et The Sky Live. Vérifiez également les heures de lever/coucher d’une planète, de lever/coucher du soleil et de lever/coucher de la Lune.

 

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Jamie Carter

 

<<< À lire également : La « Super Lune des fleurs » éclairera le ciel en mai >>>